Credimania » Obtenir un crédit » Crédit personnel facile à obtenir : le crédit revolving

Crédit personnel facile à obtenir : le crédit revolving

Le crédit revolving est communément connu sous le nom d’une réserve d’argent. Il est envisagé par certains comme alternative de second plan après le crédit à la consommation classique. Mais, il présente pour certains d’autres une solution intéressante pour financer les petites dépenses urgentes. De même, pour la facilité de son mode d’octroi. C’est un prêt simple et rapide qui doit être remboursé à court terme en raison de son taux d’intérêt souvent lourd. Mais si vous le payez à temps, vous aurez une deuxième chance pour financer de nouveaux projets personnels.

Sommaire :

  • Qu’est-ce que le crédit revolving ?
  • Les principes de fonctionnement d’un crédit renouvelable
  • Exemples d’offres de crédit
  • À quoi faut-il être vigilant ?
  • S’agit-il vraiment d’une opportunité pour les emprunteurs ?
  • Le crédit renouvelable et le surendettement

crédit revolving

Qu’est-ce que le crédit revolving ?

Emprunter s’avère aujourd’hui la solution la plus appropriée afin de financer ses projets et ses achats sans sacrifier son équilibre budgétaire. Or, trouver la formule la plus souple et le prêt le plus facile à obtenir est naturellement l’objectif majeur de tout emprunteur. En effet, le marché du crédit est animé par un large choix quant à la souscription d’un crédit personnel. Alors, rien n’est meilleur dans ce cas que de contracter un crédit revolving. Appelé le crédit renouvelable ou le crédit permanent, ce type de prêt porte son mécanisme typiquement dans son nom. La somme d’argent utilisée est reconstituée partiellement tout au long du paiement par les versements mensuels.

Qui le propose ?

Le crédit revolving est accessible à tous les emprunteurs qui ne veulent pas passer par les lourdes formalités des prêts classiques, comme pour le crédit à la consommation. Il est disponible auprès des établissements bancaires, des sociétés de financement spécialisées, dans les grandes surfaces et notamment sur Internet. Il s’agit d’un crédit dont l’octroi est très rapide, mais qui coûte inévitablement plus cher au final. Et ce, non seulement pour son taux d’intérêt, mais pour ses frais annexes. Cela inclut en particulier les frais du dossier, les frais d’assurance et la garantie personnelle. Cela paraît légitime du côté de l’organisme prêteur voulant éviter tout incident de paiement en contrepartie de la rapidité de son service. N’oublions surtout pas que ce crédit facile est un crédit sans justificatif de dépenses. Il s’agit par conséquent d’un investissement risqué pour le prêteur qui accepte de donner son argent sans en savoir les finalités !

Le principe de fonctionnement du crédit renouvelable :

Il s’agit d’un financement ou d’une réserve d’argent dont vous pouvez disposer à tout moment. Mais, le montant d’un crédit permanent est défini en fonction de vos ressources personnelles, et notamment de vos capacités de paiement. Comme son nom l’indique, le contrat du crédit revolving est renouvelable chaque année. Or, deux facteurs sont pris en considération lors du renouvellement :

  • Les changements éventuels dans les disponibilités de paiement du bénéficiaire.
  • Les modifications dans la politique d’emprunt de l’organisme prêteur.

Celui-ci doit en tous les cas en informer l’emprunteur, trois mois avant la date de reconduction de son contrat. Et ce, sans oublier de lui préciser les éléments suivants comme indiqué dans le Code de la consommation :

  • Le capital restant dû
  • Le montant des remboursements déjà effectués
  • La valeur du prélèvement par échéance
  • Le taux annuel effectif global (TAEG) appliqué

Combien peut-on emprunter ?

Les sommes allouées varient selon les besoins des prétendants et ne sont pas directement liées à leurs dépenses ou achats. Cela signifie que le bénéficiaire peut dépenser selon sa guise le crédit dont il dispose. À vrai dire, les organismes prêteurs ne peuvent pas engager de grandes sommes d’argent dans un prêt aussi risqué. Les montants accordés ne dépassent pas pour la plupart des cas les 10 000 €. Le crédit renouvelable de la société de financement Cofidis se situe, par exemple, dans une fourchette de 500 à 6 000 €, et de même pour Médiatis. Par contre, l’offre de Cetelem est limitée de 500 à 4 000 €.

En effet, une fois le crédit est utilisé partiellement ou totalement par le bénéficiaire, des mensualités fixées d’avance servent à rembourser le capital dû et les intérêts. C’est de cette manière que la somme allouée est automatiquement reconstituée au fil de la durée de paiement.

Comment peut-on rembourser ?

Les taux d’intérêt pratiqués dans le cadre du crédit revolving varient entre 15 et 20 %. Ensuite, la durée de paiement est plafonnée par la Loi Lagarde à trois ans pour les crédits renouvelables de moins de 3 000 euros. Ce délai peut grimper jusqu’à cinq ans pour les montants supérieurs. Et ce, dans la limite de la fourchette de crédits alloués par l’organisme prêteur. Ainsi, si les mensualités sont relativement abordables et réglementées par la Loi en vigueur. Les taux d’intérêt appliqués sont souvent variables et abusifs, en particulier pour les petites sommes d’argent. Et c’est malheureusement pourquoi ce crédit rapide et sans justificatif de dépenses peut facilement tourner en surendettement. En particulier lorsqu’il s’agit d’un particulier à faible revenu qui finira par ne plus pouvoir gérer les échéances.

Important : 75 % des dossiers de surendettement ont comme principale cause le crédit revolving mal étudié. Et ce, selon « l’Enquête typologique de mars 2014 » de La Banque de France.

Exemples d’offres de crédit :

Afin de mieux comprendre le principe de fonctionnement du crédit renouvelable en pratique, comparez les offres de crédits mentionnées dans le tableau suivant. Nous avons choisi pour vous les principales enseignes du marché de crédit rapide et sans justificatif de dépense.

 

Offre du crédit renouvelableMontant empruntéTaux annuel effectif global révisableDurée de remboursementCoût de l’assurance facultative
Cetelem

 

De 500 à 4 000 €De 8 à 19.9 %38 mois maximum6 €/mois
Cofinoga

 

De 500 à 6 000 €De 2.75 à 19 %35 mois maximum6.01 €/mois
Médiatis

 

De 500 à 6 000 €De 2.75 à 19 %38 mois maximum6.01 €/mois
Carrefour banqueDe 15 à 3 000 €19.96 %60 mois maximum6.30 €/mois
Banque AccordDe 100 à 5 000 €19.97 %60 mois maximum5.52 €/mois
Crédit Mutuel

 

De 1 500 à 7 000 €9.40 %35 mois maximum8.10 €/mois

À quoi faut-il être vigilant ?

Comme tout autre engagement financier, la souscription d’un crédit renouvelable requiert une certaine vigilance de la part du débiteur. Ce dernier peut parfois ne pas trouver d’autres solutions pour financer ses projets que le recours à ce type de crédit rapide. Et quoique les établissements financiers spécialisés soient nombreux et proposent des offres intéressantes, nous vous conseillons d’accorder une attention particulière à certains éléments.

Le taux d’intérêt :

Comparez le taux d’intérêt proposé pendant la souscription et celui qui va être par la suite appliqué. Attention, les taux promotionnels ne cessent d’accroître pendant le cycle de vie de votre crédit revolving souscrit en ligne.

La publicité et les pratiques promotionnelles :

Ne croyez pas à toutes les propositions alléchantes des sociétés de crédit qui vous permettent de ne rien payer pendant les trois premiers mois. Après signature, elles ne cessent d’augmenter les intérêts au fur et à mesure des paiements effectués.

L’assurance emprunteur :

Faites jouer la concurrence entre les différents organismes d’assurance emprunteur. Votre organisme prêteur ne vous propose pas obligatoirement l’offre la plus optimale. Ensuite, elle ne doit pas vous imposer son contrat d’assurance collective. Vous disposez du libre choix quant à l’organisme assureur de votre crédit revolving.

La capacité d’endettement :

Faites attention si vous venez de perdre votre emploi, vous travaillez en intérim ou vous rencontrez une difficulté financière temporaire. Veillez à ne pas céder à vos envies de consommation et à la facilité et la rapidité de ce crédit. Cela risque de menacer votre sérénité budgétaire et votre niveau de solvabilité. Sachez alors que vous présentez la catégorie de personnes emprunteuses les plus vulnérables et les plus visées par les offres abusives.

S’agit-il vraiment d’une opportunité pour les emprunteurs ?

Souscrire un crédit revolving peut être fait à n’importe quel moment et pour n’importe quel besoin de financement. Cela vous engage au paiement sans être appelé à fournir des justificatifs d’achat ou d’utilisation. Ceci s’avère une solution idéale pour les ménages qui veulent faire face à des dépenses imprévues. Il permet de gérer les frais de santé, de loisir et de consommation au quotidien. Il peut tout simplement permettre de disposer d’une réserve d’argent pour les jours futurs. L’avantage principal de ce produit est la simplicité des procédures et la rapidité de l’octroi de la somme d’argent visée par le prétendant. Celui-ci dispose aussi d’autres avantages de paiement, dont en particulier :

  • Le droit de moduler les mensualités selon ses capacités de paiement.
  • La possibilité de report d’échéance deux fois par an.
  • La possibilité d’opter pour un remboursement anticipé total ou partiel en cas d’évolution budgétaire.

Le crédit renouvelable est un crédit cher :

Dans tous les cas de figure, la durée de remboursement est relativement longue en raison des mensualités réduites. N’oublions pas que celles-ci visent à payer essentiellement les intérêts. Ensuite, le niveau des taux d’intérêt appliqués pour ce crédit facile est bien supérieur à celui qui s’applique ordinairement pour les prêts personnels classiques. Et ce, pour combler le risque encouru par l’organisme prêteur. Accordé sans aucun justificatif de dépenses, un crédit revolving peut souvent faire l’objet d’un incident de paiement. Il suffit de manquer à 2 mensualités consécutives pour se trouver en menace directe par le prêteur.

Bref, le crédit renouvelable est un crédit facile à obtenir. Il s’agit d’une solution de financement adaptée aux ressources personnelles les plus modestes. Reste à savoir qu’il faut être bien informé sur les modes de paiement par rapport à chaque capacité d’endettement.

Le crédit renouvelable et le surendettement :

Le crédit permanent est sans doute le type de financement le plus apprécié par plusieurs ménages. Ce crédit non affecté fait souvent face à plusieurs mises en question, notamment par les associations de consommateurs. Bien évidemment, il est parmi les causes importantes qui conduisent au fichage bancaire. C’est-à-dire à l’inscription au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Et ce, pour la récurrence des incidents de paiement qui peuvent survenir en raison des taux d’intérêt élevés étant appliqués. Cependant, nous tenons à vous rappeler que 70 % des cas de surendettement causés par le crédit renouvelable sont dus à des accidents de la vie. Cela est alors dû à une maladie, un accident, la perte de travail, le divorce et non par mauvaise foi de paiement de la part du débiteur.

Comment éviter le surendettement ?

Nous vous conseillons avant de vous engager dans un crédit rapide sans justificatifs de dépense, de bien faire vos calculs. Il faut viser une somme d’argent qui ne dépasse pas deux salaires mensuels. Ensuite, suivant le principe même de ce type de financement, vous devez l’utiliser pour combler un besoin urgent d’argent. C’est pour cette urgence que vous ne pouvez pas passer par les formalités d’un crédit classique. Donc, inutile de prétendre pour un crédit renouvelable pour des dépenses qui peuvent attendre. Car dans ce cas, il faudra mieux se tourner vers un crédit de consommation bien plus sûr. C’est plus encadré par les Lois en vigueur et c’est moins cher au final. Un prêt réfléchi permettra certainement de limiter les possibilités de faire face à une situation de surendettement.

La loi sur le crédit renouvelable :

Quoiqu’il soit perçu comme un prêt risqué, le crédit permanent est réglementé par la loi. Faisant partie de la gamme de crédits à la consommation, il est encadré par les dispositions du Code de la consommation. Pour ceci, tout organisme emprunteur doit vérifier la solvabilité de l’emprunteur. Il doit aussi l’informer sur les points suivants en lui proposant son offre de crédit. Et ce, qu’il s’agit d’une banque, d’une enseigne de grande distribution ou d’une société de financement spécialisée :

  • Type et montant du crédit
  • La durée de paiement et le nombre des mensualités
  • La périodicité des prélèvements
  • Le taux d’intérêt
  • Le taux annuel effectif global
  • Le prix de l’assurance

Ensuite, il lui remet un exemplaire du contrat de crédit qu’il propose. Le débiteur dispose d’un délai de 15 jours calendaires pour répondre à l’offre. Et même en cas d’acceptation, il dispose aussi d’un droit de rétraction pendant 14 jours calendaires après la date de signature du contrat.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !