Credimania » Rachat de crédit » Le rachat de crédit en Belgique

Le rachat de crédit en Belgique

Emprunter au-delà des frontières, y avez-vous pensé un jour ? Pourtant, ceci est possible et peut vous apporter plusieurs avantages, surtout dans le cadre du regroupement de dettes. En fait, si vous passez par une précarité financière passagère et que vos mensualités alourdissent votre budget, rachetez vos crédits en cours. De plus, si votre banque refuse votre demande, sachez que vous pouvez avoir une proposition intéressante chez un établissement de prêts étranger.

De nombreuses sociétés spécialisées sont actives à l’international à travers des formules de financement concurrentielles. Faisons le zoom sur le sujet pour vous aider à souscrire votre nouveau crédit d’une manière responsable et réfléchie.

Sommaire :

  • Rachat de dettes en Belgique, est-ce possible ?
  • Comment cela fonctionne-t-il ?
  • Quels sont les types de regroupement de dettes disponibles ?
  • Cofidis Belgique : la bonne solution à distance

Rachat de dettes en Belgique, est-ce possible ?

Toutes les personnes non inscrites au fichier FICP peuvent solliciter un rachat de crédits en France. Sauf que les conditions d’octroi et les caractéristiques du nouvel emprunt vont varier d’un candidat à un autre. En effet, la solvabilité, la stabilité financière et professionnelle rentrent en compte. À défaut, ils peuvent même entrainer le refus de la demande. Voilà pourquoi de plus en plus de Français optent pour ce recours pour décrocher des offres adaptées à leur budget.

Chez les voisins belges par exemple, les banques proposent des prêts similaires à ceux de la France. Cela inclut le crédit à personnel ou à la consommation, immobilier, hypothécaire et notamment le rachat de dettes. Ce dernier permet d’alléger les mensualités et de négocier un taux réduit pour reprendre le souffle au cours du paiement. Par conséquent, l’emprunteur trouve plus d’aisance dans la gestion des mois sans effectuer d’impayés vis-à-vis d’un seul créancier.

Sachez aussi que lorsque vous choisissez un établissement de crédit étranger, vous pouvez fuir à plusieurs formalités administratives. Du coup, vous n’avez pas l’exigence de présenter des justificatifs de ressources ou de dépenses, ce qui est un avantage inédit. Toutefois, je vous conseille de bien comparer les offres afin d’éviter les taux abusifs et les arnaques.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Un grand nombre d’emprunteurs qui souscrivent plusieurs prêts à la fois rencontrent des difficultés à gérer la pluralité des créanciers. De plus, ils s’obligent à gérer leurs mensualités dans des échéances différentes, ce qui complique la gestion de leurs revenus. Cela devient de plus en plus difficile avec le prêt immobilier qui est souvent d’un montant important et d’une longue durée de remboursement.

Le recours au regroupement de crédits représente ainsi une alternative intelligente qui permet de prévenir le surendettement. D’autre part, cela aide à réaliser des économies et à augmenter le pouvoir d’achat et d’épargne.

Heureusement pour vous, vous pouvez de nos jours regrouper vos dettes en dehors du territoire français. Cette opportunité est possible auprès des établissements bancaires dans de nombreux pays européens, essentiellement la Belgique.

Comment procéder ?

Obtenir un rachat de crédit dans une banque belge est d’un fonctionnement presque identique à celui de la France. Cette opération commence par le dépôt d’un dossier de demande après avoir choisi le créancier approprié. En cas d’avis favorable, le montant versé permet de racheter les anciennes dettes et de souscrire un nouveau contrat avec de nouvelles conditions de paiement. Après, l’emprunteur s’engage sérieusement dans le remboursement de sa dette pour éviter d’éventuels embarras.

La seule différence est liée aux profils emprunteurs à risque, par exemple les interdits bancaires. Si ces derniers sont souvent refusés par les banques locales, ils peuvent trouver des solutions de financement dans des pays européens comme la Belgique, l’Espagne ou l’Italie. Les non-résidents français peuvent donc ouvrir un compte bancaire dans ces banques et accéder à toutes les offres de prêts disponibles. Toutefois, la vigilance est de mise afin de ne pas emprunter au-delà de vos capacités financières et tomber dans le piège du surendettement.

Quels sont les types de regroupement de dettes disponibles ?

En Belgique comme en France, les banques proposent différents types de rachats de crédits : immobiliers, à la consommation, hypothécaire, etc.

Le rachat de crédits à la consommation

La plupart des banques belges proposent ce type de financement sous le nom du prêt à tempérament. Cela signifie que l’emprunteur peut engager les sommes dues dans n’importe quel projet sans avoir l’obligation de fournir des justificatifs de dépenses. Vous le comprenez maintenant, c’est un crédit non affecté qui intéresse beaucoup les non-résidents pour sa rapidité et souplesse dans le paiement.

En effet, le regroupement de différents prêts liés à la consommation en Belgique fonctionne selon les mêmes principes qu’en France. C’est un dispositif destiné essentiellement aux locataires de leur logement. De même, cela concerne les propriétaires qui ne veulent pas mettre en hypothèque leur bien immobilier et encourir le risque de perdre leur lieu de résidence.

Le rachat de ces dettes consiste alors au rallongement de la durée de remboursement pour avoir une seule mensualité réduite. Toutefois, le bénéficiaire doit bien calculer le coût final de son nouvel emprunt, car généralement, les taux d’intérêt pratiqués sont élevés. Justement, les créanciers étrangers sont plus frileux pour l’accord de financement sans garantie, surtout si le montant sollicité n’est pas trop important.

Le rachat de crédit hypothécaire

Le prêt immobilier est un engagement à long terme qui impacte les capacités financières de l’emprunteur. Celui-ci peut se trouver un jour incapable de gérer sa dette et rencontrer de véritables embarras avec sa banque. Cependant, avoir un patrimoine à mettre en garantie favorise beaucoup les chances d’obtenir une offre intéressante de regroupement de crédits. Comme en France, cela rassure le banquier pour la récupération de son argent, même dans le cas d’un profil à risque.

De plus, ce type de caution permet aussi de négocier des modalités de remboursement plus souples avec une mensualité adaptée et constante. N’oublions pas qu’un propriétaire de son logement peut cumuler plusieurs types de dettes dans son rachat. Par contre, un locataire est uniquement concerné par les crédits à la consommation, c’est-à-dire tous les prêts non immobiliers.

Enfin, le rachat de crédit hypothécaire se déroule selon le même mécanisme en Belgique tout comme en France. Il est disponible chez les banques et les sociétés de financement spécialisées. Cela permet de garantir tous les crédits en cours (immobilier, personnel, renouvelable, etc.). N’hésitez pas alors à comparer les différentes offres qui vous seront proposées, car la fourchette des coûts est assez variée. De plus, vous devez être vigilant pour les taux appliqués et les frais d’assurance. Autrement, c’est votre patrimoine mis en hypothèque qui rentre en jeu.

Cofidis Belgique : la bonne solution à distance

Depuis plus de 35 ans, cette société est leader sur le marché du prêt à la consommation dans plusieurs pays, surtout la Belgique. Elle se spécialise dans le financement à distance de différents projets personnels à crédit. De même, elle accompagne ses clients étrangers dans le regroupement de leurs dettes afin d’éviter le risque du surendettement.

Cofidis Belgique simplifie les procédures de dépôt et de traitement des demandes grâce à ses services rapides en ligne. Le candidat au nouveau prêt doit d’abord simuler ses capacités de paiement par rapport au capital restant dû. Ensuite, il compare les différents produits proposés et choisit la formule qui répond le plus à ses besoins.

Avant de vous engager, la société vous renseigne sur le montant des mensualités à payer, le prix total de votre crédit ainsi que sa durée de remboursement. Celle-ci est naturellement plus longue, mais elle vous permettra de reprendre le souffle. D’ailleurs, les économies que vous pouvez réaliser sur la valeur des mois peuvent atteindre les 50 %.

D’autre part, c’est Cofidis Belgique qui prend en charge le refinancement de vos dettes auprès de vos différents créanciers. Cela vous facilite les démarches et vous évite plusieurs formalités. Je vous conseille seulement de choisir la solution qui s’adapte avec votre profil emprunteur pour ne pas fragiliser davantage votre situation financière. Cela reste notamment vrai en cas de fichage bancaire ou si vous êtes sur le seuil du surendettement.

 

Voter pour cette page

Les réflexions au sujet de " Le rachat de crédit en Belgique "

  1. Écrit par Thobor :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si je peux regrouper mes crédits à la consommation de 9000 euros et aussi me donner une trésorerie de 12000 euros ?
    Cordialement

Laisser un commentaire