Credimania » Obtenir un crédit » Compte et carte bancaire pour mineurs

Compte et carte bancaire pour mineurs

Les parents veulent souvent initier leurs enfants à l’épargne et à la responsabilité de gérer leur budget. Pour cela, ils pensent à leur permettre d’utiliser d’autres moyens de paiement que l’argent en espèces. Cependant, même si les mineurs sont parmi les catégories les plus consommatrices, ils sont peu servis par les banques. Mais heureusement, la loi fixe bien ce que les organismes financiers peuvent proposer pour les enfants. Ces derniers peuvent alors payer leurs abonnements ou petits achats sur Internet via une carte bancaire adaptée. Désormais, plusieurs enseignes ciblent par leurs services bancaires cette jeune clientèle, notamment les banques mobiles. Alors, pour savoir comment et quoi choisir comme premier compte bancaire de votre ado, lisez bien notre article.
carte bancaire pour mineurs
Sommaire :

  • Comment choisir un compte bancaire pour enfant ?
  • Quelles sont les cartes de paiement possible ?
  • Mineurs et banques en ligne
  • Faut-il assurer les moyens de paiement d’un enfant ?

Comment choisir un compte bancaire pour enfant ?

Si vous donnez à votre enfant son argent de poche pour régler ses achats au quotidien, sachez qu’il existe d’autres solutions. Comme vous, vous pouvez l’initier à gérer son budget avec plus de responsabilité, mais aussi de modernité. Dès l’âge de 12 ans, votre enfant qui commence à devenir adolescent veut aussi se payer une prestation en ligne. Il voudra même faire des retraits d’argent aux distributeurs et payer ses achats par carte. Vous pouvez alors le lui permettre tout en tenant en main la gestion de ses dépenses. L’essentiel est de choisir la bonne carte qui vous permet de vous fixer un plafond de retrait. Mais aussi, d’être immédiatement informé sur chaque opération de paiement. Plusieurs offres rapides et économiques peuvent s’offrir à vous. Mais avant, vous devez commencer par le commencement : l’ouverture d’un compte bancaire au nom de votre enfant mineur.

Quelles offres bancaires pour votre enfant ?

Dès la naissance de votre enfant, vous pouvez penser à épargner l’argent pour lui via un Livret A. Généralement, c’est le parent adulte qui est autorisé à ouvrir ce compte bancaire sans condition d’âge minimale liée à l’enfant. Ensuite, c’est uniquement lui qui peut gérer le compte et l’épargne qui y est disponible. C’est idéal pour préparer l’avenir des enfants moins de 16 ans, sans impôt ni taxes sur le placement. Et après cet âge, les enfants peuvent assumer leur responsabilité. Or, l’ouverture d’un compte bancaire peut être un véritable investissement si l’on opte pour le PEL. Avec un plan d’épargne logement, il est même possible d’obtenir un prêt immobilier. Faites vos calculs de manière à retirer l’épargne avant que votre enfant n’ait 15 ans. N’oubliez pas, la réglementation vous permet d’ouvrir un seul Livret A et un seul PEL par enfant.

Le Livret jeune :

Les parents peuvent ouvrir pour leurs enfants de plus de 12 ans un Livret jeune jusqu’à ce qu’ils atteignent 25 ans. Cette solution d’épargne est entièrement défiscalisée et peut s’accumuler avec le Livret A. Ensemble, ils présentent des taux de rémunération très attractifs. Reste à savoir que les montants autorisés sur ce livret sont plafonnés à 1600 €. Ce compte bancaire rémunéré permet ainsi à l’enfant d’y placer ses petites économies sans permettre aux parents d’échapper au fisc ! Le plus grand avantage pour l’enfant est que ce compte est associé à une carte bancaire. Cela lui permet de retirer l’argent aux distributeurs automatiques de billets sans dépasser un plafond précis. Cela rassure aussi les parents qui peuvent eux-mêmes fixer ce plafond à un montant maximum de retrait par semaine. Ainsi, ils ne perdent pas le contrôle sur le budget de leur enfant et l’encouragent à une gestion financière optimisée.

Compte courant pour les ados de plus de 16 ans :

À cet âge, les choses sont un peu différentes. Votre enfant qui commence à grandir et se construire son propre environnement peut ouvrir seul un compte courant. Mais, il doit d’abord avoir l’accord de ses deux parents qui se portent caution en cas de besoin. Et ce, si l’enfant se trouve à découvert ou s’il émet un chèque sans provision. Sachons alors que l’ouverture de ce compte donne droit à une carte de paiement et à un chéquier. Les parents doivent apprendre à leur enfant de gérer le compte et d’opter pour un comportement optimal vis-à-vis de l’argent. Autrement, la banque les appelle pour régler tout type de dette faite par leur fils. Nous vous conseillons alors de choisir les cartes de paiement à autorisation systématique. Celles-ci refusent toute opération de transaction si le solde disponible sur le compte courant est insuffisant. Ainsi, pas de risques pour les parents.

Quelles sont les cartes de paiement possible ?

C’est en fonction de l’âge de votre enfant que vous pouvez choisir le type de son compte courant. Et de même, la carte de paiement qui lui sera associée. Pour cela, les possibilités de cartes bancaires pour les mineurs diffèrent selon les fonctions de son compte. Dès 12 ans, un enfant peut obtenir avec l’accord de ses parents une carte liée à son compte d’épargne. Elle lui permet de retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques de sa banque et ses agences de réseau. Les parents sont systématiquement interrogés afin d’autoriser les opérations de retraits. Celles-ci ne dépassent pas souvent un plafond hebdomadaire. C’est simple et sûr pour les enfants qui s’initient à utiliser leur premier compte bancaire. Mais contrairement à une carte de paiement, celle-ci ne permet pas de payer les achats chez les commerçants ou sur Internet.

La carte à débit immédiat dès 16 ans :

À partir de 16 ans, un mineur peut obtenir une carte de paiement lui permettant de régler ses achats. Ensuite, le montant de chaque opération sera directement débité sur son compte courant qui doit contenir les fonds nécessaires. On parle alors de « carte bancaire à autorisation systématique » avec contrôle automatique du solde. Elle est disponible chez Mastercard (la Carte Maestro) et chez Visa (la Carte Electron). Similaire à une carte prépayée, elle ne permet pas les autorisations de découvert. De cette manière, les parents peuvent éviter les éventuelles mauvaises surprises liées à la gestion de leur enfant.

Bon à savoir que les mineurs de plus de 16 ans peuvent aussi demander une carte de paiement classique. Comme la carte des adultes, mais avec un débit immédiat obligatoire. Cette carte ne permet pas de dépenser au-delà du solde disponible en banque. En outre, elle est rarement donnée aux jeunes qui n’ont aucune ressource personnelle.

Les cartes bancaires rechargeables :

Une excellente alternative pour apprendre à votre enfant comment gérer son budget en toute indépendance est la carte rechargeable. Ce moyen de paiement est disponible chez les organismes bancaires pour les enfants de 12 à 17 ans. Il leur permet de régler leurs petits achats en France ou pendant les vacances et les séjours à l’étranger. De même, de réaliser des retraits dans les distributeurs automatiques de billets avec un contrôle autonome sur Internet. Votre enfant et vous pouvez consulter les montants d’achat et le solde disponible sur la carte 100 % en ligne. Le plus grand avantage de cette solution de paiement est la sécurité de son utilisation. Grâce à la fonction d’autorisation automatique, votre enfant ne peut pas dépasser la somme que vous mettez à sa disposition. Ensuite, cette carte ne peut être rechargeable que par le parent représentant légal de l’enfant qui l’utilise.

Vous pouvez trouver une telle carte rechargeable chez la Caisse d’Epargne, la Société Générale et la LCL Banque et Assurance.

Mineurs et banques en ligne :

Connues par la rapidité et l’accessibilité de leurs services, les banques mobiles servent aussi la jeune clientèle. Les enfants de 12 à 17 ans peuvent profiter d’une offre 100 % en ligne via des applications dédiées. Ils peuvent ainsi gérer leur budget en toute sécurité à partir d’un Smartphone. Ceci, tout en restant sous le contrôle de leurs parents qui reçoivent des messages d’alerte pour suivre le solde restant. De plus, c’est le représentant légal du mineur se charge de l’ouverture du compte et l’obtention de la carte. Il peut choisir le plafond des dépenses et activer/désactiver les fonctions qu’il trouve utiles/inutiles pour son enfant. Plusieurs banques en ligne et néobanques proposent des offres attractives et économiques pour vos ados.

Kador, l’offre mobile de Boursorama Banque :

Lorsque vous pensez à ouvrir le premier compte bancaire de votre enfant, vous pouvez choisir Boursorama Banque. Il suffit d’effectuer un versement de 10 € qui sera disponible sur le compte de votre enfant. Ensuite, vous obtenez en association une carte bancaire à autorisation systématique gratuite. Avec la fonction du paiement sans contact, votre enfant règle ses achats sans dépasser le plafond que vous avez choisi. Ainsi, vous gardez l’œil sur ses dépenses, surtout qu’il n’est pas autorisé au découvert bancaire. Les opérations de paiement par la carte Kador sont uniquement possibles si le solde sur le compte est suffisant. Autrement, le paiement est refusé et ceci s’affiche en tempe réelle dans votre espace client Boursorama Banque. Ainsi, vous initiez votre enfant à bien gérer ses finances en lui offrant des applications très avancées :

  • Application identifiable par mot de passe, Touch ID ou Face ID.
  • Accessibilité rapide au solde sur IOS et Android.
  • Possibilité de personnalisation des opérations en ajoutant des images ou des commentaires pour chaque catégorie.
  • Consultation des coordonnées bancaires et envoi facile via SMS, E-mail et WhatsApp.
  • Raccourci sur l’application dédiée disponible avec la Touch 3D à partir de l’iPhone 6S.

La carte jeune prépayée de TONEO FIRST :

Sans compte bancaire, vous pouvez cette fois-ci permettre à votre ado d’avoir une carte de paiement au tarif de 15 €. La carte jeune prépayée de TONEO FIRST est disponible dans les commerces dédiés, les bureaux de tabac et en ligne. L’achat de la Mastercard s’effectue en 5 minutes et assure les paiements de votre enfant sans possibilité de découvert. Il ne peut utiliser que l’argent que vous venez de verser sur sa carte. Et ce, par carte de recharge, carte bancaire ou virement bancaire. Tous les magasins et les sites de commerce sécurisés peuvent accepter cette carte jeune. Celle-ci permet aussi les retraits d’espèces dans tous les distributeurs automatiques de billets. Et pour vous assurer de la sécurité de gestion de votre enfant, vous pouvez accéder aux options suivantes :

  • Consulter le suivi de ses transactions via l’espace personnel sécurisé sur l’application Toneo First.
  • Contrôler en temps réel les dépenses faites par votre enfant.
  • Changer de formule gratuitement et réaliser des économies avec la formule ZEN à forfait mensuel de 5 € seulement.
  • Bloquer la carte en cas de besoin.

Faut-il assurer les moyens de paiement d’un enfant ?

Il n’est pas rare que votre enfant mineur perde sa carte de paiement ou l’utilise dans un endroit inapproprié. Pour cela, vous devez penser à la sécurité et l’assurance offerte avec la carte que vous donnez à votre ado. Heureusement, la plupart d’organismes bancaires et de banques mobiles vous garantissent une assurance en cas de perte ou de vol. Et ce, en France et à l’étranger, puisque votre enfant peut utiliser sa carte en voyage. C’est idéal et plus sûr que l’argent liquide pour les sorties de classe, avec les amis ou les séjours.

Les parents peuvent recharger la carte à distance de la somme de leur choix. Pour la carte argent de poche du Crédit Mutuel par exemple, d’autres assurances sont incluses. En particulier, les secours sur piste et l’assurance accident pendant les voyages. En cas de vol de la carte, l’enfant peut appeler immédiatement le numéro vert pour déclarer la perte.

Compte bancaire ou assurance-vie ?

Mettre de l’argent à côté afin de préparer l’avenir d’un enfant peut être via un compte épargne. Mais aussi, un contrat d’assurance-vie. Choisir le bon placement va dans ce cas dépendre de la sécurité et de la rentabilité financière offertes. En effet, la Fintech Yomoni est la première à lancer son offre d’assurance qui concerne uniquement la jeune clientèle. Les parents peuvent profiter de la solution Yomoni Kids afin d’optimiser l’épargne de leurs enfants à long terme. En comparaison avec le plus populaire, le Livret A, ce placement permet une rémunération plus importante. Pour les tarifs, il vous coûte 1,6 % par an tout en incluant tous les services, y compris la gestion. Ainsi, pour un placement de 10 000 €, Yomoni prélève une commission de 13,3 € chaque mois. Les frais sont ainsi à moitié prix que la plupart d’assureurs privés sur le marché.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer