Credimania » Rachat de crédit » Le rachat de crédit en Belgique

Le rachat de crédit en Belgique

Afin de faciliter la gestion de ses finances, un emprunteur pense habituellement à un regroupement de prêts, soit pour sauver une situation de surendettement, soit pour augmenter son pouvoir d’épargne et pouvoir par conséquent effectuer de nouveaux investissements. À travers ce dispositif financier visant à rallonger la durée de remboursement et réduire la valeur des mensualités, un débiteur est en mesure de gérer ses différentes dettes sans manquer à ses promesses de paiement mensuel auprès de ses créanciers. Cependant, certaines difficultés financières peuvent être à l’origine du refus de votre demande de rachat de crédit par votre banquier, notamment lorsque vous êtes sur le seuil du surendettement ou du fichage bancaire.

Il n’est pas rare dans ce cas que certains débiteurs se tournent vers des établissements de crédit étrangers afin de fuir les multiples formalités liées à la restructuration de leurs dettes en France. Bon à savoir qu’un grand nombre de sociétés de financement spécialisées dans le crédit immobilier ou à la consommation agissent sur le plan international et proposent des solutions intéressantes aux Français sur le territoire belge. Avoir recours à ses sociétés et banques spécialisées vous protège certainement des nouvelles formes d’arnaques appliquées dans le cadre du rachat de crédit en Belgique et vous permet de souscrire votre nouvel emprunt d’une manière responsable et réfléchie.

Regrouper ses prêts en Belgique, est-ce possible ?

Un nombre restreint de personnes ayant contracté de nombreux prêts est en mesure de gérer d’une manière efficace leurs dettes différentes sans sacrifier la sérénité de leur budget familial, notamment lorsque ces prêts incluent un crédit immobilier, c’est-à-dire un emprunt à long terme. Dans d’autres cas, certains débiteurs ayant plusieurs créances en cours veulent effectuer des économies afin d’avoir accès à la souscription d’une réserve d’argent, soit pour investir de nouveau, soit pour faire face à d’éventuels accidents de la vie. Le dispositif du rachat de crédit paraît être ainsi la solution la plus intéressante quel que soit le projet visé par la personne emprunteuse.

En effet, refinancer ses dettes en dehors du territoire français est possible de nos jours, et cela peut être effectué auprès de plusieurs établissements bancaires et dans de nombreux pays européens, essentiellement en Belgique. Cette opération est certainement soumise à certaines conditions d’éligibilité et certains frais supplémentaires, mais s’avère incontournable pour quelques situations financières critiques : être inscrits sur les fichiers de La Banque de France par exemple. Le non-résident français pourrait dans ce cas ouvrir un compte bancaire dans une banque belge et avoir accès à toutes les procédures d’emprunt proposées aux demandeurs de prêts locaux, voire toutes les autres opérations financières. En effet, votre banque en Belgique ne s’intéresse pas à votre historique bancaire en France, c’est uniquement une éventuelle baisse dans votre niveau de solvabilité ou une inscription au fichier central du crédit belge qui puisse compter.

Le rachat de crédit à tempérament en Belgique :

Quoique les banques belges proposent à leurs clients des produits bancaires nommés différemment, le principe du fonctionnement de ces prêts reste le même, avec notamment une différence dans le coût réel. Cela est manifestement traduit par les taux d’intérêt appliqués par rapport à ceux de la France. En outre, l’un des crédits les plus courants et les plus populaires aux non-résidents est le prêt à tempérament qui n’est autre à vrai dire que le crédit à la consommation classique. Il s’agit d’un emprunt assez encadré par les établissements financiers qui visent à protéger au mieux le consommateur des mauvaises surprises pouvant surgir pendant le remboursement.

Le regroupement de différents crédits liés à la consommation est par conséquent régi par les mêmes principes d’un rachat de crédit à la consommation fait en France. C’est un dispositif destiné essentiellement aux locataires de leur logement et aussi aux propriétaires qui ne désirent pas mettre en hypothèque leur bien immobilier et faire face à la possibilité de perdre leur maison ou appartement de résidence. Les différents prêts à tempérament qu’un Français peut contracter en Belgique sont ainsi regroupés en un prêt unique, avec une durée de remboursement plus importante et une seule charge mensuelle allégée et versée en faveur d’un seul organisme prêteur. Les démarches à effectuer sont simples, l’essentiel est de calculer correctement le capital restant dû et le taux annuel effectif global qui s’y applique avant de s’engager.

Le rachat de crédit hypothécaire en Belgique :

Connu par son montant important et sa durée de remboursement à long terme, un crédit immobilier peut inévitablement impacter les disponibilités financières d’un ménage, et par conséquent ses capacités d’endettement. Cependant, dans le cadre du dispositif de regroupement de prêts, disposer d’un bien immobilier à mettre en garantie est l’un des atouts les plus importants pour gagner de la confiance de votre banquier et faire preuve de votre bonne foi de paiement. En outre, ce type de gage vous permettra également de bénéficier des modalités de remboursement les plus souples et d’un taux d’intérêt fixe tout au long de votre emprunt. N’oublions surtout pas qu’un propriétaire de sa maison ou de son appartement peut cumuler autant de crédits dans le cadre d’un refinancement de dettes par rapport à un locataire. Ce dernier est uniquement concerné par les prêts à tempérament, c’est-à-dire tous les prêts non immobiliers.

Ainsi, le rachat de crédit hypothécaire se déroule selon le même mécanisme en Belgique tout comme en France, en ayant recours à votre banque ou à une société de financement spécialisée. Cela permet d’associer à votre crédit immobilier d’autres crédits à la consommation classiques et de bénéficier d’un taux d’endettement réduit pour l’intégralité de vos créances en cours. Vous parvenez ainsi à faire des économies considérables et à penser à d’autres investissements : des travaux d’amélioration environnementale de votre habitation par exemple. N’hésitez pas à comparer les offres de rachats de crédits proposés en Belgique où la fourchette des prix est assez large, tout en étant extrêmement vigilant quant aux frais annexes et assurances facultatives. En cas de mauvais calcul, c’est la perte de votre patrimoine mise en hypothèque qui est en jeu.

Cofidis Belgique : une solution à distance !

La société de financement Cofidis Belgique se spécialise dans le crédit à la consommation et propose de même à ses clients des solutions de rachat de crédit en Belgique afin de les aider à mieux gérer leurs dettes en cours. Trop de charges mensuelles avec des taux d’intérêt abusifs et des retards dans le remboursement de vos crédits, alors c’est le moment de fuir le risque du surendettement et d’apporter plus de sérénité à la gestion de votre budget. Cofidis Belgique simplifie les procédures de demande de restructuration de dettes grâce à son service rapide en ligne. Il suffit à un demandeur de rachat de crédit en Belgique de simuler ses capacités d’endettement par rapport au capital restant dû, de comparer les différents produits proposés et de choisir la formule qui répond le plus à ses besoins.

Avant de vous engager, la société vous renseigne sur le montant des mensualités à payer, le prix réel de votre nouveau prêt, ainsi que sa durée de remboursement. Celle-ci est naturellement plus longue, mais cela vous permettra de retrouver l’équilibre de vos finances grâce à une diminution pouvant atteindre les 50 % sur les mensualités. D’autre part, c’est Cofidis Belgique qui prend en charge le refinancement de vos dettes auprès de vos différents organismes prêteurs sans vous appeler à vous déplacer ou à changer de banque. Nous vous conseillons seulement de choisir la solution la plus adaptée à votre profil emprunteur afin de ne pas fragiliser davantage votre situation financière, notamment en cas de fichage bancaire ou de surendettement.

Les réflexions au sujet de " Le rachat de crédit en Belgique "

  1. Écrit par Thobor :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si je peux regrouper mes crédits à la consommation de 9000 euros et aussi me donner une trésorerie de 12000 euros ?
    Cordialement

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !