Credimania » Obtenir un crédit » Comment financer un mariage ?

Comment financer un mariage ?

Le budget réservé au mariage peut être un véritable problème pour les futurs mariés. Plusieurs solutions de financement s’offrent à eux. Ils peuvent d’abord faire appel à la générosité de la famille, puis à celle des amis et même celle des associations d’aide sociale. En outre, obtenir un crédit est une option qui s’avère parfois indispensable si l’on veut organiser le mariage de ses rêves. L’essentiel pour un couple est de choisir le financement qui lui ressemble le plus sans bouleverser la sérénité budgétaire de sa nouvelle petite famille.

Sommaire :

  • Est-il possible d’obtenir un crédit pour son mariage ?
  • Quel budget pour un mariage ?
  • Quelles alternatives de financement sont possibles ?
  • Comment emprunter ?
  • Quelles sont les autres aides financières ?

Est-il possible d’obtenir un crédit pour son mariage ?

pret-mariage

Les dépenses liées au mariage sont toujours importantes, même si elles sont susceptibles de varier en fonction des capacités financières, parfois en fonction des ambitions ou même des caprices du couple. Un événement aussi important dans la vie doit absolument répondre à ses attentes. Or, lorsque les ressources nécessaires font défaut, le recours à un financement bancaire ou à une société spécialisée devient inévitable pour que la cérémonie soit réussie et les préparatifs menés à bien.

Plusieurs options intéressantes sont à la disposition du couple, le crédit mariage est aujourd’hui possible en France, même si la somme octroyée et le taux d’intérêt varient d’un organisme prêteur à un autre. En effet, l’épargne dont vous disposez, votre profil emprunteur et le montant que vous envisagez d’emprunter pour combler toutes les dépenses liées au mariage comptent également dans le choix du crédit que vous allez souscrire. Les procédures et les dispositifs de crédit proposés par les agences ou directement sur le Web sont simples d’accès ; les ménages peuvent ainsi emprunter sans déséquilibrer leur situation financière actuelle ou future.

Quel budget pour un mariage ?

Le mariage est un investissement coûteux qui requiert des capacités budgétaires importantes si l’on veut pouvoir financer toutes les dépenses nécessaires à son organisation. Or, l’ajustement du prix d’un mariage n’est pas chose aisée, plusieurs facteurs entrent en jeu, notamment les intentions du couple, le nombre d’invités et le choix du menu. Le budget moyen est d’environ 12 000 euros pour une fête de 100 convives.

Le mariage en quelques chiffres :

Prenons encore un exemple de budget moyen. Le couple dépensera entre 600 et 1 500 euros pour la robe de mariée, entre 500 et 1 000 euros pour le costume du marié, 500 euros pour les deux alliances (la fourchette de prix est susceptible de varier), 500 euros pour le photographe, tout comme pour le traiteur, les invitations, le Disc-jockey, et la somme consacrée au lieu dans lequel se déroulera la cérémonie peut grimper considérablement selon le choix du couple : une petite salle des fêtes, une salle privatisée, une salle à Paris ou en Île-de-France… À cela il faut ajouter d’autres frais liés à la décoration de la salle, au champagne et aux vins, aux fleurs, au buffet, à la mise en beauté de la mariée et bien d’autres dépenses qui peuvent être imprévues.

Il est donc fondamental de fixer un budget prévisionnel en fonction duquel vous pourrez choisir votre établissement prêteur si vous optez pour un crédit mariage. Si vous déterminez vos besoins réels, vous pourrez en quelques minutes simuler les offres de crédit et choisir celle que vous jugez la plus appropriée à votre situation financière. Voici un lien utile pour vous orienter vers un simulateur de crédit gratuit en ligne qui vous aidera à mieux faire vos calculs. Attention aux devis que l’on vous propose, car parfois des dépenses cachées peuvent faire l’objet de véritables abus !

Note : les chiffres susmentionnés sont uniquement liés à des dépenses de base et ils peuvent être toujours révisés à la hausse. Ils mettent en lumière l’obligation qu’il y a, pour certains couples, à parfois opter pour un crédit afin de pouvoir gérer une cérémonie classique et pas trop glamour.

Quelles alternatives de financement sont possibles ?

Se marier engendre beaucoup de dépenses obligatoires, alors que d’autres dépenses sont à la discrétion du couple et sont à gérer en fonction des capacités financières de ce dernier. Un jeune actif ne pourra pas organiser la même cérémonie qu’un cadre supérieur. Mais attention, il ne faut pas se décourager, car de véritables solutions de financement sont mises à la disposition des couples.

En effet, nombreux sont les établissements financiers qui proposent un crédit mariage parmi leur gamme de prêts destinés aux particuliers ; d’autres institutions incluent le crédit mariage dans les prêts à la consommation, renouvelables ou sans justificatifs de dépenses. L’essentiel est que le futur couple pourra toujours trouver une source de financement correspondant au mieux à sa situation financière.

Le crédit personnel classique :

C’est une solution sécurisée mise à votre disposition par votre banque ; le montant alloué (jusqu’à 21 500 euros) permet de couvrir la totalité des dépenses concernées : la location de la salle des fêtes, l’achat de la robe de mariée et des alliances, le traiteur, l’animation de la soirée, etc. L’important est d’être en capacité de rembourser en toute sérénité. La particularité de ce type de financement est que tout est prédéfini d’emblée sur le contrat de crédit : la durée du remboursement, les mensualités et leur date de prélèvement, le taux effectif annuel total, le coût d’une assurance facultative, ainsi que la possibilité ou non de paiement anticipé en cas de rentrée d’argent supplémentaire. Il s’agit, en effet, d’un prêt sans justificatif de dépenses, c’est-à-dire que vous n’êtes pas tenu de présenter des factures d’achat pour obtenir le crédit.

Le crédit renouvelable ou la réserve d’argent :

C’est la formule la plus rapide pour obtenir un financement d’urgence. Une solution qui ne demande pas autant de formalités administratives ni de pièces justificatives de paiement ou de dépenses et dans laquelle on a un endettement à court terme avec des mensualités légères qui n’alourdissent pas les charges mensuelles du jeune couple. Toutefois, le crédit renouvelable pour une somme relativement limitée (4 500 euros) demeure un crédit participatif qui, en s’associant à votre apport personnel ou à l’aide des deux familles respectives, peut compléter le budget total que vous souhaitez consacrer à votre mariage.

Les solutions adaptées par les sociétés de financement :

Il s’agit de produits financiers pouvant couvrir jusqu’à 100 % de la totalité du montant souhaité. Avec des sociétés de financement spécialisées comme Cetelem, Cofidis, et Sofinco, les solutions sont toujours adaptées aux besoins personnels de chaque demandeur. Selon les termes du contrat conclu, un taux d’intérêt fixe (selon le montant emprunté), la durée de remboursement et les échéances sont prédéfinies d’avance.

Vous disposez de trois options pour effectuer les remboursements selon votre budget : un service de modulation des mensualités à la baisse en cas de changement imprévu dans les revenus, un service de paiement anticipé partiel ou total pour accélérer le remboursement de son crédit et enfin une possibilité d’effectuer une pause de paiement une fois tous les six mois pour assurer un meilleur fonctionnement de son crédit.

Le prêt entre particuliers :

Grâce au financement entre amis ou entre membres d’une même famille, un couple parvient à gérer les dépenses liées au mariage. Les parents peuvent évidemment contribuer à la prise en charge d’une grande partie des frais, de même que les amis, qui offrent certains cadeaux aux mariés. Mais c’est insuffisant ! C’est pourquoi il existe des plateformes spécialisées dans la mise en relation entre investisseurs et demandeurs de prêts en cas de besoin d’argent urgent, pour quelque raison que ce soit. La rencontre entre ces personnes qui prêtent leur argent avec des intérêts (fixes) et d’autres qui s’en servent afin de réaliser leurs projets personnels est soumise à des lois strictes empêchant toute tentative d’arnaque au crédit.

Parmi les plateformes de crédit dont la fiabilité des services est reconnue, il y a le fameux Prêt d’Union. Leader parmi les plateformes de financement entre particuliers en ligne, il assure l’octroi de prêts sans que le demandeur n’ait besoin de passer par les banques. Les formulaires de demandes sont disponibles sur le site et permettent l’accès à des offres de crédit sérieuses et avantageuses. De plus, des informations financières, des conseils et des astuces pour emprunter à moindre prix sont également mis à disposition.

Comment emprunter ?

Que vous optiez pour un crédit mariage auprès de votre banque ou d’un autre organisme prêteur, il est indispensable de choisir la proposition qui s’adapte le mieux à votre profil emprunteur. Ceci vous permettra de démarrer votre vie à deux sans avoir trop de dettes à rembourser. Réalisez une simulation en ligne et recevez des réponses immédiates en fonction de vos revenus et de votre budget prévisionnel.

Vous pouvez maintenant opter pour le prix le plus attractif avec le taux le moins important. Discutez d’abord avec votre banquier ou avec la société financière qui vous propose la meilleure offre.

Comment réussir mon emprunt ?

Tout comme pour la souscription d’un prêt classique, le crédit mariage requiert le montage d’un dossier d’emprunt solide contenant toutes les pièces justificatives requises attestant de la stabilité professionnelle et financière du demandeur. Avant de vous lancer, que cela vous concerne seul ou avec votre conjoint, n’oubliez pas que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % de vos revenus mensuels. L’important est d’être en mesure de rembourser le créancier sans sacrifier votre sérénité budgétaire.

Commencez par faire votre demande de crédit auprès d’organismes financiers différents et n’hésitez pas à négocier les modalités de remboursement les plus avantageuses. Comme mentionné ci-dessus, un dossier de demande d’emprunt solide est un atout réel lorsque vous demandez un crédit. Ensuite, vous ne devez jamais demander un montant qui dépasse vos besoins réels, cela vous permettra de bénéficier d’un taux plus bas et de maîtriser vos dépenses. Enfin, n’hésitez pas à comparer tous les crédits que l’on vous propose afin de décrocher l’offre la plus optimale dans votre situation.

Quelles sont les autres aides financières ?

Hormis les institutions bancaires et les sociétés de financement, un couple peut trouver d’autres sources de financement, par exemple la famille, des associations sociales, voire même des sponsors locaux. Le mariage sponsorisé est actuellement en vogue, le mariage participatif et beaucoup d’autres aides versées par des organismes de solidarité sont autant d’options pour ceux qui veulent économiser sur le coût de cette cérémonie importante.

La participation de la famille :

Rares sont les jeunes couples qui peuvent financer leur mariage par leurs propres moyens, car il est difficile d’épargner lorsqu’on prévoit de construire sa nouvelle petite famille ! Assumer seul la totalité des dépenses liées à cet événement et rester entièrement autonome dans la gestion de ses finances n’est pas chose aisée. Voilà pourquoi l’intervention des parents est en quelque sorte inévitable. D’une manière générale, ce sont les parents respectifs des futurs mariés qui se partagent les frais, afin d’aider leurs enfants à démarrer dans leur vie personnelle. Et pour le reste des frais, les amis proches sont là…

Le mariage participatif :

C’est un concept nouveau en France. Il s’agit de demander à ses amis de participer aux frais du mariage. Traditionnellement les mariés reçoivent plein de cadeaux qui ne leur seront d’aucune utilité dans leur vie à deux. Alors, pourquoi ne pas trouver une nouvelle manière d’offrir des cadeaux « qui comptent vraiment » ? C’est en partant de ce principe qu’Emmanuelle Sanchez, fondatrice du premier site Internet de mariage participatif, vient de révolutionner les listes de mariage ; elles deviennent « participatives ».

Un couple peut tout simplement proposer à ses invités de participer aux frais liés à la coiffure de la mariée, au costume du marié, au dîner, aux frais du photographe, etc. Ce concept s’adresse notamment aux personnes qui ne disposent pas d’un gros budget, mais aussi à celles qui ne veulent plus mettre en place une liste de mariage traditionnelle. Le site permet d’organiser un mariage avec la participation de tous les proches et d’économiser jusqu’aux 2/3 du prix total de la cérémonie.

Les aides d’associations sociales :

Dans le même esprit de financement participatif, nous notons le rôle indispensable joué par certains organismes et certaines associations, qui peuvent apporter de l’aide aux mariés dont les revenus sont faibles. Citons par exemple le CGOS, une association à but non lucratif qui prend en charge la gestion de l’action sociale en faveur des agents de la fonction publique. Pour ce faire, elle est présente dans les moments heureux de la vie des fonctionnaires et verse une prestation forfaitaire, ouverte à tous, de 265 € (montant brut).

De même, les agents de Météo France, de la DGAC et de l’ENAC ont également la possibilité de faire face aux frais liés à leur mariage sans passer par les crédits bancaires. Ces agents ont donc la possibilité de faire une demande d’aide exceptionnelle au mariage ou de prêt de solidarité auprès du Comité local d’action sociale leur étant réservé. Et, afin d’accélérer les démarches administratives, ils peuvent avoir recours à une assistante sociale qui mettra en place tous les éléments du dossier de demande. Généralement, la Commission prend en charge l’étude de la demande dans les plus brefs délais.

Le mariage sponsorisé :

Le mariage financé par les entrepreneurs et les grandes enseignes est une tendance actuelle qui décharge les mariés de plusieurs dépenses liées à cette cérémonie, de la pièce montée au voyage de noces. En effet, des marques partenaires deviennent les sponsors des mariés et leur apportent l’aide financière nécessaire pendant la cérémonie et la soirée du mariage. Mais pour convaincre une marque de vin reconnue de vous sponsoriser en produits gratuits par exemple, il faut absolument trouver de bons arguments. Car en cas d’avis favorable, les futurs mariés peuvent économiser jusqu’à 30 % des dépenses estimées.

Si le nombre d’invités est important, si le couple dispose d’un site Internet fort actif sur les réseaux sociaux ou dans les médias, si le couple propose des logos imprimés sur les serviettes du mariage, cela peut être convaincant. N’oublions pas que les aides octroyées entrent dans un contexte purement commercial et de marketing. Les futurs époux doivent expliquer leurs offres aux différents prestataires, car ceux-ci ont intérêt à économiser, eux aussi, sur le coût de la publicité concernant leurs produits.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !