Credimania » Obtenir un crédit » La réserve d’argent rapide ou le crédit renouvelable

La réserve d’argent rapide ou le crédit renouvelable

Il est très fréquent de rencontrer des difficultés budgétaires ou d’avoir besoin de financer des dépenses imprévues, et par conséquent de souscrire des crédits bancaires selon la nature de l’investissement visé. Cependant, il n’est pas toujours rare de vouloir prétendre à un prêt sans vouloir justifier des finalités de l’argent obtenu et de le dépenser selon sa guise sans être obligé à fournir des factures d’achat ou des devis d’acquisition. En outre, cela reste vrai même dans le cas des ménages les plus démunis qui ne peuvent pas faire preuve de stabilité professionnelle et donc de solvabilité. Et quoique les formalités administratives ne soient pas les mêmes auprès des banques et des différents organismes de crédit, bénéficier d’un financement rapide et sans justificatif de dépenses ou encore de payement (sans fiches de paye) n’est pas impossible aujourd’hui en France.

Qu’est-ce qu’un crédit renouvelable ?

Lorsqu’un débiteur désire subvenir à ses différentes dépenses personnelles, il ne pourrait pas naturellement prétendre à un financement immobilier qui l’accompagnerait pour de longues années, mais à des sommes d’argent modérées et moins importantes qu’il peut rembourser sans déséquilibrer sa situation financière. Parmi les prêts rapides et faciles à décrocher est le crédit renouvelable connu également sous le nom du crédit revolving. Comme son nom l’indique, cette réserve d’argent dont vous pouvez bénéficier auprès de votre banque ou d’une société de financement spécialisée vous servira d’un outil commode pour payer vos charges ou vos achats d’urgence. Ensuite, vous aurez accès à renouveler votre demande de prêt selon le rythme de vos remboursements.

Loin des procédures compliquées du montage d’un dossier de crédit bancaire classique, un prétendant au crédit revolving n’est pas appelé à fournir une caution personnelle ou des pièces justificatives de sa capacité de payement. Alors que du côté de l’organisme prêteur, on ne peut absolument pas nier le risque à prendre avec l’attribution de ce type de financement en faveur des ménages parfois les plus modestes. Ce risque est souvent couvert par une majoration appliquée au taux d’intérêt relativement important qui fait augmenter le coût du crédit payé au final, en particulier pour les petites sommes d’argent contractées. Une réserve de crédit est une solution facile, rapide et accessible pour tous les particuliers, mais cela demeure un financement qui coûte cher.

Demande de réserve d’argent :

Le principe de la demande d’une réserve de crédit, d’un crédit permanent, renouvelable ou encore revolving est de pouvoir emprunter une somme d’argent sans être obligé à fournir des justificatifs de paiement ou de dépenses. Cela vous permettra de réaliser immédiatement vos projets et de ne pas attendre jusqu’à disposer d’une certaine épargne personnelle. Les offres de réserve de crédit sont nombreuses et assez attractives, notamment sur Internet. Alors, comme avant toute souscription d’emprunt classique, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les créanciers, comparer leurs différentes propositions, et calculer exactement le coût total de votre prêt. Nous vous orientons vers le lien suivant afin de mieux simuler votre crédit avant de signer votre contrat d’endettement : www.kredity.com/reserve-argent.htm.

En outre, des sociétés financières spécialisées sont aujourd’hui assez actives dans ce cadre et proposent des solutions de trésorerie adaptées aux profils financiers des prétendants. Il suffit de visiter les sites officiels de COFINOGA, CETELEM, COFIDIS, SOFINCO ou de Carrefour Banque afin de déposer votre demande et recevoir des réponses de principes immédiates. Des montants pouvant grimper jusqu’à 4 500 euros à rembourser souvent à court terme selon des mensualités définies à l’avance en fonction des ressources personnelles du bénéficiaire. L’argent versé directement au compte de ce dernier peut couvrir différents types de dépenses : aucun justificatif d’achat n’est exigé.

Demande de carte réserve d’argent :

En partenariat avec des organismes de crédit, certains magasins et enseignes de renom (galeries Lafayette, Leroy Merlin, Darty) proposent des cartes réserves d’argent associées aux crédits revolving. Ces cartes permettent d’effectuer en toute liberté des achats chez ces magasins et leurs boutiques partenaires ou encore des retraits d’argent en cas de besoin. Ces dépenses seront déduites du crédit renouvelable que vous avez souscrit et qui se reconstitue en fonction de vos remboursements mensuels. Il s’agit ainsi d’un outil de financement rapide et assez commode à utiliser à chaque fois qu’il le faut.

La souscription d’une carte réserve d’argent peut être faite directement en magasin ou tout simplement via le formulaire de demande en ligne, avec bien sûr les mêmes conditions tarifaires dans les deux cas. Les justificatifs et les documents demandés sont peu nombreux et vous pouvez vous vous en renseigner sur le Web. L’essentiel étant de disposer de revenus mensuels stables et de ne pas être inscrit sur les fichiers Banque de France, mais le plus essentiel est de ne pas céder à la souplesse de ce nouveau mécanisme de dépenses faciles que vous allez payer avec intérêts en tous les cas.

Un mot à la fin :

En effet, l’inconvénient de ce dispositif financier réside bien évidemment dans son avantage vu l’inefficacité des moyens de vérification du profil emprunteur de chaque prétendant. La simplicité et la possibilité de bénéficier sans difficulté d’une réserve d’argent rapide encouragent certaines personnes à ne pas tout avouer sur leur situation financière au moment de la demande : travail temporaire, interdiction bancaire, accumulation de crédits auprès d’autres organismes préteurs, surendettement, etc.

Ces risques ne sont pas systématiquement détectés par les banques, magasins ou sociétés de financement qui accordent le crédit permanent sous ces différentes formes. Cela encourage les particuliers à souscrire des crédits irréfléchis et procure par conséquent un certain déséquilibre dans la gestion de leurs comptes. Voilà pourquoi, il s’agit du type de financement jugé le plus risqué pour l’emprunteur et l’organisme prêteur qui peut de plusieurs manières ne pas être remboursé. Dans ce cas, essayer de négocier les termes d’un crédit classique auprès de son banquier s’avère peut-être une solution beaucoup plus sécurisée.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !