Credimania » Obtenir un crédit » Comment faire un microcrédit

Comment faire un microcrédit

Vous êtes intérimaire ou jeune salarié ayant un travail précaire, un revenu faible, un contrat à durée déterminée, et vous ne disposez donc pas d’argent ? Vous ne pouvez pas donner des garanties pour obtenir un crédit bancaire classique ? Il existe aujourd’hui en France un dispositif financier qui vous permet de réaliser vos petits projets, quels que soient vos revenus. Pensez alors à mieux gérer vos dépenses quotidiennes, satisfaire un besoin de consommation ou faire face à un imprévu. Découvrez le microcrédit et suivez notre guide afin de tout savoir sur le dispositif.
microcrédit
Sommaire :

  • Qu’est-ce qu’un micro prêt ?
  • À qui s’adresse le microcrédit ?
  • Comment obtenir un microcrédit personnel ou social ?

Qu’est-ce qu’un micro prêt ?

Le microcrédit est un financement à montant réduit, facile à contrôler et à payer. Il peut être remboursé à court terme à travers de petites mensualités. Même si les revenus du bénéficiaire ne sont pas importants, il peut toujours s’acquitter de sa dette. Et ce, sans tomber dans le problème du surendettement. Cependant, il est convenu de savoir qu’il ne s’agit pas d’un crédit potentiel tel que le prêt immobilier. C’est un petit prêt accordé aux particuliers qui ne peuvent pas emprunter auprès des banques. Le microcrédit les aide à répondre à leurs besoins de famille au quotidien et maintenir un niveau de vie courant. Ils peuvent aussi se lancer sur le marché du travail par la création d’une petite entreprise.

Où emprunter ?

Il s’agit donc d’un service financier spécialement dédié aux salariés à revenus modestes. Les personnes qui n’ont pas accès aux prêts classiques, pour qu’ils arrivent à répondre à un besoin d’argent en urgence. Comme les montants accordés, les taux d’intérêt appliqués pour ce type de « micro finance » sont faibles et accessibles à tous. Reste à savoir que pour l’obtenir, il faut s’adresser à l’un des organismes accompagnateurs. Il s’agit de votre intermédiaire qui vous aide à monter un dossier favorable pour l’acceptation de votre demande. Nombreuses sont les associations qui agissent activement pour l’octroi du micro prêt, notamment l’ADIE et l’UDAF.

À qui s’adresse le microcrédit ?

Il existe deux types de micro prêt, à savoir le microcrédit social ou personnel et le microcrédit professionnel. Mais, ce petit crédit peut être aussi attribué dans des cas particuliers, notamment pour les demandeurs d’emploi et rarement pour les interdits bancaires.

Le microcrédit professionnel :

Il s’agit d’un prêt accordé sous forme d’aide aux particuliers qui désirent créer leur propre emploi. L’association pour le droit à l’initiative économique (l’ADIE) fut spécialement créée en France dans le but d’aider les personnes faiblement rémunérées. Ceux qui sont exclus du service bancaire classique peuvent alors créer ou développer leur petite entreprise. Cette association d’utilité publique devient ainsi le partenaire de chaque micro-entrepreneur. Elle l’accompagne avant et après le lancement de son projet afin d’optimiser au mieux son travail et contribuer à l’amélioration de son service. Vous pouvez contacter l’ADIE directement sur Internet ou dans l’agence la plus proche de chez vous.

Le microcrédit personnel ou social :

Il s’agit d’un crédit à taux réduit et à fin sociale, attribuée à la fois par l’État et par l’organisme prêteur partenaire. Contrairement au prêt professionnel, le microcrédit social répond aux dépenses quotidiennes et familiales des particuliers. Adressé aux allocataires et aux salariés à faible revenu, ce type de crédit contribue largement à faire face à leurs besoins urgents ou même imprévus. Dans tous les cas, il s’agit d’assurer à l’emprunteur une dette étudiée qui s’adapte exactement à ses besoins et à ses capacités financières en même temps. Ayez une idée plus ample sur ce service en lisant notre article sur le microcrédit social.

Le microcrédit pour chômeurs :

Perdre son emploi mène systématiquement la personne à rencontrer une nécessité d’argent pour obéir à ses besoins quotidiens. Les chômeurs sont ainsi les derniers qui puissent avoir un crédit bancaire ou bien trouver les moyens pour rembourser n’importe quel emprunt. Dans cette situation assez critique, où l’on ne peut pas mettre en gage des garanties contre le prêt, le microcrédit se présente comme la meilleure solution. Il sert à sauver la situation des plus démunis, essentiellement les demandeurs d’emploi. Ceux-ci y trouveront le moyen pour maintenir un niveau de vie acceptable ou pour se lancer de nouveau dans le domaine professionnel. Ils peuvent notamment créer leur propre petite entreprise.

Le microcrédit pour interdits bancaires :

La « micro finance » est souvent définie par le fait d’être la solution secours de tous ceux qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique. On trouve notamment les personnes inscrites aux fichiers de la Banque de France (FICP et FCC). Il est vraiment difficile de trouver des établissements financiers qui acceptent de les accompagner de nouveau dans leurs projets. Les organismes et les associations qui aident actuellement cette catégorie de personnes leur accordent des microcrédits, mais avec des taux d’intérêt généralement élevés. Dans le cas d’un propriétaire, le bien immobilier peut servir de garantie solide pour l’interdit bancaire souhaitant bénéficier d’un microcrédit. Il suffit de mettre son patrimoine en hypothèque en contrepartie des sommes empruntées.

Comment obtenir un microcrédit personnel ou social ?

Contrairement au crédit bancaire classique, le microcrédit n’est pas accordé directement auprès de votre banquier. Vous devez avant tout passer par l’intermédiaire d’un organisme accompagnateur. Celui-ci étudie votre situation financière, particulièrement votre revenu et capacité de remboursement. Ensuite, il oriente votre dossier vers la banque habilitée à vous accorder l’emprunt. De même, cet accompagnateur vous assure par la suite le bon déroulement du processus de paiement. Il vous aide à ne pas rencontrer des problèmes de surendettement jusqu’au règlement intégral des sommes dues.

Montant et durée du microcrédit :

Les sommes allouées dans le cadre d’un microcrédit sont limitées. Elles sont situées entre 500 et 3000 € et grimpent dans des situations rares à 12 000 €. D’habitude, le bénéficiaire jouit d’un taux d’intérêt assez bas avec une durée de paiement qui peut dépasser les 36 mois. Ceci est dans le cas où le crédit fut attribué pour faire face à un accident de la vie. Le rôle d’un organisme accompagnateur est donc de servir de garantie. Il assure ainsi le critère de solvabilité de l’emprunteur auprès de son banquier. Ces deux derniers seront donc plus rassurés, l’un pour obtenir un crédit, l’autre pour être remboursé dans les délais convenus. De même, le montant des mensualités est ajusté d’une manière que le débiteur ne trouve pas des difficultés à le payer à l’échéance. Et ce, quelles que soient minimes ses capacités de remboursement.

Important : très loin du concept d’aides et de dons, un micro prêt est pareil à un crédit bancaire classique et doit être obligatoirement remboursé. Reste à savoir que ce petit crédit est garanti à hauteur de 50 % par l’État. Cela veut dire que dans un éventuel manquement au paiement, c’est la Caisse des Dépôts qui s’acquitte de la moitié du capital restant dû.

Accord du micro prêt et droit de rétractation :

Dans le cas où la banque accepte votre dossier adressé par l’association d’accompagnement social, vous signez un contrat de microcrédit. Après déblocage des fonds, vous remboursez votre emprunt selon les modalités prévues dans le contrat. C’est l’association qui vous accompagne tout au long du paiement. Mais, si vous renoncez à votre projet, vous pouvez utiliser votre droit de rétractation. Vous devez informer votre banque de votre décision dans un délai maximal de 14 jours calendaires à compter de la date de signature du contrat. Une lettre de rétractation du microcrédit social peut être téléchargeable directement en ligne.

Les réflexions au sujet de " Comment faire un microcrédit "

  1. Écrit par saluste :

    Bonjour, je souhaiterais obtenir un microcrédit d’un montant de 5000 euros sur 36 mois, je suis en invalidité et j’ai besoin de cet argent très rapidement, comment dois-je faire et ou dois-je m’adresser ? mes revenus ne sont pas élevés, mais je pourrais rembourser, car je suis hébergé par ma mère, merci

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !