Credimania » Obtenir un crédit » Aides au logement de la CAF pour les étudiants

Aides au logement de la CAF pour les étudiants

Outre les frais d’étude supérieure, un étudiant a certainement besoin d’argent pour faire face à ces dépenses au quotidien. Cela concerne en particulier le prix de loyer, les frais de transport et de nourriture, l’achat d’équipements informatiques, etc. Une aide financière est une opportunité précieuse, notamment pour les étudiants dont les ressources parentales sont limitées ou modestes. La Caisse d’Allocations Familiales agit activement dans ce contexte par l’octroi de deux prestations principales. Suivez notre article afin de savoir pour quelle aide vous êtes éligible.
CAF pour les étudiants
Sommaire :

  • Quelles sont les aides au logement de la CAF ?
  • Quels sont les critères d’attribution de ces allocations ?
  • Quelle démarche suivre pour en bénéficier ?
  • Quelles sont les autres prestations ouvertes aux étudiants ?

Quelles sont les aides au logement de la CAF ?

Accordées par la CAF, les aides pour étudiants permettent d’alléger les charges relatives au paiement mensuel du loyer. Et ce, que vous soyez engagé soit avec des propriétaires privés, soit avec des propriétaires conventionnés avec l’État (logements HLM). Pour en bénéficier, vous devez, en tant qu’étudiant, respecter certaines conditions d’attribution. Toutefois, il faut savoir que vous ne pouvez pas bénéficier de deux prestations en même temps, car elles ne sont pas cumulables. Ensuite, la demande d’aide au logement doit être faite à votre nom et non pas à celui de l’un de vos parents. De même en ce qui concerne le contrat de location faisant l’objet de votre demande.

L’aide personnalisée au logement (APL) :

Cette prestation concerne exclusivement les habitations sujettes de convention entre l’État et le bailleur. Ces locaux sont nommés également des habitations sociales (HLM) dont le montant de loyer est relativement modéré. Ce type de logements est attribué sous certaines conditions. Il concerne en particulier les étudiants dont les ressources sont limitées, et notamment celles de leurs parents. En cas d’accès à ces « logements conventionnés locatifs », le montant de l’aide dépendra de celui du loyer. Ensuite, il sera directement versé au bailleur. La demande de l’aide personnalisée au logement peut être faite auprès de la Caisse départementale la plus proche de votre domicile. Sinon, en téléchargeant directement le formulaire de demande en ligne.

L’allocation de logement social (ALS) :

À la différence de l’APL, cette allocation concerne essentiellement les logements privés qui ne sont pas conventionnés avec l’État. Cela inclut en particulier les résidences universitaires, les appartements, les studios et les maisons individuelles ou meublées. Sous certaines conditions liées aux ressources personnelles du prétendant, cette aide est versée directement à l’étudiant qui en bénéficie. Mais, elle dépend aussi de la situation de l’habitation faisant l’objet de la demande.

Pour l’obtenir, des formulaires téléchargeables en ligne et des pièces justificatives requises doivent être réunis. Les demandes sont déposées auprès de la CAF présente dans chaque région française. Des outils de simulation gratuite sont également disponibles sur Internet. Ces simulateurs permettent de calculer exactement le montant d’allocation auquel chaque étudiant pourrait prétendre.

Quels sont les critères d’attribution de ces allocations ?

Afin de bénéficier des prestations de la CAF pour le logement, un étudiant doit remplir les conditions générales d’attribution de chaque type d’aide financière. Mais, il doit aussi bien choisir l’habitation qui répond aux critères d’éligibilité comme les normes d’espace et de salubrité. Parmi ces conditions, vous trouvez ci-dessous les plus importantes.

Les critères liés à l’étudiant :

Concernant les aides personnalisées au logement, l’étudiant doit être titulaire du contrat de location et des quittances de loyer puisque la demande sera faite à son nom. Son nom doit alors figurer sur le contrat de bail, même dans le cas de colocation. Bien entendu, l’étudiant doit payer un loyer. Que cela soit dans l’ancien, dans le neuf, dans une cité universitaire, ou même en maison intergénérationnelle. Et dans le cas où les parents sont déjà bénéficiaires d’autres prestations de la CAF, alors il faut savoir que le montant de l’aide versé va dépendre de ces allocations. Mais, il dépend aussi de la situation financière de la famille (un certain plafond de ressources ne doit pas être dépassé).

Les critères liés à l’habitation :

Le lieu d’habitation concerné doit présenter le logement principal du prétendant pendant au moins 8 mois par an. Cela reste vrai pour les étudiants bénéficiaires d’allocation de logement social. Ensuite, ceux-ci ne doivent pas avoir des liens de parenté avec les propriétaires privés. De plus, des normes minimales de superficie, de confort, de santé et de sécurité doivent être respectées. Ces normes sont alors vérifiées par la CAF avant l’octroi d’allocation de logement à caractère social. L’état favorable du lieu concerné est aussi un justificatif important pour l’acceptation de votre demande d’aide.

Lorsque toutes ces conditions sont remplies, sachez que les allocations sont versées un mois après l’entrée dans les lieux. Nous vous conseillons dans ce cas d’envoyer vos dossiers à la Caisse d’Allocations Familiales la plus proche de chez vous dès l’occupation du logement concerné. Important à savoir que les aides au logement de la CAF réservées aux étudiants ne sont pas limitées dans le temps. Vous pouvez alors renouveler chaque année votre demande pour l’étude de votre nouveau dossier.

Quelle démarche suivre pour en bénéficier ?

Les aides au logement versées par la CAF en faveur des étudiants leur permettent de réduire le coût du loyer selon les ressources personnelles de chacun. Et comme toute prestation, pour y accéder, il faut répondre à certaines conditions d’éligibilité. Il faut aussi fournir les pièces justificatives demandées.

  • Adresse du logement
  • Les coordonnées du bailleur ou son numéro de Siret (lorsqu’il s’agit d’une société)
  • Le montant et les charges du loyer
  • Le relevé d’identité bancaire (RIB)
  • Le numéro d’allocataire des parents
  • Le montant des ressources personnelles pour les 2 dernières années

En effet, avec les services disponibles en ligne, vous pouvez aujourd’hui tout savoir sur la prestation à laquelle vous avez droit. Vous pouvez aussi consulter la liste des pièces justificatives que vous devez présenter si vous n’êtes pas allocataire de la CAF. Ensuite, vous choisissez parmi les 120 caisses départementales celle que vous jugez la plus proche de chez vous.

Toutes les étapes de la demande d’aide pour étudiant :

Que vous soyez allocataire de la CAF ou que vous ne le soyez pas, vous pouvez toujours prétendre à ses aides pour étudiant. Vous devez d’abord choisir le logement qui répand aux critères d’éligibilité. Et ce, que vous soyez locataire ou colocataire. Ensuite, vous faites une simulation en ligne pour calculer le montant de votre allocation. Et voilà, vous pouvez maintenant faire votre demande à distance en réunissant les pièces déjà mentionnées.

Que se passe-t-il après avoir passé ma demande ?

Une fois vous avez rempli le formulaire de demande en ligne et fourni tous les justificatifs requis, la CAF étudie votre situation. En fonction de vos ressources et de votre logement, que vous soyez locataire ou colocataire, le montant de l’aide va être fixé. Vous recevez le premier paiement 2 mois après la date de votre demande. Si vous faites votre demande en mois d’octobre, votre premier paiement sera au début du mois de décembre. Attention, l’octroi de ces aides ne permet plus au bénéficiaire d’être considéré à la charge de ses parents s’ils reçoivent des prestations familiales. Pour toute autre information, vous pouvez contacter la CAF au numéro suivant : 01 10 29 29 29.

Quelles sont les autres prestations ouvertes aux étudiants ?

La Caisse d’Allocation Familiale a souvent porté son aide aux personnes en précarité financière afin de faire face à des dépenses qui peuvent alourdir leur budget. Or, un étudiant peut lui aussi rencontrer ces difficultés lorsqu’il ne peut plus payer son loyer ou ses charges quotidiennes. Pour cela, outre les aides proprement dites pour étudiants, d’autres solutions intéressantes sont possibles auprès de la CAF. Nous parlons particulièrement des prêts individuels et des secours non remboursables dont peuvent bénéficier les étudiants.

Le prêt personnel à taux 0 % :

Un produit très avantageux, le prêt d’honneur de la CAF est un véritable coup de pouce pour les étudiants. C’est un crédit à taux zéro dont le montant limité à 1 830 € peut grimper à 3 050 € dans certaines situations. La somme permet à un étudiant de financer ses études supérieures et de faire face à ses charges locatives. Le grand avantage de ce crédit est qu’il n’est pas soumis à des conditions liées au quotient familial. Il est alors ouvert à tous les allocataires de la CAF. Ensuite, la méthode la plus simple pour l’obtenir est de passer par une assistante sociale. Et en cas d’avis favorable, le prêt à taux 0 % est remboursable sur 36 mois. Soit la mensualité minimale est de l’ordre de 30€.

Les secours d’urgence pour étudiant :

Lorsqu’un étudiant bénéficie de l’Allocation personnalisée au logement (APL), cela lui permet de prétendre à l’un des secours de la CAF. Il ne s’agit pas cette fois-ci d’un prêt, mais d’une aide financière non remboursable. Pour en bénéficier, il faut justifier de devoir faire face à un besoin d’argent de caractère passager. Ensuite, il faut contacter un travailleur social pour étudier la situation et établir un rapport. C’est en fonction de ce rapport social que la Commission décidera du montant alloué. Dans tous les cas de figure, un secours d’urgence de la CAF ne dépasse pas la somme de 1 000€.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !