Credimania » Obtenir un crédit » Besoin d’argent urgent

Besoin d’argent urgent

Les personnes ayant des revenus limités comme les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de minima sociaux et les travailleurs à temps partiel ont souvent besoin d’argent en urgence. Afin de faire face à un imprévu de paiement, pour combler un besoin de consommation ou pour maintenir les conditions de la vie au quotidien, ces personnes trouvent rarement des solutions auprès des banques dites traditionnelles. Elles ne peuvent donc pas obtenir un crédit, faute de stabilité professionnelle et de cautionnement personnel.

Pour ce faire, si vous vous trouvez, vous aussi, dans cette même situation, alors nous vous conseillons de connaître vos droits et de vérifier votre éligibilité aux différents prêts et aides que vous pouvez solliciter. Le récapitulatif ci-dessous vous fournira plus de renseignements sur les associations et les organismes de financement que vous pouvez immédiatement contacter.

Sommaire :

  • Le microcrédit social
  • Le prêt sur gage
  • Le crédit entre particuliers
  • Les aides du Pôle Emploi
  • Les aides et secours de la CAF
  • Le microcrédit professionnel de l’ADIE

Le microcrédit social :

Plus qu’un simple dispositif d’aide sociale, le microcrédit personnel est un véritable coup de pouce pour les ménages ayant de faibles ressources. Ces ménages sont incapables d’emprunter auprès des banques. D’une somme moyenne de 3 000 €, ce petit prêt contribue considérablement dans le financement d’un objet ou d’un projet de consommation. Il aide également son bénéficiaire à sortir d’une situation de précarité financière temporaire sans porter atteinte à son budget limité. Le microcrédit est alors un petit financement qui peut être remboursé sur une durée allant jusqu’à 36 mois selon des mensualités adaptées à la capacité d’endettement des emprunteurs. L’essentiel dans ce cas est de percevoir des revenus, si modestes qu’ils soient, afin de pouvoir justifier d’une bonne foi de paiement.

Comment obtenir un microcrédit social ?

Le futur bénéficiaire d’un micro prêt personnel ne pouvant pas avoir accès au crédit classique des institutions bancaires doit obligatoirement passer par un organisme social. Cet organisme a pour principal rôle de l’accompagner d’une manière personnalisée dans son parcours d’emprunt. En effet, nombreux sont les organismes accompagnants qui sont très actifs en matière de microcrédit social, en particulier la Caisse d’Allocations Familiales et l’UDAF. Les accompagnateurs bénévoles de chaque association prennent en charge l’étude de la situation personnelle, professionnelle et financière du prétendant et vérifient la faisabilité de son projet. En cas d’avis favorable, ils l’orientent vers le partenaire bancaire le plus convenable dans sa situation.

Ceci permet de rassurer l’organisme prêteur quant à la récupération des sommes dues, mais aussi la personne emprunteuse quant au meilleur déroulement de son projet financé par le microcrédit (logement/formation/mobilité/équipement/problème de santé/frais d’obsèques…). Important à savoir que le paiement de dettes en cours, le remboursement de découverts et le lancement d’une micro entreprise sont exclus du cercle des projets faisant l’objet d’un microcrédit personnel. Afin de mieux vous renseigner sur le sujet, nous vous conseillons de consulter notre article détaillé sur le microcrédit social.

Le prêt sur gage :

Comme son nom l’explique, un prêt sur gage est un autre type de financement qui ne peut être attribué qu’après la mise en place d’un objet d’une certaine valeur en contrepartie de l’argent octroyé. L’avantage le plus important de cette alternative d’obtention d’argent est sa rapidité, car dans le cas d’une précarité financière il ne faut pas uniquement trouver un emprunt, mais il faut que le virement soit dans les plus brefs délais. Inutile de préparer un dossier de crédit ni de passer par les formalités administratives des banques. Il suffit de déposer l’objet de valeur auprès d’un organisme habilité à l’octroi du crédit sur gage pour que l’argent soit immédiatement versé sur le compte du bénéficiaire. En effet, c’est la valeur de cet objet qui décide du montant de la somme octroyée (entre 50 et 60 % dans la plupart des cas).

Le rôle du Crédit Municipal :

Le Crédit Municipal de Paris est le principal établissement spécialisé dans la gestion de prêts sur gage. Vous pouvez, en effet, déposer un ou plusieurs objets de valeur pour qu’un montant, allant de 30 €, vous soit accordé immédiatement. Cet objet pourrait être  un bijou, un tableau, un mobilier, une œuvre d’art, une tapie, un instrument de musique, une verrerie, etc. La durée de remboursement (capital et intérêt) dépend de la valeur même des sommes dues, mais ne peut pas excéder 1 an, avec possibilité de prolongation de 12 mois supplémentaires en cas de besoin. Cependant, en cas de non-paiement, l’objet mis en gage sera mis en vente aux enchères afin que le Crédit Municipal puisse se payer son argent, y compris les intérêts. Attention alors à ne pas perdre votre objet de valeur, car il s’agit d’un prêt qui vous engage comme tout autre type de financement.

Important : un particulier ne peut pas déposer un objet de valeur en gage sans justificatif de propriété et sans justificatif de domicile ou d’identité (valide).

 

Le crédit entre particuliers :

argent-small

Très intéressant pour les personnes emprunteuses ne voulant pas ou ne pouvant pas passer par le cercle classique des banques. Nous parlons notamment des personnes inscrites sur le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers de la Banque de France. Suite à cette inscription, une personne listée sur le FICP et qui ne peut plus prétendre pour un crédit bancaire classique peut se retourner vers le crédit PAP. Cela lui permet d’avoir de l’argent de main en main et de répondre à son besoin urgent de trésorerie dans le cadre de la famille, des amis ou d’une plateforme de crédit entre les particuliers. Attention seulement aux dernières tentatives d’arnaques dont vous pouvez être victime, notamment sur le Web.

Le PAP du Prêt d’Union :

Lorsqu’il s’agit d’argent transmis de particulier à particulier sans le passage ordinaire par les circuits bancaires, il fallait mieux se retourner vers un organisme sérieux et reconnu pour sa fiabilité. La première plateforme spécialisée dans ce dispositif de financement en France est le Prêt d’Union. Elle  joue le rôle d’intermédiaire de confiance entre les particuliers (investisseurs) ayant de l’épargne et ceux voulant avoir immédiatement une certaine somme d’argent sans pouvoir la solliciter auprès d’une banque. Le non-passage par un établissement bancaire permet alors d’appliquer des taux d’intérêt moins élevés, ce qui donne une dimension sociale, mais surtout responsable au crédit PAP. Ensuite, la souscription des prêts directement sur le site officiel du Prêt d’Union les inscrit dans un cadre plus sécurisé et minimise les possibilités d’escroquerie ou de fraude.

Les aides du Pôle Emploi :

Les chômeurs, les bénéficiaires du revenu solidaire actif, les personnes qui viennent de perdre leur travail et toute autre personne ayant de faibles revenus peuvent se trouver en difficulté financière temporaire. Ces personnes peuvent alors chercher près du Pôle Emploi l’aide sociale personnalisée suivant leur situation budgétaire actuelle. L’organisme aide à la réinsertion sociale, et notamment professionnelle, via la mise en place de plusieurs aides et allocations.

Aide à la mobilité :

Sont concernés par cette aide les demandeurs d’emploi qui sont stagiaires de la formation professionnelle, qu’ils soient bénéficiaires ou non d’une allocation de chômage. L’aide à la mobilité permet de couvrir les frais de déplacement, les frais de repas, les frais d’hébergement ou l’ensemble de ces prises en charge confondues dans la limite d’un montant de 5 000 € par an. Or, avant de demander au Pôle d’Emploi le formulaire de demande à remplir, assurez-vous de votre éligibilité en vérifiant les trois conditions liées à la formation qui fera l’objet de l’aide.

Aide individuelle à la formation :

Le Pôle Emploi contribue dans le paiement des dépenses liées aux frais pédagogiques dans le cas où le financement d’une formation professionnelle est nécessaire à la reprise du travail ou au lancement d’une petite entreprise. Le dépôt de la demande d’aide doit être fait au plus tard 15 jours avant le début de la formation. Consultez le lien suivant afin de connaître les types de formations concernés par cette aide personnalisée : http://www.pole-emploi.fr/candidat/l-aide-individuelle-a-la-formation-aif–@/article.jspz?id=60856.

Aide à la repriser ou la création d’entreprise :

Le Pôle Emploi contribue également dans le financement des projets de lancement de petites entreprises. Vous devez être tout d’abord bénéficiaire de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) étant versé par ce même organisme. Ensuite, deux possibilités peuvent s’offrir à vous, à savoir :

  • Vous percevez le versement d’un capital qui correspond à une partie des droits restants : l’ARCE.
  • Vous percevez un cumul de toutes vos allocations dans la limite de la durée de vos droits.

Attention, si vous optez pour la première alternative (l’ARCE), vous ne percevez plus d’allocations du Pôle Emploi.

Les aides et secours de la CAF :

La Caisse d’Allocation Familiale présente sur l’ensemble du territoire français est très active dans le domaine d’aides et de secours aux familles les plus modestes qui rencontrant des problèmes d’argent. En effet, plusieurs catégories d’emprunteurs précaires (chômeurs, allocataires de RSA, inscrits au FICP, surendettés) sont rejetées par les banques dites traditionnelles. Ils ne peuvent pas souscrire des crédits pour faire face à un besoin de financement immédiat. Reste à savoir qu’il est toujours convenu de distinguer les prêts de la CAF qui vous engagent au remboursement, comme tout autre produit financier, et les aides et secours étant réservés aux ménages les plus démunis sous certaines conditions de ressources.

Comment obtenir une aide financière d’urgence ?

Les aides financières d’urgence, appelées également les secours de la CAF, peuvent également sauver une famille modeste qui passe par une difficulté budgétaire temporaire. Pour les autres cas, il existe le prêt à taux zéro, le prêt d’honneur ou le microcrédit social qui peuvent financer d’autres projets personnels comme la réparation ou l’achat d’une voiture, l’achat d’un équipement électroménager ou d’un meuble de première nécessité. Or, ce qui fait distinguer les aides et ces prêts, c’est qu’elles sont non remboursables. Et c’est pour cette raison qu’elles sont soumises à de strictes conditions d’éligibilité. Dans tous les cas, c’est la Commission d’action sociale de la CAF qui décide d’accepter ou de refuser l’attribution de ces aides aux prétendants.

En effet, afin que vous puissiez demander un secours, vous devez être allocataire de la CAF et avoir au moins un enfant (né ou qui va naître) à votre charge. Ensuite, vous devez inévitablement passer par un travailleur social qui peut vous aider à justifier de vos ressources limitées et de vos difficultés budgétaires passagères. C’est ainsi que vous parvenez à demander une aide non remboursable à votre caisse départementale. Il est évident, en outre, que ces aides soient d’un petit montant qui diffère d’une situation à une autre (1 000 € au maximum), mais cela demeure un souffle d’air pour un chômeur ou pour une famille dont les parents sont bénéficiaires du RSA.

Les différents secours de la CAF :

Plusieurs aides et secours sont proposés par la CAF dans le cadre d’aider les ménages modestes à faire face aux différents imprévus de la vie. Ces secours sont utils pour gérer les dépenses liées aux frais de location, aux frais d’obsèques, aux frais de garde d’un enfant ayant un handicap ou aux frais d’une naissance multiple. On distingue également le secours qui aide à payer les frais de naissance d’un enfant handicapé, ses soins médicaux, les travaux d’adaptation du logement à ses besoins spécifiques, et notamment le secours pour paiement des factures d’eau et d’énergie. Dans certaines situations, le montant des aides de la CAF peut augmenter considérablement, jusqu’à 4 300 € dans le cas d’une naissance de triplés par exemple.

Le prêt d’honneur de la CAF :

Outre le microcrédit social qui peut combler un besoin urgent d’argent sous certaines conditions de ressources, la Caisse des Allocations Familiales propose également le dispositif du prêt d’honneur. Les ménages percevant de faibles revenus qui leur permettent de rembourser un crédit à travers de faibles mensualités adaptées à leur budget, peuvent en bénéficier. Un crédit à taux zéro, le prêt d’honneur de la CAF est attribué selon deux principaux critères d’obtention :

  • Percevoir une allocation familiale de la CAF.
  • Avoir des enfants à charge (au moins un enfant étant né ou qui va naître).

Le microcrédit professionnel de l’ADIE :

L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique vient au secours des chômeurs et des allocataires du RSA. Elle les aide à se réintégrer sur le plan professionnel à travers le dispositif du microcrédit. En effet, le microcrédit de l’ADIE est mis en place pour encourager les demandeurs d’emploi et ceux qui viennent de perdre leur travail à lancer ou à reprendre de micro entreprises. La fiabilité de cet organisme et l’accompagnement de ses bénévoles rassurent davantage l’emprunteur quant à la réussite de son projet et au paiement de toutes les sommes dues dans les meilleures conditions.

Le montant du microcrédit professionnel de l’ADIE est situé dans la fourchette comprise entre 1 500 et 6 000 €. Mais il peut être cumulé avec un prêt d’honneur à taux zéro et avec quelques primes régionales et atteindre un plan de financement total de 10 000 €. Ensuite, les remboursements se font par prélèvement mensuel selon des échéances adaptées et consenties par le bénéficiaire dès la signature de son contrat. Rendez-vous sur le site de l’ADIE afin de lire les témoignages de certains emprunteurs ayant lancé de petits projets et avoir une idée plus ample sur le processus de l’accompagnement personnalisé dont vous allez bénéficier.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !