Credimania » Obtenir un crédit » Comment obtenir un crédit pour auto-entrepreneur ?

Comment obtenir un crédit pour auto-entrepreneur ?

Vous cherchez à financer avec un crédit la création d’une auto-entreprise ou l’achat de matériels, mais vous ne possédez ni apport personnel ni revenu stable ? Les banques vous donnent la possibilité d’obtenir un prêt, mais sous certaines conditions souvent contraignantes. Jeunes diplômés, travailleurs indépendants ou non-salariés, sachez que vous représentez un profil emprunteur à risque à cause de l’irrégularité de vos ressources personnelles.

Heureusement pour vous, plusieurs établissements bancaires, associations et organismes de financement spécialisés agissent à votre faveur. Du coup, vous pouvez décrocher un prêt personnel ou participatif ainsi qu’un microcrédit pour démarrer votre activité en toute sécurité.

Crédimania fait le zoom sur les différentes solutions de financement dont vous pouvez jouir pour réussir votre projet professionnel.

Sommaire :

  • Quelles sont les banques qui prêtent aux auto-entrepreneurs ?
  • Le microcrédit de l’ADIE
  • BpiFrance et le prêt à la création d’entreprise

Quelles sont les banques qui prêtent aux auto-entrepreneurs ?

Les banques dites traditionnelles représentent le partenaire financier privilégié de tous ceux qui veulent emprunter en toute sécurité. Reste à savoir que pour la création de votre micro entreprise, les conditions d’octroi sont plus fermes. En effet, vous devez d’abord faire preuve de la pertinence et de la rentabilité de votre projet à long terme. Ensuite, vous devez soigner votre business plan et montrer que vous avez une idée sérieuse.

Vous pouvez mieux convaincre votre banquier grâce à un apport personnel que vous intégrez dans le financement de votre petite société. Cela montre que vous avez la capacité d’épargner et de gérer votre budget d’une manière équilibrée.

En outre, votre situation individuelle rentre aussi en compte, car le statut d’auto-entrepreneur ne sépare pas le patrimoine personnel et professionnel. Ainsi, avoir une bonne tenue de compte ou un conjoint solvable qui se porte garant en cas de défaillance contribue dans l’acceptation de votre demande.

L’offre de la Banque Postale

La Banque Postale encourage les particuliers qui veulent lancer leurs petites entreprises à travers des prêts adaptés, sans caution ni apport personnel. Les montants octroyés varient de 3 000 à 30 000  et les dates de paiement de 24 à 60 mois. Ils tiennent en compte les capacités budgétaires limitées des jeunes diplômés et des travailleurs non-salariés. De même, la banque les accompagne dans toutes les démarches, depuis l’étude du projet jusqu’au règlement intégral de la dette.

Sachez aussi que les allocataires de minima sociaux peuvent aussi prétendre au prêt auto-entrepreneur de la Banque Postale et continuer à bénéficier du dispositif RSA.

En effet, cette solution de financement vous permet d’ajuster les modalités de remboursement selon vos capacités de paiement. De plus, les mensualités sont allégées et le paiement anticipé est possible, sans pénalité en cas d’amélioration dans les revenus.

Pour en bénéficier, vous devez juste ouvrir un compte bancaire chez la banque à partir de 9,80  TTC/mois. Ainsi, vous aurez accès à une large gamme de produits dédiés pour vous. Cela inclut notamment le crédit 100 % en ligne, l’assurance auto-entrepreneur, les cartes de paiement professionnelles, etc.

Nos conseils

Pour décrocher une offre qui s’adapte avec votre profil et vos capacités de paiement, vous devez absolument faire jouer la concurrence. Vous pouvez solliciter votre banquier en premier lieu, si vous maintenez de bonnes relations avec lui. Sinon, vous pouvez tomber sur des propositions plus économiques chez les concurrents. Vérifiez le taux d’intérêt et l’éventuel coût d’assurance pour calculer correctement le prix final de votre crédit.

De nombreux comparateurs et simulateurs gratuits en ligne peuvent vous aider. Ainsi, vous trouverez un taux d’intérêt raisonnable par rapport à votre capacité d’endettement.

Pour ne pas déraper, faites appel à un courtier spécialisé qui se chargera de l’étude de votre situation financière. Ensuite, il réalise toutes les démarches, y compris la négociation, à votre place. Cela vous fera gagner en argent et en temps précieux pendant la phase de démarrage de votre micro entreprise.

Le microcrédit de l’ADIE

Cette solution de financement s’adapte parfaitement aux budgets limités, y compris les petits entrepreneurs. Cela leur permet de trouver les fonds nécessaires au lancement ou à la reprise d’une activité professionnelle.

L’Association pour le Droit à l’Initiative Économique (l’ADIE) est un organisme financier qui favorise l’accès à ce dispositif à travers un réseau étendu sur toute la France. Elle aide les créateurs d’entreprises à travers de petits montants (12 000 € au maximum), mais un taux d’intérêt fixe et assez attractif (7,45 %). La durée de paiement peut s’étaler sur 36 mois en fonction de la somme octroyée.

Pour en bénéficier, vous devez contacter un conseiller ou passer directement par le site de l’association. Une référence potentielle en microcrédits pour chômeurs, interdits bancaires et créateurs d’entreprises, l’ADIE simplifie les démarches de souscription. Ensuite, elle accompagne les bénéficiaires avant et après la réalisation de leurs projets personnels et professionnels.

BpiFrance et le prêt à la création d’entreprise

Cette banque publique d’investissement présente sur l’ensemble du territoire français a pour principale mission d’accompagner les auto-entrepreneurs dans le lancement de leur société. Selon la nature et les objectifs du projet, le montant des prêts professionnels varie de 2000 à 7000 . Cela permet de couvrir en général les frais du démarrage, l’achat d’équipements et la location d’un local commercial.

Bpifrance intervient en partenariat avec les établissements bancaires conventionnés pour l’octroi de crédits sans garantie personnelle. La durée de remboursement peut grimper à 5 ans à compter du 6e mois après le lancement du projet. Cela donne la possibilité au bénéficiaire du prêt de bien juger la rentabilité de son activité et de mieux gérer son budget avant de payer sa dette. N’oublions pas aussi qu’ils bénéficient d’un accompagnement personnalisé depuis la préparation du dossier jusqu’au paiement des mensualités.

Conclusion

Les demandeurs d’emploi, jeunes diplômés et travailleurs non-salariés qui souhaitent avoir leur propre entreprise ont la chance d’accéder aux différents crédits et prêts conçus pour les auto-entrepreneurs.

De nombreux établissements bancaires, collectivités territoriales et organismes publics peuvent devenir votre partenaire financier pour démarrer votre vie professionnelle. Grâce aux nouvelles formules de demande en ligne, les démarches de souscription sont plus simples et accessibles à tous.

Vous devez juste comparer les propositions mises à votre service avant de vous lancer dans l’offre qui s’adapte à votre statut d’auto-entrepreneur.

Voter pour cette page

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer