Credimania » Obtenir un crédit » Les solutions de financement pour l’achat d’un bateau ou d’un voilier

Les solutions de financement pour l’achat d’un bateau ou d’un voilier

L’achat d’un bateau neuf ou d’occasion peut faire l’objet d’un crédit bancaire. Cet investissement important peut être aussi financé par d’autres moyens comme le leasing et la LLD. Or, un voilier n’est pas une voiture ! Il faut être vigilant quant au choix de la formule de financement qui vous convient le mieux. Autrement, vous ne parvenez jamais à bien gérer cet engagement qui peut vous accompagner pour plusieurs années. Trouver alors dans notre article les alternatives possibles pour devenir le propriétaire d’un véhicule marin dans les meilleures conditions financières.
achat d’un bateau ou d’un voilier
Sommaire :

  • Quelles sont les solutions bancaires pour l’achat d’un voilier ?
  • Comment fonctionne le leasing pour bateaux ?
  • En quoi consiste la location longue durée ?
  • Pourquoi préfère-t-on acheter dans l’occasion ?

Quelles sont les solutions bancaires pour l’achat d’un voilier ?

Acheter un bateau séduit un bon nombre de personnes passionnées par le nautisme et la plaisance. Mais, face à cet investissement important, il faut souvent chercher des solutions de financement bancaires. Et pourquoi pas tant qu’il existe plusieurs formules de crédit qui permettent de naviguer sur les flots ? On distingue notamment le crédit personnel, le prêt affecté et même le crédit hypothécaire pour les montants les plus élevés.

Le crédit personnel :

Les banques dites traditionnelles acceptent souvent de financer l’achat de tous les types de voiliers. Mais comme tout autre crédit bancaire, il faut respecter les conditions d’octroi et les démarches d’emprunt. Le prêt personnel est une formule parmi les crédits à la consommation. Il peut être utilisé dans plusieurs projets, dont l’achat d’un bateau neuf ou d’occasion. Pour l’accorder, les banques et sociétés de financement vérifient souvent les mêmes points. Cela concerne les revenus de la personne emprunteuse et son taux d’endettement. Ces organismes exigent souvent la mise en place d’une caution à la souscription du crédit. De même, un apport personnel ou une solide garantie optimise le dossier de demande et diminue les risques du refus. Ce crédit est jugé le plus fiable grâce à son taux d’intérêt raisonnable par rapport aux sommes empruntées.

Le prêt affecté bateau :

C’est le crédit sur mesure pour réaliser rapidement votre investissement maritime. Un prêt affecté est destiné uniquement à l’acquisition de votre voilier. Le montant accordé correspond exactement au prix d’achat dans le neuf ou l’occasion. Vous pouvez alors demander un financement qui couvre jusqu’à 100 % les frais d’achat. Pour cela, vous devez apporter à votre organisme prêteur les justificatifs de dépense de votre argent pour décrocher votre crédit.

Le grand avantage de cette solution est que l’apport personnel n’est pas obligatoire à la souscription. Ensuite, les mensualités sont calculées en fonction de vos capacités de paiement. Certaines sociétés de crédit proposent même le report des échéances et la modalité du remboursement. Reste à savoir qu’il faut être bien vigilant quant au taux d’intérêt et au coût final de cette opération.

Le crédit hypothécaire maritime :

À l’achat d’un bateau de plaisance à crédit, votre banque peut vous demander une hypothèque prise sur le navire. C’est de cette manière que votre organisme prêteur s’assure de la récupération de son argent. En particulier, lorsque les risques de non remboursement sont élevés. Comme dans l’immobilier, il faut s’adresser à un notaire. Celui-ci se charge d’inscrire l’hypothèque auprès du receveur régional des douanes, celui du port d’attache du bateau. Cela coûte 0.5 % du capital de la créance, hors la rémunération du notaire. Bon à savoir qu’une hypothèque maritime peut être posée sur un bateau en cours de construction. Cependant, elle ne se fait pas sur un voilier construit ou acheté à l’étranger avant qu’il soit immatriculé en France.

Comment fonctionne le leasing pour bateaux ?

Le leasing ou la location avec option d’achat (LOA) est une alternative économique et très appréciée. En particulier, par ceux qui veulent acquérir un bateau neuf. Il s’agit tout simplement d’une location pour une durée déterminée avec une option d’achat à l’issue du contrat. En général, la durée d’une LOA peut aller jusqu’à 15 ans pendant lesquelles l’utilisateur du bateau reste son locataire. Il doit verser un loyer mensuel ou trimestriel au propriétaire réel du bateau. Ceci est souvent une banque ou une société de leasing. À la fin du contrat, le locataire peut choisir de devenir définitivement le propriétaire du navire. Dans ce cas, il doit payer le montant d’achat préalablement défini à la souscription de la LOA.

Quel est l’avantage fiscal de la LOA ?

Souscrire un contrat de location avec option d’achat d’un bateau permet de bénéficier d’une TVA réduite. Une déduction de 50 % sera faite sur les loyers versés au propriétaire. Une seule condition est à respecter dans ce cas. Le navire doit pouvoir naviguer dans la zone hauturière (zone des 6 milles). Cette réduction fiscale permet alors de bénéficier des conditions les plus souples de paiement. Ensuite, cela permet d’acheter le bateau à un prix préférentiel au final. Et ce, parce que la TVA à taux normal (20 %) est payée par la banque ou la société du leasing. Toutefois, bien qu’il soit locataire, l’utilisateur du bateau en LOA doit s’acquitter des frais suivants :

  • L’entretien et la maintenance.
  • Le port d’attache.
  • L’assurance.
  • Le fonctionnement du bateau.

Le leasing est alors un moyen bien plus économique que de payer au comptant l’achat d’un navire. Mais si la durée de location est trop longue, vous risquez de surpayer votre bateau de rêve !

En quoi consiste la location longue durée ?

Il existe des sociétés de location qui proposent des contrats de LLD pour les plaisanciers. Et ceci, pour une période de 2 à 12 mois. Les meilleurs acteurs du marché sont notamment Punch Croisières, Apace, Absolute Yacht et Corail Caraïb. D’autres loueurs peuvent même répondre à des demandes spécifiques de location un peu plus longue. Côté financier, cette opération moins connue que la LOA dispense le locataire de plusieurs frais comme l’entretien et l’assurance. De même, pour le prix de place au port d’attache ou d’arrivée qui est à la charge unique du propriétaire. Or, une seule condition peut s’appliquer. Il faut rendre le bateau dans ses meilleures conditions comme pour une location de courte durée. Sinon, vous risquez de payer des pénalités de mise en état qui ne sont pas négligeables.

Combien coûte une LLD bateau ?

Les loueurs vous proposent souvent des bateaux bien équipés et en très bon état même lorsqu’il s’agit d’un navire d’occasion. Pour ceci, ils exigent souvent la mise en place d’une caution à la souscription du contrat. Lorsque le locataire rend le bateau dans un bon état conformément aux conditions contractuelles, il récupère l’argent de sa garantie. Le contrat d’une LLD doit aussi définir à l’avance la durée de navigation et les zones à risque ou déconseillées. Les conditions d’utilisation du navire doivent aussi y figurer. Le coût total de cette opération va alors dépendre de plusieurs facteurs. Nous citons notamment le type du bateau choisi et la durée de location. Côté caution, c’est au plaisancier de faire jouer la concurrence entre les différents loueurs pour décrocher l’offre la plus intéressante.

Pourquoi préfère-t-on acheter dans l’occasion ?

Pour réaliser les meilleures affaires et naviguer à un coût raisonnable, certains plaisanciers préfèrent acheter un bateau de bonne occasion. Mais, même dans ce cas, l’acquisition demeure un financement très important. Vous devez penser à souscrire un crédit bancaire ou à conclure un contrat de LOA pour bateau d’occasion. Il suffit de faire le bon choix sur le modèle et le type de bateau qui conviennent à votre budget. Désormais, plusieurs solutions de financement sont possibles, tout comme pour le neuf. Reste à savoir que cette fois-ci, vous devez être bien vigilant pour l’état de l’embarcation à acheter ou à louer. Il ne s’agit pas d’une voiture qui subit un entretien annuel obligatoire et qui indique le nombre de kilomètres parcourus.

Nos conseils pour bien choisir votre bateau d’occasion :

Avant de vous lancer dans l’achat d’un voilier d’occasion, posez-vous quelques questions pour éviter les mauvaises surprises à l’avenir.

Pour quel type d’utilisation ?

Pour savoir quel type de bateau vous allez choisir pour votre investissement, précisez d’abord en quoi vous allez l’utiliser. Si c’est pour vous promener en mer ou naviguer, un bateau-cabine ou un bateau de plaisance à taille moyenne vous suffira. Mais, si vous prévoyez de longues croisières avec la famille et les amis, cherchez un yacht d’occasion bien équipé. Pour les sorties de pêche, vous devez opter pour un chalutier ou un bateau semi-rigide. Mais attention, n’oubliez pas de l’équiper de portes-cannes et de viviers.

Pour quel budget ?

Vous pouvez consulter certains magazines afin d’avoir une idée sur les prix actuels de certains bateaux proposés en occasion. Ensuite, veillez à prendre en considération les frais engendrés à l’achat d’un bateau. Cela inclut le carburant, l’entretien et la réparation, le passeport maritime, l’attache au port, l’hivernage et le coût d’assurance. Ces dépenses dépendent évidemment de la taille du bateau et de l’état de son moteur. D’un investissement modeste, cela peut facilement grimper à des frais annuels importants pour les grosses embarcations.

Que faut-il vérifier ?

Il y a deux éléments très importants à vérifier avant d’acheter ou de louer un bateau d’occasion. Il faut d’abord demander les papiers suivants :

  • La carte de circulation.
  • L’immatriculation du véhicule.
  • Le manuel d’utilisation.
  • Le rapport de la dernière expertise tout en vérifiant sa date.

Ensuite, il faut examiner l’état du bateau à terre et en mer (structure, aménagement, moteur, plomberie, électronique, batterie et filtres). N’oubliez pas de vous renseigner sur son ancien propriétaire et s’il existe des pièces qui ont été changées ou réparées. Enfin, pour acheter un bateau de deuxième main, faites appel à un professionnel de la vente de bateaux d’occasion. Internet peut beaucoup vous aider à découvrir ces professionnels et à faire jouer la concurrence entre eux. Ces derniers proposent souvent des bateaux en très bon état et assurent des services fiables et de qualité. Passer par un professionnel peut aussi vous permettre de réaliser des économies quant à l’achat ou la location de votre véhicule de mer.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !