Credimania » Obtenir un crédit » Délégation d’assurance extérieure à la banque

Délégation d’assurance extérieure à la banque

La délégation d’assurance extérieure à la banque c’est-à-dire le fait de choisir soi-même son contrat d’assurance de prêt en dehors de son établissement bancaire est, selon les courtiers, un dispositif fortement pratiqué par les emprunteurs actuellement en France. Ceci, soit en raison des offres économiques mises en place par les autres sociétés d’assurance, soit pour le caractère inadapté des offres proposées par les banques prêteuses par rapport aux  demandes faites par leurs clients.

Un emprunteur peut désormais opter pour des formules de garanties personnalisées ou renforcées grâce à la Loi Lagarde qui lui donne le droit de choisir librement son contrat d’assurance. Or, une assurance individuelle est-elle plus économique, c’est l’enjeu même de cette décision.

Sommaire :

  • L’assurance et l’endettement.
  • Les alternatives d’assurance offertes à l’emprunteur.
  • Loi Lagarde et délégation d’assurance.
  • L’emprunteur, a-t-il vraiment intérêt à choisir une assurance extérieure ?
  • Liens utiles

L’assurance et l’endettement :

assurance-credit
Emprunt et assurance riment beaucoup ensemble, notamment lorsqu’il s’agit d’un prêt immobilier ou d’un crédit à la consommation dont le montant est relativement conséquent. Il s’agit d’une pratique permettant à l’emprunteur d’être à l’abri d’un éventuel accident de la vie qui portait l’empêcher de payer son crédit à échéance. Voilà pourquoi un grand nombre de banques et d’organismes prêteurs conditionnent l’octroi de leurs prêts par la souscription obligatoire d’un contrat d’assurance collective dit le contrat « groupe » susceptible de réserver leur droit d’être remboursés et de protéger les intérêts du client en cas de coup dur.

Quelle assurance est la meilleure ?

Comme susmentionné, les banques dites traditionnelles associent souvent des contrats d’assurance emprunteur à leurs offres de crédit, notamment en ce qui concerne les prêts immobiliers, autos et à la consommation. Ces contrats sont de caractère collectif par lesquels une banque essaye toujours de répondre aux besoins communs de tous ses clients. Pour ce faire, les formules de garanties proposées ne couvrent pas les risques encourus d’une manière personnalisée et c’est pour cette même raison que certains emprunteurs cherchent à trouver des contrats plus adaptés à leurs attentes spécifiques. De son côté, et afin de réaliser son projet personnel de la manière la plus sereine et sans avoir à déséquilibrer son budget de famille, un emprunteur est appelé à chercher le meilleur organisme assureur avant même de chercher le meilleur crédit auquel il pourrait prétendre.

L’assurance est désormais cruciale en matière d’emprunt, car cela permet d’éviter la mise en place d’autres garanties comme l’hypothèque qui pourrait conduire dans le cas d’une difficulté financière à la perte du bien immobilier mis en garantie. Heureusement pour le consommateur qu’il pourrait toujours choisir lui-même son contrat d’assurance de prêt en faisant jouer la concurrence et en comparant les différentes prestations qui lui seront offertes, entre autres celle de sa banque étant la meilleure à connaître ses antécédents bancaires et ses capacités d’endettement.

Les alternatives d’assurance offertes à l’emprunteur :

Peu nombreuses sont les banques qui ne réservent pas aujourd’hui des contrats d’assurance interne à leurs clients, notamment en ce qui concerne les souscripteurs de crédits immobiliers. À vrai dire, il s’agit de l’organisme financier qui connaît le mieux le profil financier de ses emprunteurs et qui peut leur proposer les niveaux de couvertures qui s’adaptent parfaitement avec leurs besoins. Quant aux tarifs, cela est toujours négociable. En outre, la Loi Lagarde, entrée en vigueur depuis 2010, permet à l’emprunteur de souscrire une assurance de prêt externe à sa banque lui favorisant ainsi de bénéficier des meilleures cotisations vu la concurrence acharnée entre les établissements bancaires et les autres assureurs.

Le contrat d’assurance individuelle :

Il est important désormais de savoir qu’il n’est plus obligatoire d’adhérer au contrat d’assurance de groupe proposé par la banque ayant octroyé le crédit. Celle-ci ne peut plus mettre en place des coûts abusifs ou des garanties non complètes du moment où la délégation d’assurance est possible tant que le niveau de couverture prévu dans le contrat externe est identique à celui du contrat de groupe. L’essentiel étant de bien connaître les caractéristiques de son prêt afin de choisir la meilleure assurance, que cela soit auprès de son banquier ou d’un assureur extérieur. N’oublions toujours pas que le contrat d’assurance que vous pouvez souscrire chez un assureur externe doit proposer le même type de garanties prises en charge par votre banque prêteuse.

Loi Lagarde et délégation d’assurance :

Depuis décembre 2010, et grâce à la Loi Lagarde, il est devenu possible de choisir librement l’assureur d’un prêt immobilier ou à la consommation sans que la banque ne puisse augmenter le taux du prêt afin d’obliger l’emprunteur à adhérer au contrat de groupe qu’elle lui propose. En effet, une assurance emprunteur est faite dans le but de couvrir contre les risques majeurs comme l’invalidité, la perte d’autonomie totale et irréversible ou le décès. Cependant, rien n’empêche un emprunteur de choisir des garanties supplémentaires ou de renforcer son niveau de couverture en cas de perte d’emploi ou de maladie. L’essentiel étant de savoir que pour que votre banquier accepte votre contrat d’assurance souscrit à titre individuel, il faut qu’il présente des garanties équivalentes à celles qui figurent sur son contrat de groupe. En contrepartie, et conformément à cette même Loi, il est interdit à la banque d’augmenter le taux d’intérêt qu’elle appliquait au crédit sollicité par un emprunteur ayant souscrit une assurance individuelle autre que la sienne, ni de facturer des frais supplémentaires liés à la délégation.

La loi Lagarde, pourquoi ?

Ainsi, la Loi Lagarde a pour principale vocation de maximiser la protection du consommateur de quelques pratiques bancaires, en particulier les éventuels taux abusifs pouvant être appliqués dans le cadre des emprunts à long terme. D’autre part, elle vient mettre un terme à l’imposition systématique des contrats d’assurance collective par les organismes prêteurs à chaque octroi de crédit. Elle permet alors d’améliorer les lots prestations/prix pouvant être apportés dans ce cadre et de favoriser la concurrence entre les institutions bancaires et les établissements financiers. C’est à la personne emprunteuse de prendre conscience de ses besoins spécifiques afin de décider, soit consentir au contrat de sa banque, soit opter pour une délégation d’assurance extérieure.

L’emprunteur, a-t-il vraiment intérêt à choisir une assurance extérieure ?

Comme ceci est susmentionné, pas de crédit sans assurance ! Ensuite, grâce à la Loi Lagarde chaque emprunteur est en mesure de choisir lui-même son assureur quoique l’assurance soit généralement une clause incluse par la banque dans les contrats de crédit qu’elle propose à ses clients. Cependant, nombreux sont les souscripteurs de crédit qui trouvent dans le contrat d’assurance annexé à l’offre de leur crédit une solution intéressante et adaptée à la nature de leur emprunt.

Ceci étant dit, opter pour une délégation d’assurance extérieure doit être fait dans le but d’obtenir un contrat individuel personnalisé et plus avantageux en tenant compte de plusieurs facteurs. Parmi les éléments qui peuvent assurer la rentabilité de votre contrat souscrit à titre individuel, on peut citer :

  • Un coût avantageux par rapport au prix pratiqué sur le marché.
  • Une couverture complète en cas d’un éventuel accident de la vie : décès, invalidité, maladie longue durée, perte totale et irréversible d’autonomie, incapacité professionnelle, chômage.
  • Un niveau de sécurité satisfaisant pour la personne assurée, sa famille et ses ayants droit afin de mener à bien le projet d’endettement.
  • Une mise en œuvre rapide et facile des garanties dès que les imprévus de remboursement des mensualités surviennent.

Ainsi, dans le cas où le contrat d’assurance de groupe ne répond pas à ces critères, qu’il propose une cotisation très élevée ou qu’il se limite à un niveau de couverture partielle, le recours aux garanties alternatives semble être la solution la plus intéressante afin d’éviter le risque de perdre son bien immobilier en cas de non-paiement dans les délais prévus. Il est ainsi important d’effectuer des simulations gratuites en ligne permettant de comparer les différentes offres extérieures proposées jusqu’à trouver l’organisme spécialisé dans l’assurance du prêt qui couvre d’une manière intégrale le risque de non-remboursement du crédit.

Liens utiles :

Si vous jugez le contrat d’assurance de prêt proposé par votre banquier inadapté avec le type de votre crédit, ni à vos besoins ou à la nature des risques que vous pourriez rencontrer pendant le cycle de vie de votre emprunt, alors pas de souci. Une délégation d’assurance extérieure à votre banque est possible en tenant compte des critères énumérés ci-dessus. Et pour davantage d’informations sur le sujet, nous tenons à vous orienter vers les liens de référence suivants. N’hésitez pas à les consulter pour :

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !