Credimania » Obtenir un crédit » Le crédit en Suisse pour les Français

Le crédit en Suisse pour les Français

La Suisse, un acteur financier potentiel sur l’échelle mondiale, attire aujourd’hui un grand nombre d’investisseurs et de clients internationaux, notamment les Français souhaitant souscrire des crédits bancaires dans des organismes de prêt suisses. En effet, emprunter en Suisse est devenu possible en répondant à certains critères et en étant conscient des formalités et des caractéristiques de ce type de crédit souscrit en dehors des institutions bancaires françaises classiques.

Connues par une discrétion irréprochable et une expérience prouvée dans le marché du crédit international, les banques suisses spécialisées dans l’octroi de prêts pour les Français offrent à leurs clients des solutions d’investissements variées (immobilier, consommation, leasing, rachat de crédit) qui s’adaptent avec leur profil de travailleurs frontaliers ou de résidents de nationalité étrangère à parts égales.

Les principaux crédits pour frontaliers et résidents en Suisse :

Un travailleur frontalier qui cherche un secours financier rapide afin de faire face à d’éventuelles difficultés budgétaires trouve certainement refuge chez les banques spécialisées suisses auprès desquelles il peut jouir des meilleures conditions d’emprunt. En effet, changer sa voiture ancienne, accéder à la propriété immobilière ou tout simplement constituer une réserve d’argent pour pouvoir joindre les deux bouts du mois est aujourd’hui possible avec les promotions bancaires appliquées aux différents types de crédits proposés en Suisse. L’essentiel reste de savoir comment bénéficier du meilleur taux d’intérêt et de profiter de la concurrence ardente qui anime ce marché.

  • Le prêt personnel : connu également sous le nom du crédit privé, le crédit personnel en Suisse est similaire au crédit à la consommation en France qui donne au bénéficiaire la possibilité de financer la totalité de ses projets courants : partir en vacance, changer un équipement électroménager, payer les factures de consommation énergétique, avoir son permis de conduite, etc. Établir un dossier solide d’endettement et fournir les pièces justificatives requises vous assurent l’augmentation de vos chances d’obtention de la somme souhaitée auprès de votre banquier.
  • Le prêt immobilier : devenir propriétaire en France avec un crédit souscrit en Suisse passe inévitablement par un prêt hypothécaire (à taux fixe ou variable selon le choix du prétendant). Il s’agit d’un emprunt à long terme dont la durée est souvent comprise entre 20 à 25 ans avec des taux d’intérêt avantageux vu la forte concurrence entre les organismes prêteurs. En tenant compte de la nature de ce type de prêt de montant généralement élevé, emprunter en devise paraît être plus bénéficiaire pour les travailleurs frontaliers dont le salaire est versé en francs suisses. Cela leur évite le risque d’augmentation du prix de leur crédit suite à la variation de taux de change entre le franc suisse et l’euro.
  • Le rachat de crédit : autre alternative pour les Français qui résident en Suisse et les travailleurs frontaliers est le rachat de crédit par une banque suisse. Cela leur permettra d’alléger les mensualités de remboursement (réduction allant de 30% à 60%) et de mieux gérer leur budget pour d’éventuels investissements futurs. Et avec une renégociation optimale en termes du coût d’intérêt, les dettes étant réunies seront plus faciles à rembourser.

Les critères d’octroi du crédit en Suisse :

Obtenir un crédit privé, immobilier, ou leasing en Suisse en tant que travailleur frontalier ou résident est une opération financière soumise à certaines conditions d’éligibilité pour pouvoir emprunter en toute sécurité et éviter toute forme d’emprunt irréfléchi ou, encore bien pire, tout risque de surendettement. Et puisque vous allez en tous les cas rembourser votre emprunt, et que celui-ci pourrait vous accompagner pour de langues années, alors grande importance accordée à vos capacités de payement.

  • Résider dans l’un des départements français qui limitent la Suisse (notamment l’Ain, le Doubs, le Drôme, le Haut-Rhin, la Haute Savoie, le Territoire de Belfort) pour être considéré en tant que frontalier : un parisien ne pourra pas par exemple prétendre de bénéficier de ce dispositif financier.
  • Disposer d’un contrat de travail suisse au moment de la demande : de 12 mois d’ancienneté pour ceux qui travaillent à Genève et de 36 mois pour ceux des autres régions suisses.
  • Faire preuve d’une stabilité professionnelle et budgétaire à travers la prestation de fiches de salaire et le justificatif d’un historique bancaire favorable : les chômeurs et les fichés Banque de France ne peuvent pas souvent accéder à ce type de crédit, toutefois, cela pourrait être possible pour les travailleurs temporaires de plus de 3 mois.

 

Les meilleures banques suisses spécialisées :

Les acteurs financiers potentiels sont nombreux en Suisse, et les critères de distinction restent toujours en relation avec la fiabilité du service et les taux les plus bas proposés. Pour ce faire, le demandeur de crédit doit avant tout simuler les différentes offres qu’il trouve dans les agences bancaires ou sur Internet afin de bénéficier des meilleures conditions d’emprunt. Parmi les institutions financières spécialisées dans l’octroi de crédit pour les Français en Suisse, nous pouvons vous orienter vers :

Ces organismes permettent aujourd’hui aux prétendants de crédit de tout connaître sur les services d’octroi de prêt pour étrangers et sur les dispositifs auxquels ils peuvent accéder sans être obligés à se déplacer, et ce à travers à service gratuit en ligne. Ils leur assurent une communication permanente avec des courtiers spécialisés et mettent à leur disposition des formulaires à télécharger directement sur le Web. Ainsi, n’hésitez pas à simuler exactement les crédits que vous voulez contracter en ligne, et surtout de bien définir vos capacités de payement, car en Suisse, tout comme en France, le prêt demeure un dispositif financier qui vous aide à surmonter vos difficultés budgétaires, mais qui vous engage à rembourser la somme due.

 

 

Les réflexions au sujet de " Le crédit en Suisse pour les Français "

  1. Écrit par Roldan cedric :

    Bonjour,
    je travail chez amacaerospace depuis plus de 5 ans en cdi,j’ai 4700 CHF brut sur 13 mois,
    étant donné que la société se trouve sur le site de l’euroairport je n’ai pas besoin d’un permis de travail ,je dispose d’un badge enregistré à la police des frontières,j’aimerais savoir s’il est possible d’obtenir un crédit en suisse ,j’habite à Mulhouse dans le haut Rhin,mais sur internet la plupart des banques vous demandes le permis G.
    j’étais auparavant titulaire de ce permis étant donné que j’ai travaillé à peu près 7 ans sur bale.
    Cordialement,
    Roldan Cédric.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !