Credimania » Crédit Auto » Prêts et aides pour l’achat d’une voiture hybride ou électrique

Prêts et aides pour l’achat d’une voiture hybride ou électrique

La voiture hydrique ou électrique fascine beaucoup les conducteurs modernes. Cette alternative au modèle essence ou diesel est bien économique, agréable à conduire et surtout moins chère. Et ce, avec moins d’entretiens et une assurance auto moins coûteuse ! Toutefois, avec l’arrivée des nouveaux modèles sur le marché, acheter au comptant n’est pas accessible à tout le monde. Le recours au crédit bancaire est une chose nécessaire. Mais avant, il y a des aides de l’État qui sont aussi importantes à obtenir. Changer de voiture et contribuer à l’amélioration environnementale est possible avec des prêts et aides dédiés en conséquence. À découvrir en détail à travers notre article.
voiture hybride ou électrique
Sommaire :

  • Le bonus écologique pour une voiture hybride ou électrique
  • La prime à la casse ou à la conversion
  • Le Malus auto, quel barème en 2018 ?
  • Le crédit bancaire automobile

Le bonus écologique pour une voiture hybride ou électrique :

L’aide de l’État à l’achat d’une voiture écologique ne concerne pas uniquement les autos électriques. Les voitures hybrides entrent aussi dans la liste des modèles éligibles pour les années 2018-2019. Rappelons-nous que les hybrides sont celles qui fonctionnent avec une énergie thermique (essence ou diesel) et une énergie électrique. Et ce, avec l’avantage d’une batterie autonome qui se charge toute seule. Reste à savoir que pour ce type de moteur, les conditions d’éligibilité sont plus fermes que le moteur 100 % électrique. Alors, pour bénéficier du bonus écologique, il faut consommer seulement 20 g de dioxyde de carbone/km. Un taux très bas d’émissions de CO2 qui permet au véhicule d’être moins polluante. Reste à savoir qu’en pratique, cette aide s’accorde seulement aux autos recommandées avant le 31 mars 2018.

De cette manière, les propriétaires de voitures à moteur thermique ne peuvent pas bénéficier du bonus écologique.

L’avantage accordé à la voiture électrique :

Même si les véhicules hybrides continuent à être éligibles au bonus écologique pour cette année, la faveur est accordée aux électriques. En effet, les acheteurs de voitures hybrides bénéficient d’une prime de 1 000 à 2 000 €. Et ce, en respectant bien sûr la condition d’émission de CO2 par kilomètre. Pour cela, veillez à en demander l’affiche à votre vendeur de voitures avant de choisir le modèle à acheter. Or d’habitude, les concessionnaires automobiles prennent en considération cette aide dans les prix de vente qu’ils vous proposent. Par contre, si vous optez pour un moteur 100 % électrique, vous pouvez toucher une aide de 6 000 €. Soit un montant qui équivaut à 27 % du prix d’achat de votre prochain véhicule. De plus, vous pouvez en bénéficier si vous êtes particulier, professionnel et collectivité.

La prime à la casse/à la conversion :

Si vous avez une voiture à moteur essence ou diesel, alors pensez à la remplacer par une voiture « propre ». De cette manière, vous touchez une prime à la casse qui vous aidera à remplacer votre ancienne automobile dite polluante. Son montant dépend de vos ressources personnelles et du modèle de la nouvelle voiture à acheter. Vous pouvez donc choisir un véhicule hybride rechargeable ou électrique. Cela pourrait être votre voiture privative, deux-roues, trois-roues à moteur ou même une camionnette. De plus, vous êtes libre d’acheter dans le neuf ou dans l’ancien. Mais en général, cette prime à la conversion varie entre 100 et 2 500 € selon le cas. Or, le nouveau pour cette année est qu’elle est devenue accessible à tous les particuliers, qu’ils soient imposables ou non.

Pour l’obtenir, faites la demande auprès du Fonds d’aide à l’acquisition de véhicules propres. Le formulaire de prime à la conversion (cerfa 13621) est téléchargeable directement en ligne en ligne.

Quelles sont les conditions d’une prime à la casse ?

À partir du 1er janvier 2018, de nouvelles conditions d’éligibilité à la prime de conversion sont devenues applicables. Tout d’abord, les personnes non-imposables peuvent désormais en bénéficier sans condition de ressources. Cela concerne en particulier les véhicules diesel immatriculés d’avant 2006. Pour les foyers imposables, les voitures qui vont passer à la casse doivent être d’avant 1997 pour les modèles à essence. Et d’avant 2001 pour les moteurs diesel. Si le bénéficiaire décide d’acheter une voiture électrique neuve, il bénéficie d’un montant maximal de 2 500 €. Le grand avantage du dispositif dans ce cas est qu’il est cumulable avec le bonus écologique. Rappelons-nous que cette aide atteint les 6 000 € pour l’acquisition d’une auto à moteur 100 % électrique.

Le Malus automobile, quel barème en 2018 ?

Voulant diminuer l’utilisation des véhicules polluants, l’État encourage encore à acheter des voitures dites propres. Alors, pensez à choisir par exemple une voiture à moteur hybride qui émet moins de 110 grammes de C02/km. Dans ce cas, vous obtenez une aide de 10 % son prix d’acquisition. Ensuite, si vous optez pour un modèle qui émet entre 110 et 60 grammes de C02/km, l’aide grimpe à 4000 €. Ce montant atteint les 4 500 € pour les voitures hybrides en dessous de 60 grammes de dioxyde de carbone/kilomètre. Pensez alors à choisir les modèles les plus écologiques pour bénéficier d’une aide plus importante. Attention toutefois, certains concessionnaires vous proposent des prix réduits, car ils font la déduction de ce bonus. Faites donc vos calculs pour trouver le prix réel de votre prochaine voiture.

Quelle sanction pour les voitures polluantes ?

Comme susmentionné, l’État favorise l’achat de voitures écologiques, mais aussi, sanctionne l’acquisition de modèles polluants. Pour cela, le barème du malus écologique s’est élevé depuis le début de cette année. Cela signifie que les personnes qui achètent un modèle qui émet plus de 120 grammes de CO2/km payent une taxe importante. Le montant de celle-ci varie entre 50 et 10 500 € (à partir de 185 g de CO2/km). Ce barème subit vraiment un durcissement afin d’inciter les particuliers à conduire plus propre. De plus, l’État prévoit une taxe plus sévère en 2019 pour les voitures les plus polluantes. Cette taxe est à payer pendant la première immatriculation d’une voiture, sauf pour les véhicules de personnes ayant un handicap.

Les avantages de choisir une voiture hybride ou électrique :

Avant de choisir de rouler en hybride, faites l’étude de son prix et aussi de ses charges. Bien évidemment, les aides et primes disponibles par l’État peuvent bien vous encourager. Aussi, certains fabricants peuvent vous proposer de bons prix pour certains modèles. Mais attention, les prix qu’ils affichent prennent en considération les bonus dont vous pouvez bénéficier. Comparez donc avant d’acheter, car outre le prix de votre automobile, pensez aussi à son assurance.

Peu polluante, une voiture hybride ou électrique vous permettra d’économiser sur le coût d’assurance. Les assureurs vous proposent souvent des remises allant jusqu’à moins 50 % sur la cotisation. Ainsi, à chaque fois que votre voiture émet plus de CO2, vous payez plus cher ses charges. Nous vous conseillons donc de faire jouer la concurrence entre les assureurs afin d’obtenir les meilleurs tarifs.

Le crédit bancaire automobile :

Vous pouvez financer l’achat de votre auto écologique par plusieurs types de crédits bancaires. Ensuite, votre banque peut vous proposer un taux de crédit spécifique pour l’acquisition d’une voiture hybride ou électrique. Ce type de prêt fonctionne normalement comme un crédit auto classique. Cela veut dire qu’il est affecté à l’achat et vous devez donc apporter tous les justificatifs de dépenses. Ainsi, le montant dont vous allez bénéficier équivaut exactement au prix de vente de votre prochaine voiture.

En outre, vous pouvez aussi choisir un prêt personnel. Ce type de crédit vous donne plus de liberté à choisir le montant que vous allez demander. Sans justificatifs d’acquisition, le montant du prêt peut vous permettre de payer les autres charges de la voiture. Vous aurez donc de quoi payer l’assurance et les dépenses complémentaires. L’essentiel est de respecter vos capacités de paiement et de bien calculer votre taux d’endettement. C’est uniquement de cette manière que vous évitez les mauvaises surprises de paiement au cours de votre crédit.

L’offre de prêt-auto écologique de PNB Paribas :

Le crédit automobile pour l’achat d’une voiture écologique de PNB Paribas est un prêt personnel à taux fixe. Il concerne essentiellement les véhicules neufs qui bénéficient du bonus écologique de 6 000 € de l’État. Ainsi, les voitures éligibles sont celles qui sont 100 % électriques et qui émettent 20 g de CO2/km. Ce financement est payable sur des échéances constantes avec un TAEG réduit de 1 %. Les montants disponibles varient de 760 à 75 000 € à payer de 4 à 108 mois. Ensuite, en fonction du prêt que vous obtenez, vous aurez la possibilité de payer par anticipation totale ou partielle. Le grand avantage de la banque est qu’elle vous propose ses services entièrement en ligne. De cette manière, vous pouvez faire votre demande de crédit plus vite et obtenir une réponse personnalisée de principe immédiate.

Sachez aussi que PNB Paribas vous propose une offre d’assurance facultative très intéressante. En cas d’acceptation, le coût d’assurance s’ajoute au montant à rembourser chaque mois. Autrement, vous pouvez utiliser votre droit de délégation d’assurance si vous trouvez une offre plus adaptée à votre budget.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer