Credimania » Surendettement » Le Compte Nickel

Le Compte Nickel

Une solution incontournable pour les personnes trop endettées, ouvrir un compte nickel est un moyen facile lorsque l’on se trouve privé de ses moyens de paiement habituels, à savoir le chéquier et la carte bancaire. Ayant une dimension encore plus universelle, ce compte bancaire qui peut être ouvert tout simplement chez le buraliste du coin est également accessible pour les personnes possédant le minimum d’argent, comme les chômeurs, les allocataires du RSA ou même les SDF ! Une personne financièrement démunie ou en situation d’interdiction bancaire peut-elle actuellement dépasser les services de son agence bancaire et créer un compte nickel avec le moindre de justificatifs requis ? Ensuite, ce service de paiement destiné à la large population peut-il vraiment concurrencer les services bancaires traditionnels ?

Sommaire :

  • Comment peut-on ouvrir un compte nickel ?
  • Combien cela coûte-t-il ?
  • Le compte nickel, pourquoi ?
  • Le compte nickel et l’interdiction bancaire
  • Les différences entre le compte nickel et le compte bancaire classique

Comment peut-on ouvrir un compte nickel ?

Le compte nickel est un produit certainement innovant qui présente une véritable révolution dans le monde des comptes bancaires du moment où il dépasse les strictes formalités qui régissent les services des banques traditionnelles. Ces dernières qui ferment souvent leurs portes devant des personnes qui manquent de solvabilité et de solides garanties personnelles. Nous citons notamment les personnes inscrites sur le fichier central des chèques (FCC) de la Banque de France, les personnes ayant de faibles revenus, les sans-emploi, ou même les sans domicile fixe.

Cependant, le compte nickel n’est pas uniquement réservé à ceux étant en situation de précarité financière, mais aussi aux salariés et clients bancaires voulant avoir un service de proximité, simple, rapide et facile à obtenir.

Un compte en seulement 5 minutes :

compte-nickel
Il est convenu de commencer par trouver le buraliste agréé le plus proche de chez vous, c’est-à-dire le vendeur de tabac qui a le droit de distribuer des comptes nickel. Achetez ensuite le coffret compte nickel à environ 20 € et qui contient la carte de paiement Mastercard. Vous présentez une copie de votre carte d’identité valide et votre numéro de téléphone mobile. Après activation de la Mastercard par le buraliste agréé, vous recevez un ticket justificatif d’ouverture de compte comportant votre relevé d’identité bancaire (RIB) et les informations supplémentaires de votre nouveau compte sur lequel vous pouvez désormais déposer votre argent liquide. En effet, l’activation instantanée de votre compte nickel sera confirmée par SMS sur votre téléphone mobile indiquant votre code personnel de la carte Mastercard nickel.

Où aller ?

L’ouverture d’un compte nickel ne peut pas être faite sans l’intervention d’un buraliste agréé. Pour ce faire, nous vous conseillons de chercher le bar-tabac ayant le droit de proposer des services bancaires tout près de chez vous, et ce en vous rendant sur le site Internet : www.compte-nickel.fr. Ainsi, vous trouverez la liste complète des vendeurs de tabac ayant obtenu l’approbation de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation (ACPR). Ainsi, vous pouvez facilement repérer le buraliste distributeur à proximité de votre lieu de résidence ou de travail. Bon à savoir dans ce cadre, que le buraliste étant habilité à vous ouvrir un compte nickel vous demande uniquement 2 € pour l’ouverture du compte. Il gagnera 50 centimes sur chaque opération de retrait et 2 % sur chaque opération de dépôt d’argent liquide.

Combien cela coûte-t-il ?

Afin d’ouvrir avec succès un compte nickel et recevoir la carte de paiement Mastercard, un client devra disposer seulement de 20 € pour l’achat du « coffret compte nickel ». Ensuite, chaque année, il faut payer ces mêmes 20 €, la carte Mastercard incluse. Et dans le cas où le titulaire de la carte voudra bien modifier son code personnel, alors il suffit de payer uniquement 1 € pour le faire. Il est important de savoir que les opérations autorisées à travers ce compte, à savoir les versements et les retraits (mais jamais les découverts), sont effectuées à des frais concurrentiels par rapport aux commissions touchées par les agences bancaires.

Les frais d’un compte nickel :

Comme susmentionné, non seulement les interdits bancaires et les détenteurs de faibles revenus qui optent pour ce type de service de paiement, mais également plusieurs salariés y trouvent un moyen économique pour effectuer leurs opérations de retrait et de versement de cash. En effet, quand on retire de l’argent liquide chez un buraliste, ce dernier touche une commission d’uniquement 50 centimes et une commission de 2 % pour chaque opération de dépôt. Les découverts étant strictement interdits, on n’utilise que les montants réellement disponibles sur le compte.

Cependant, toutes les opérations de virement sont gratuites, de même les rejets de paiement en cas d’argent insuffisant pour le succès de l’opération. Alors pour une personne qui utilise correctement son compte nickel, de vraies économies annuelles peuvent être réalisées sur les frais engagés, et ce en comparaison avec les tarifs les plus compétitifs des banques traditionnelles.

Le compte nickel, pourquoi ?

Par définition, un compte nickel associé à une carte Mastercard est un moyen de paiement qui permet d’effectuer les opérations bancaires les plus récurrentes avec beaucoup plus de simplicité. En effet, ouvrir un compte nickel permet alors de déposer et de retirer l’argent en liquide, effectuer des paiements pour des achats dans les commerces et sur Internet en France et à l’étranger, faire virements et des prélèvements. Sans passer par les agences bancaires, le compte nickel peut être utilisé comme un compte classique, mais sans aucun risque de trop dépenser. C’est-à-dire sans découvert possible ni chéquier.

L’utilité de la carte nickel :

Il s’agit avant tout d’une Mastercard qui permet d’effectuer des achats dans les grands commerces et également en ligne, que cela soit en France ou à l’étranger. Pareille aux autres cartes prépayées, celle-ci a le grand avantage de l’impossibilité de se trouver à découvert dans la mesure où le plafond des dépenses est limité par le montant disponible sur le compte nickel. Les opérations de paiement sont toujours faites en temps réel avec l’inévitable opération de vérification du solde créditeur afin d’éviter tout risque de dépassement de l’argent disponible.

Ainsi, le titulaire de la carte de paiement nickel peut effectuer ses achats en toute sécurité, en particulier sur Internet, car il reçoit systématiquement un SMS confirmant le succès de l’opération et indiquant le montant restant sur son compte. Ce contrôle de dépenses évite certainement tout risque d’une éventuelle précarité financière.

Le compte nickel et l’interdiction bancaire :

Les personnes en situation de surendettement voire même d’interdiction bancaire trouvent dans l’ouverture d’un compte nickel chez un buraliste agréé le meilleur moyen de pouvoir gérer leurs paiements en toute sécurité. C’est-à-dire sans avoir le risque d’enfoncer la fragilité de leurs capacités financières. En effet, contrairement à une banque traditionnelle, dans le cas de rejet de paiement pour insuffisance d’argent disponible sur le compte, l’information ne sera pas transmise à la Banque de France comme étant un incident de paiement. Cela signifie qu’il n’y aura plus de risque de souscription sur le Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers, l’incontournable FICP. Le compte nickel est ainsi ouvert à tous, avec ou sans beaucoup d’argent.

Le droit d’accès aux interdits bancaires :

Également accessible aux personnes en situation d’interdiction bancaire, le compte nickel est un moyen de paiement très utile pour ceux qui n’ont plus le droit d’utiliser leur chéquier et leur carte bancaire après inscription au FCC de la BDF. Cela présente également le grand avantage du compte, car outre son caractère simple, il s’agit d’un moyen accessible à tout le monde. Ensuite, obtenir une carte de paiement nickel « en temps réel » est beaucoup plus rapide et surtout très économique. L’essentiel étant d’être de nationalité française et d’avoir à sa possession une carte d’identité valide.

Cela parvient à assurer une gestion plus étudiée des dépenses grâce au fonctionnement même de la carte nickel qui ne peut pas permettre d’effectuer des achats qui surpassent ce que l’on possède effectivement sur le compte. Car, en réalité, c’est le problème principal de la majorité de personnes qui se retrouvent inscrites sur les listes de la Banque de France : le déséquilibre entre les dépenses et les capacités d’achat étant enfoncé par l’autorisation des découverts dans les banques traditionnelles.

Les différences entre le compte nickel et le compte bancaire classique :

Un compte nickel distribué dans un bar-tabac n’est certainement pas identique à un compte bancaire classique. Il s’agit d’un moyen pas cher permettant de déposer et de retirer de l’argent liquide, et d’effectuer bien évidemment des paiements. En outre, les personnes ayant des difficultés à obtenir des cartes de paiements des agences bancaires peuvent, toutefois, avoir à leur disposition un outil efficace de paiement en temps réel. Reste à savoir qu’il y a toujours un plafond limité à respecter, que cela soit pour les opérations de retrait d’espèces ou pour les paiements.

En effet, le plafond des retraits est alors limité à 300 €/7 jours glissants, un montant que l’on peut augmenter à 800 € avec confirmation de son adresse postale. Le plafond des paiements est par défaut limité à 1 500 €/30 jours glissants. Mais selon les besoins, ce montant peut grimper à 5 000 € avec confirmation d’adresse postale. Cela semble intéressant pour les étudiants, les jeunes et les personnes ayant de petits budgets.

Que ne permet pas un compte nickel ?

À la différence d’un compte classique, l’ouverture d’un compte nickel ne donne pas accès à toutes les opérations bancaires habituelles, car il s’agit principalement d’un moyen de paiement, et rien d’autre. Voilà alors les opérations que le compte nickel ne permet pas d’effectuer :

  • La souscription de crédit.
  • La possession de chéquier.
  • L’épargne.
  • Les découverts.
  • Le dépôt de liquides ou la réception d’argent en dessus des plafonds autorisés.
  • Les paiements dans certains établissements comme les hôtels et les agences de location de voitures.
  • Les paiements dans les autoroutes.

Toutefois, il est important à savoir qu’il n’existe aucun compte bancaire classique qui permet de prévenir son titulaire lorsqu’il ne dispose plus d’assez d’argent afin de réussir le paiement de son prochain virement par exemple. Autrement, elles deviennent assez rares les possibilités d’incident de paiement ou de découverts qui mènent inévitablement au surendettement.

Laisser un commentaire