Credimania » Rachat de crédit » Le rachat de crédit avec la Banque Postale

Le rachat de crédit avec la Banque Postale

La Banque Postale :

Une institution financière à part entière installée dans tous les départements français, la Banque Postale propose aux particuliers une gamme complète de produits bancaires appuyés par l’État, dont notamment le rachat de crédit. Dit également regroupement de dettes, ce dispositif consiste à aider les ménages trop endettés ou désireux de baisser le taux d’intérêt appliqué à plusieurs emprunts en cours afin qu’ils puissent mieux gérer leurs comptes. La Banque Postale rachète leurs crédits souscrits auprès de différents organismes prêteurs et applique un nouveau coût sur la somme due restante pour devenir ainsi leur seul créancier à rembourser selon une seule mensualité constante et un taux d’intérêt réduit. Avec ce nouveau prêt, les débiteurs bénéficient des conditions d’emprunt les plus souples et les plus sereines.

Pour quels types de crédits ?

En effet, tous les types de crédit sont concernés par le regroupement, en particulier le prêt voiture, personnel, renouvelable et immobilier (dans la limite de 60 % du montant total financé). Toutefois, les prêts accordés par la Banque Postale ne peuvent pas être éligibles au dispositif du rachat de crédit. Très importantes sont aussi les assurances facultatives à souscrire à des prix raisonnables afin de mettre à l’abri sa famille en cas de sinistre : décès, invalidité, maladie à risque, chômage, etc.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Comme son nom l’indique, le regroupement de crédit est une opération qui consiste à racheter tous les prêts en cours de la part d’un seul organisme prêteur, qui est la Banque Postale dans ce cas, ensuite renégocier le taux d’intérêt appliqué sur le capital restant dû dans le cadre d’un rachat de crédit. Ce créancier unique, après avoir racheté vos dettes, étudie votre situation financière, notamment votre capacité de remboursement, afin d’établir les nouvelles modalités de paiement, à savoir la durée, le taux effectif total, les échéances, et éventuellement les frais supplémentaires (comme pour la souscription de tout autre prêt classique).

Pourquoi choisir la Banque Postale ?

À l’heure actuelle, il n’existe pas vraiment des normes qui règlent l’application d’un taux d’intérêt précis sur le rachat de crédit, cela dépend de sa capacité de négociation avec l’organisme qui rachète le total des prêts souscrits. Or, avec la Banque Postale, on opte pour un taux fiscal très bas équivalent à 7 % et une réduction allant jusqu’à 50 % sur les mensualités en cours sur tous les types de crédit, en particulier le prêt à la consommation (et même ceux qui vous semblent les plus modestes : dès 3000 euros !). La durée de remboursement peut être étalée sur une période flexible de 1 à 10 ans. Ainsi, cela devient un outil intéressant qui permettra de rééquilibrer son budget et d’éviter le risque du surendettement. Et pour mieux établir ses calculs, un bilan annuel sera dressé de la part de la banque.

Quels autres avantages ?

Les bénéficiaires du service de regroupement de prêts auprès de la Poste jouissent d’échéances mensuelles constantes et surtout de la possibilité de modifier la date du prélèvement pendant le cycle de vie de leur nouvel emprunt. En fonction d’une éventuelle évolution dans les revenus, ils peuvent également opter pour le paiement anticipé (total ou partiel) ou l’augmentation de la valeur des mensualités afin de réduire la durée du crédit. Des conseillers sont à l’écoute des clients qui peuvent appeler au : 3639, ou consulter directement le site officiel de la banque : www.labanquepostale.fr/accueil.html, afin de bénéficier de tous les services en ligne.

Bon à savoir :

Bon à savoir que le choix d’un rachat de crédit auprès de la Poste vous évite de monter un dossier de surendettement dans le cas où vous n’arrivez plus à faire face à vos dettes multiples. Cependant, faire baisser le montant du remboursement fait accroître inévitablement la durée de votre crédit que vous allez payer plus cher au final. Ainsi, jouir des conditions plus favorables d’emprunt donnera naissance à d’autres dépenses comme les indemnités du remboursement anticipé, les frais de garantie et d’assurance parfois coûteuse, les frais de la mise en place du dossier de regroupement de dettes. Pour ce faire, mieux vaut bien mesurer les risques avant de s’engager dans un emprunt qui peut vous accompagner pour longtemps.

Nos conseils :

  • Au cours de la vie de votre nouvel emprunt après le regroupement de vos dettes, vous allez constater que le coût d’intérêt est devenu plus élevé, alors évitez d’intégrer les prêts que vous allez bientôt finir de rembourser dans l’opération du rachat de crédit.
  • Le montant du capital restant dû de vos anciens prêts, en particulier celui du financement immobilier, doit être important afin que l’opération de rachat de crédit soit rentable sur le plan financier.
  • La sérénité budgétaire dont vous allez jouir après le rachat de vos prêts auprès de la Banque Postale va vous permettre de prétendre à de nouveaux financements. Or, cela pourrait impacter considérablement votre trésorerie une fois vous vous lancez dans des crédits irréfléchis.
  • N’hésitez pas à utiliser les outils de simulation et de comparaison de crédit proposés par la Banque postale afin de faire vos bons plans et éviter les mauvaises surprises au futur. Rendez-vous sur le lien suivant afin de mettre en pratique vos calculs : www.labanquepostale.fr/particuliers/pret/credits_a_la_consommation/rachat_de_credit.Simulateur.html.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !