Credimania » Obtenir un crédit » Obtenir un prêt d’honneur

Obtenir un prêt d’honneur

Idée générale sur le prêt d’honneur :

Le prêt d’honneur en France est un crédit octroyé pour les personnes qui rencontrent temporairement des difficultés financières, notamment les étudiants qui veulent financer les frais des études supérieures, les porteurs de projets qui souhaitent lancer de petites entreprises et les personnes qui veulent faire face à des dépenses imprévues pouvant déséquilibrer leur budget (loyer, factures d’eau et d’énergie, etc.). Ces personnes ne disposent pas généralement d’apport ou de caution personnelle à présenter en échange auprès des institutions bancaires. Les pouvoirs publics français interviennent dans ce cadre et encouragent les associations sociales qui sont les principaux organismes accordant ce type de financement sans prise de garantie personnelle.

Le prêt d’honneur est un crédit à moyen terme remboursable dans une durée allant de deux à cinq années, sans intérêt. Il est alors dit prêt 0 % ou prêt à taux zéro et peut remplacer le capital de l’emprunteur dans le cas où celui-ci veut passer par la voie des financements bancaires et obtenir un crédit complémentaire afin de pouvoir couvrir le montant global de son investissement.

Prêt d’honneur pour étudiant :

Le prêt d’honneur en faveur des étudiants inscrits dans des établissements d’études supérieures voulant faire face aux coûts de logement, d’inscription, d’achat de fournitures ou d’équipements informatiques, mais dont les ressources personnelles font défaut est remplacé par le prêt à taux zéro pour étudiant. Il ne s’agit en aucun cas d’une bourse, mais d’un crédit qui engage l’étudiant à le rembourser après l’obtention de son diplôme sur une période allant de deux à dix ans. Cependant, pour en bénéficier il ne faut pas être boursier ni recevoir des allocations d’étude.

  • OSEO : le prêt étudiant garanti par OSEO est un prêt sans caution parentale, accordé sous certaines conditions aux étudiants qui suivent leurs études supérieures en vue de la préparation d’un concours ou d’un diplôme, mais qui se trouvent dans une situation financière difficile. Il est octroyé par les banques conventionnées avec l’État, puisque celui-ci se porte garant à hauteur de 70 % du montant total du prêt. Grâce à ce dispositif d’aide, le bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 1 500 euros remboursables après la période de franchise qui peut aller jusqu’à deux ans à compter de la date de la fin de ses études.
  • CROUS : faute de bourse et de ressources parentales importantes, un étudiant en difficulté financière peut adresser son dossier de demande au CROUS de son établissement d’études supérieures. En cas d’avis favorable, il peut bénéficier d’un montant maximal de 1 500 euros avec des possibilités de remboursement différées et attractives (partielles, totales, par anticipation). Le prêt CROUS est un prêt sans intérêt. Pour avoir plus d’informations sur les démarches à engager, nous vous conseillons de contacter l’assistante sociale du CROUS de votre académie.

Prêt d’honneur pour les porteurs de projets :

Les jeunes entrepreneurs qui veulent créer ou reprendre de petites entreprises rencontrent souvent des difficultés majeures auprès des institutions bancaires dès qu’ils décident de souscrire des crédits. Les procédures d’octroi des financements bancaires sont généralement fermes en matière d’apport personnel et de garantie. Faute des fonds nécessaires, le jeune porteur de projet ne peut pas financer seul son investissement. Heureusement, aujourd’hui en France, le prêt d’honneur pour création d’entreprises existe. Ce financement à taux zéro et sans prise de garantie peut atteindre un montant de 10 000 euros et participer par conséquent dans le financement de votre projet, sinon servir d’apport personnel auprès de votre banque. Cela favorise vos chances d’obtenir la somme que vous désirez auprès de l’organisme prêteur de votre choix.

Le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise NACRE est un dispositif d’accompagnement financier en faveur des demandeurs d’emploi et des bénéficiaires du RSA qui souhaitent créer leur propre emploi. Le prêt d’honneur à taux zéro NACRE leur permet de bénéficier de 10 000 euros à rembourser sur une période maximale de cinq ans. Ce parcours d’accompagnement assuré par des professionnels conventionnés avec l’État auprès des personnes sans emploi favorise les chances de ces derniers dans le développement de leurs projets pendant les trois premières années de la création de l’entreprise.

Prêt d’honneur pour personne en difficulté financière :

Le prêt d’honneur à taux zéro sans garantie peut être également accordé pour les ménages aux faibles revenus qui se trouvent temporairement dans des situations financières précaires. Des dépenses urgentes telles que le paiement du loyer ou de factures d’eau et d’énergie, la réparation de sa voiture en panne ou l’achat d’une automobile d’occasion pour se rendre à son travail, nécessitent souvent une aide financière extérieure. Le prêt d’honneur vient alors au secours des familles en difficultés sociales à travers des montants qui varient en fonction des raisons de demande du prêt. L’essentiel est de savoir que ce type de dispositif, comme tout prêt conventionné vous sera versé sous certaines conditions sociales et vous oblige, quoique les modalités de remboursement soient favorables, à rembourser l’argent dû.

Prêt d’honneur et associations sociales :

Les organismes qui accordent les prêts d’honneur en France sont principalement les associations de financement qui favorisent l’insertion des personnes en difficulté budgétaire dans la vie sociale et professionnelle. L’État appuie et encourage le fonctionnement de ses associations, notamment :

  • La CAF : la caisse d’allocations familiales est un organisme départemental couvrant tout le territoire français et accordant des aides d’argent sans intérêt pour les familles les plus modestes. Les sommes attribuées sont adaptées aux capacités financières de ces dernières et les modalités de remboursements sont assez avantageuses. L’essentiel est de savoir qu’il s’agit de prêts à rembourser tel qu’il est prévu dans le contrat d’endettement. L’avantage du prêt d’honneur à taux zéro accordé par la CAF est qu’il n’est pas soumis à certaines conditions de ressources, mais le bénéficiaire doit être déjà allocataire. Il suffira de vous adresser à un travailleur social qui prendra en charge la finalisation de votre dossier de demande et son dépôt auprès de la caisse de votre commune. Pour consulter les formalités de demande de prêts d’honneur et la liste des pièces justificatives à fournir, rendez-vous au site de référence : www.caf.fr.
  • L’ADIE : l’association pour le droit à l’initiative économique aide les sans-emploi et les minima sociaux qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise et favorise leur insertion dans le marché du travail à travers un service de financement et d’accompagnement professionnel. Elle met à leur faveur des prêts à taux zéro qui s’adaptent avec leurs capacités budgétaires modestes, mais qui les aide à lancer leurs projets en association avec d’autres financements comme le microcrédit. Outre son aide financière pour les jeunes entrepreneurs, l’ADIE contribue à l’amélioration des entreprises de ces derniers à travers un accompagnement assuré par des bénévoles spécialisés. Découvrez davantage d’informations sur le lien suivant : www.adie.org.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !