Credimania » Obtenir un crédit » Âge limite pour un crédit à la consommation

Âge limite pour un crédit à la consommation

Il n’existe pas de limite d’âge légale pour la souscription d’un prêt personnel, auto, revolving ou rachat de crédit. Ce qui compte le plus est la capacité de payer à l’échéance la dette. À la retraite, les revenus diminuent et l’emprunteur présente plus de risques pour sa banque. D’où l’importance d’une assurance complète en cas de décès et d’invalidité. Or, celui qui dit assurance senior, dit des surprimes et des exclusions de garanties. Donc, la difficulté réelle est de trouver un prêt pas trop cher et adapté aux capacités budgétaires des personnes âgées. Mais, pour l’âge maximum d’éligibilité au crédit, cela va dépendre de l’organisme prêteur et de la santé financière du prétendant. À découvrir en détail dans le reste de notre article.

Sommaire :

  • Pourquoi est-il difficile d’emprunter à un âge avancé ?
  • L’importance de souscrire une assurance emprunteur
  • Quel âge maximum pour un crédit conso ?
  • Les avantages que pourraient présenter les emprunteurs seniors

Pourquoi est-il difficile d’emprunter à un âge avancé ?

Un âge avancé, les risques de non-remboursement augmentent, pour cela, il est plus compliqué d’emprunter après 70 ans. Alors, si c’est votre cas et que vous souhaitez financer une acquisition immobilière à crédit, consultez notre article sur le sujet. Pour le prêt à la consommation, ce type de financement est sans justificatif d’utilisation. Vous pouvez dépenser le montant emprunté dans tout type d’achats ou de services, sauf pour le crédit automobile. Toutefois, la seule contrainte que vous pouvez rencontrer est la vigilance excessive de votre prêteur. Celui-ci peut simplement exiger un âge minimal d’emprunt. Mais en vérité, ce n’est pas votre âge à la souscription qui compte. C’est plutôt celui vers la fin de paiement, et donc, c’est votre capacité à rembourser votre crédit qui rentre en jeu !

Les risques de solvabilité

Pour acheter une nouvelle voiture, voyager, payer les frais de santé ou aider financièrement les enfants, un senior recourt souvent au crédit. D’abord, il doit monter un dossier de demande avec toutes les pièces requises, dont notamment les fiches de paye.

Malheureusement, à la retraite, les revenus baissent et les capacités d’endettement aussi. L’important pour votre banque n’est pas de percevoir un gros salaire. C’est plutôt le fait d’avoir une capacité de paiement suffisante, avec les moindres charges possibles. Un autre facteur qui compte beaucoup pour votre prêteur est votre état de santé. Avec l’âge, vous pouvez présenter des risques aggravés de santé. Ce facteur très important va affecter votre niveau de solvabilité et votre scoring bancaire. Pour cela, emprunter après l’âge de 70 ans est une véritable galère. Car, même si aucune loi ne vous empêche, les risques sont accrus.

Pas de crédit à long terme !

Lorsque vous voulez emprunter à un âge avancé, pensez à solder plus rapidement votre crédit. Demander un prêt à la consommation à court terme peut rassurer votre banque. Celle-ci s’intéresse plus à votre âge en fin de remboursement. Assurément, tous les emprunteurs préfèrent bénéficier d’une longue durée de crédit pour payer une faible mensualité. Or, ceci n’est pas toujours évident après 60 ou 70 ans. Votre banque craint que vous ayez une baisse importante de revenus après la retraite. De même, vous pouvez tomber malade ou avoir d’autres empêchements pour payer à temps. Pour cela, elle vous prête à court terme pour s’assurer de la récupération de son argent dans les meilleures conditions. Mais tant mieux pour vous, car il ne faut jamais oublier la règle : payer plus vite, c’est payer moins cher.

L’importance de souscrire une assurance emprunteur

Pour les risques de solvabilité et de santé que vous pouvez présenter, votre banque va exiger une assurance emprunteur. Même si elle est facultative pour le crédit à la consommation, votre prêteur peut refuser votre demande sans cette garantie. Comme susmentionné, emprunter au-delà de 70 ans est une prise de risque importante pour la banque. Mais aussi pour vous en tant que bénéficiaire du crédit. Pour cela, nous vous conseillons vivement de vous protéger contre les coups durs de la vie qui impactent votre budget. Proposer un contrat d’assurance adapté va rassurer votre banque et protéger ses intérêts en cas de défaut de paiement. Celle-ci va solliciter votre assureur pour récupérer toutes les mensualités que vous n’avez pas pu régler à temps.

Combien coûte l’assurance senior ?

À la souscription d’un crédit à la consommation, votre banque va vous proposer son contrat d’assurance groupe. Elle vous demande d’abord de remplir un questionnaire médical incluant toutes les informations nécessaires sur votre état de santé. En général, les garanties que proposent les banques et les assureurs pour les seniors sont renforcées, donc coûteuses. Votre assurance doit obligatoirement inclure une couverture complète en cas de décès, d’invalidité et de perte d’autonomie. Vous allez alors payer une cotisation un peu salée, selon votre état de santé. Heureusement pour vous, vous pouvez refuser l’offre de votre banque et choisir une société d’assurance externe.

Comme en crédit, vous avez le droit de comparer plusieurs offres pour choisir la moins chère. Mais attention, certains assureurs préfèrent ajouter certaines garanties lorsqu’il s’agit d’un adhérent âgé. Lisez bien votre contrat avant de vous engager.

Négociez votre cotisation

Un contrat d’assurance adapté à vos besoins réels est une véritable garantie en cas de défaillance financière ou d’imprévu de santé. Pour cela, nous vous conseillons de souscrire une assurance emprunteur, notamment pour votre prêt-auto. Reste à savoir que vous devez faire attention face aux surcoûts qu’applique votre banque ou votre assureur. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une charge très importante qui s’ajoute au taux d’intérêt. Donc, si vous ne décrochez pas une cotisation optimale, vous risquez de surpayer vos mois : capital emprunté, intérêts et assurance !

Pour réduire le montant de vos mensualités, il faut savoir négocier le meilleur coût d’assurance. Cela pourrait être avec votre banque en contrepartie d’autres garanties potentielles comme l’apport personnel. Sinon, vous pouvez la déléguer à un assureur externe qui vous propose une formule adaptée et moins chère.

Quel âge maximum pour un crédit conso ?

L’âge maximal que vous devez avoir en soldant votre crédit à la consommation diffère selon l’organisme prêteur. Les banques et sociétés de crédit sont conscientes de l’augmentation de l’espérance de vie. Voilà pourquoi les seniors représentent une bonne partie de leur clientèle et jouissent de solutions de crédits personnalisées. Pour cette raison, certaines enseignes font grimper la limite d’âge pour les crédits conso comme la Banque postale. En contrepartie, il y en a d’autres qui augmentent les taux d’intérêt et les frais d’assurance. Donc, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les prêteurs avant de vous engager. De même, vérifiez la limite d’âge exigée en fin du contrat pour garantir l’acceptation de votre demande.

Exemples de limites d’âge chez les banques

De 50 à 60 ans, il est relativement facile d’emprunter chez plusieurs enseignes. Mais, au-delà de 70 ans, les choses deviennent complexes et plus coûteuses. Mais souvent, les dossiers sont examinés au cas par cas, selon le profil emprunteur. Outre le facteur de l’âge, la situation professionnelle, la stabilité du salaire et les autres dettes en cours entrent en compte. Généralement, les seniors n’atteignent pas plus de 75, voir 80 ans vers la fin de leur crédit. Reste à savoir que c’est plutôt en matière d’assurance emprunteur que les banques se fixent des limites plus strictes. Voici donc notre tableau qui vous donne une idée claire sur quelques seuils d’âge chez certains prêteurs.

Organisme prêteur Crédit Agricole Cetelem Banque Casino Cofidis Banque Postale Cofinoga
Âge maximum d’assurance emprunteur 70 ans Décès 80 ans Décès 75 ans Décès 70 ans Décès 85 ans Décès 80 ans Décès
75 ans PTIA* 65 ans PTIA* 75 ans PTIA* 65 ans PTIA* 85 ans PTIA* 80 ans PTIA*

*PTIA : perte totale et irréversible d’autonomie.

Les avantages que pourraient présenter les emprunteurs seniors

Savez-vous que certaines banques apprécient beaucoup le profil emprunteur des seniors pour les avantages qu’il représente ? De plus, elles réservent des offres exclusives pour les retraités, notamment en immobilier. En général, une personne retraitée n’a plus de dette en cours, ce qui augmente son taux d’endettement. Elle est donc capable de solder convenablement son crédit sans incident de paiement. Ensuite, les organismes prêteurs considèrent les seniors comme une clientèle mature qui maîtrise la gestion de son budget. Ils ne recourent pas souvent aux découverts bancaires et évitent les dépenses excessives. Pour la plupart, ils peuvent montrer une bonne capacité d’épargne et participent dans leur financement par un apport personnel. Cela montre leur sérieux et bonne gestion face au crédit en cours.

L’importance des revenus stables

Savez-vous que percevoir un revenu stable et régulier et plus important qu’un gros salaire variable ? C’est justement le cas de personnes âgées et retraitées. Celles-ci perçoivent des rentes constantes, sans risques de perte d’emploi. Ainsi, la banque étudie leur capacité d’endettement plus facilement avant de leur proposer des offres adaptées. Ensuite, n’oubliez pas que le patrimoine de l’emprunteur peut servir d’une garantie potentielle pour l’organisme prêteur. Pour la plupart, ils sont propriétaires de leur logement. Donc, en cas de défaillance, la banque trouve de solides ressources afin de se rembourser.

Une capacité d’endettement favorable

En arrivant à la retraite, un senior parvient souvent à solder toutes ses dettes en cours. En particulier, les prêts à long terme comme le crédit immobilier. N’oubliez pas que les mensualités d’autres crédits sont parmi les charges les plus vérifiées par la banque. En se débarrassant de ces dépenses, la personne âgée représente un meilleur scoring d’emprunteur. Sa capacité d’endettement grimpe considérablement et peut investir dans d’autres projets avec l’assurance de payer à l’échéance.

En conclusion, un senior demeure un emprunteur comme les autres. Son dossier de demande passe par une étude de la part de sa banque selon ses critères d’évaluation internes, notamment pour la solvabilité et la capacité de paiement.

Voter pour cette page

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer