Credimania » Obtenir un crédit » Compte courant et carte bancaire pour chômeur

Compte courant et carte bancaire pour chômeur

Compte courant et carte bancaire pour chômeur

Demander l’ouverture d’un compte bancaire avec seulement votre allocation de chômage est souvent contraignant. Pour la plupart des banques, ce service est plutôt accessible aux travailleurs à durée indéterminée qui perçoivent un salaire fixe et régulier. Voilà pourquoi vous ne devez pas solliciter les enseignes qui privilégient une clientèle « sans risques ».

Toutefois, vous pouvez trouver d’autres banques qui peuvent vous accueillir et même vous proposer une carte de paiement. Certes, ceci ne passe pas sans condition, mais c’est une solution intéressante pendant la période de chômage !

Alors, pour savoir comment et où ouvrir un compte courant et obtenir une carte de paiement sans avoir un emploi, suivez notre article.

Sommaire :

  • Compte bancaire pour chômeur, quelles conditions ?
  • Banques en ligne VS banques traditionnelles
  • Comment obtenir une carte de paiement sans salaire ?
  • Est-il possible d’avoir une autorisation de découvert ?

Compte bancaire pour chômeur, quelles conditions ?

À l’ouverture d’un compte courant, certaines banques réclament, outre le justificatif d’identité et de domicile, les 3 dernières fiches de paie. Voilà donc le premier obstacle qui peut rencontrer un demandeur d’emploi. D’autres organismes peuvent par contre exiger le dépôt d’une somme minimale d’argent. Puis, ils surveillent les mouvements du compte afin d’éviter les abus de certains clients.

Heureusement pour vous, toutes les enseignes n’ont pas le même principe de fonctionnement. Pour celles qui luttent contre l’exclusion bancaire, l’accès au compte courant est possible sans condition de revenus. Les justificatifs de l’allocation de chômage suffisent, au moins avant la fin de droit.

Ceci est le cas de la Banque Postale qui accueille également les « démunis », en ligne ou en agence. Elle vous permet de jouir de tous les services et avantages bancaires liés à votre compte, y compris la carte prépayée Électron.

Des offres plus chères, mais sans condition !

Comme susmentionné, les banques traditionnelles exigent des justificatifs de revenus à l’ouverture d’un compte. Pour les plus souples, vous devez présenter le justificatif ASSEDIC pour votre statut de chômeur. Ceci est le garant de vos rentrées d’argent régulières jusqu’à la fin de votre droit qui dure 2 ans au maximum.

Reste à savoir que d’autres enseignes peuvent ne pas trop insister sur ce détail, mais elles facturent des coûts plus élevés pour les profils à risque. Pour cela, vous devez vérifier les frais que cache votre banque derrière l’accessibilité de son offre. Nous parlons justement des charges liées à la tenue de compte ainsi que les commissions d’intervention et de retrait dans les DAB.

Aussi, si elle vous propose une carte de paiement associée au compte, vérifiez la cotisation appliquée aux paiements à l’étranger. En général, ceci est un avantage dont les coûts sont difficiles à gérer.

L’utilisation du droit au compte

Si plusieurs banques refusent d’accepter votre demande de compte courant pour chômeur à cause de vos faibles revenus, pensez à utiliser votre droit au compte. En pratique, aucune loi n’interdit au sans-emploi de bénéficier de ce service bancaire.

Pour cela, vous devez juste solliciter la Banque de France et lui présenter l’avis de refus de votre banque. Ensuite, elle vous oriente vers l’établissement bancaire qui doit vous accepter. Bien évidemment, ce dernier vous proposera une formule qui s’adapte à votre statut, selon les conditions prévues par la loi.

Banques en ligne VS banques traditionnelles

Idéales pour les personnes sans revenus stables, les banques en ligne représentent une alternative au système traditionnel. Accessibles à tout le monde, ces néobanques ouvrent leurs portes aux chômeurs, bénéficiaires de RSA et interdits bancaires. Cela convient aux profils qui n’ont pas accès aux offres bancaires classiques.

En général, les clients choisissent les banques traditionnelles pour la sécurité qu’elles peuvent assurer et la qualité supérieure de services. Toutefois, pour les profils à risque, l’accès à ces prestations reste restreint et parfois très coûteux.

Banques en ligne, quelle offre pour les sans-emploi ?

Avec uniquement l’allocation de chômage comme rentrées d’argent, vous pouvez ne pas pouvoir gérer les frais bancaires. Pour cela, je vous conseille de décrocher une offre plus économique dans une banque en ligne. Chez la plupart, certains services, comme la tenue de compte, sont gratuits ou avec des frais bien réduits.

À cette souplesse et accessibilité, s’ajoutent des avantages de paiement et des fonctionnalités mobiles attractives. Nous parlons justement des primes de bienvenue, de la gratuité de la carte et des paiements sans contact. Oui, vous pouvez gérer votre compte à distance via votre tablette ou Smartphone. Des applications mobiles sont alors possibles pour suivre les mouvements du compte et les paiements en France ou à l’étranger. De même, vous recevez des alertes par SMS sur la situation de votre solde afin de ne pas faire des dépenses irréfléchies.

Attention, certaines enseignes en ligne exigent, en contrepartie, des conditions d’utilisation minimale. C’est-à-dire, vous devez effectuer un nombre minimum d’opérations mensuelles (virements/retraits) via votre compte afin qu’il reste valide.

 L’offre Nickel : un compte sans banque

Le compte Nickel est une vraie opportunité pour tous ceux qui veulent ouvrir un compte sans condition de revenus. Vous devez juste présenter votre carte d’identité au buraliste partenaire et payer seulement 20 €/an. Ce dernier vous remet un coffret qui inclut le ticket justificatif de l’ouverture du compte, votre RIB et votre MasterCard.

Cette carte de paiement s’adapte parfaitement à votre situation. Elle est gratuite et à autorisation systématique, sans découvert bancaire. Cela signifie que vous dépensez à hauteur du solde qui figure sur votre compte Nickel. Ainsi, vous n’effectuez aucune opération de paiement qui dépasse l’argent disponible. Par conséquent, cette offre optimale ne vous permet pas de fragiliser davantage votre capacité financière pendant le chômage.

Comment obtenir une carte de paiement sans salaire ?

Outre l’avantage d’accessibilité au compte, les banques en ligne proposent aussi des cartes de paiement gratuites et avantageuses. Ceci est sans justificatifs de revenus, mais les conditions et frais d’utilisation varient d’une enseigne à une autre. Sachez toutefois qu’elles sont toutes intéressantes et parfois plus économiques que les cartes disponibles chez les banques traditionnelles.

La MasterCard gratuite

Plusieurs banques en ligne associent une MasterCard gratuite à l’ouverture d’un compte courant. Nous vous citons à titre d’exemple :

  • La N26
  • Carrefour Banque
  • Monabanq
  • Revolut

C’est une carte de paiement à autorisation systématique qui vous permet d’effectuer vos transactions en France et à l’international. Pour l’obtenir, votre compte courant suffit, sans condition de dépôt ou de revenus. De plus, elle vous permet d’effectuer vos retraits d’argent aux DAB et vos paiements dans les points de vente ou en ligne. Cette carte est valide à l’étranger et vous permet de bénéficier des mêmes services locaux, sans frais supplémentaires.

Côté prix, cela dépend de la banque en ligne que vous choisissez. Par exemple, pour jouir de la gratuité de sa carte, la N26 vous facture un tarif forfaitaire de 10 €. La Carrefour banque facture 0,95 €/retrait contre 0 € dans ses DAB. Pour la Revolut, vous payez 2 € pour chaque retrait d’argent qui dépasse le montant de 200 €. Alors, c’est à vous de comparer pour choisir votre partenaire financier.

Les avantages de la carte prépayée pour chômeurs

C’est le seul moyen qui vous permet de gérer votre argent en toute sécurité lorsque vous êtes en précarité financière. Comme son nom l’indique, le principe de fonctionnement de cette carte est simple. Vous devez d’abord alimenter votre compte courant avec l’argent nécessaire afin d’effectuer vos opérations de paiement. Autrement, votre compte ne valide aucune transaction faute de fonds suffisants.

Une carte prépayée peut donc régler vos achats dans la limite d’un montant précis et vous aide à maîtriser la gestion de votre budget. Elle est disponible en ligne, dans les agences de certaines enseignes et chez les bureaux de tabac. Elle est souvent gratuite et offerte à l’ouverture du compte, sinon, son prix varie de 10 à 50 €.

Est-il possible d’avoir une autorisation de découvert ?

Si vous êtes déjà titulaire d’un compte courant, vérifiez votre éligibilité à l’option du découvert bancaire. Toutefois, votre banquier peut ne plus autoriser votre passage dans le rouge pour la précarité actuelle de votre situation financière. Il peut aussi exiger des majorations sur les agios et les commissions d’intervention.

Si vous pensez à ouvrir un nouveau compte en tant que chômeur, sachez que l’obtenir d’une autorisation de découvert devient plus difficile. En effet, cette option n’est pas un droit systématique. Les dossiers sont étudiés selon des conditions qui varient d’une banque à une autre.

Interdire le découvert aux chômeurs protège leur budget !

Les banques ne permettent pas toujours à leurs clients de dépenser au-delà de leurs finances. Certes, tout le monde peut avoir besoin d’argent en urgence, mais le passage du compte dans le rouge respecte des conditions et entraîne des frais. D’abord, les banques limitent souvent le plafond du découvert, sinon, elles demandent des garanties personnelles pour les gros montants. De plus, elles appliquent des commissions proportionnelles au montant du découvert. Sachez aussi que si vous dépassez le plafond autorisé, vous risquez de payer des coûts supplémentaires.

Comme vous le constatez, ceci peut ne pas vous convenir si vous êtes en situation de chômage. Je vous conseille donc de gérer votre budget d’une manière plus réfléchie et d’opter pour un mode plus économe.

Voter pour cette page

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer