Credimania » Obtenir un crédit » Ouvrir un compte courant en Belgique

Ouvrir un compte courant en Belgique

ouvrir un compte bancaire en belgique pour non-résident

Les Français choisissent souvent la Belgique pour ouvrir un compte courant à l’étranger. Ceci a l’avantage d’être un refuge financier en cas d’interdiction bancaire, mais surtout, parce que c’est accessible même pour les non-résidents.

Très proche de la France, cette destination propose les mêmes produits bancaires avec moins de formalités. De plus, toutes les opérations sont faites en euro et sans frais de change. Ceci est très intéressant pour investir, placer vos avoirs ou emprunter. Toutefois, vous devez vous renseigner sur les frais associés et faire vos calculs avant de vous engager.

Credimania fait le point sur le sujet afin de tout expliquer sur les procédures, conditions et avantages de cette alternative.

Sommaire :

  • Comment ouvrir un compte courant en Belgique ?
  • Fonctionnement et avantages d’un compte belge
  • Quelles sont les meilleures enseignes à choisir ?
  • Est-il possible d’obtenir un crédit ?

Comment ouvrir un compte courant en Belgique ?

Les frontaliers qui habitent en France et travaillent en Belgique ont souvent besoin d’ouvrir un compte courant belge. Cela les aide à domicilier leur salaire et à faciliter leurs opérations bancaires courantes. De même, cela leur donne l’avantage de souscrire un crédit bancaire, sous conditions.

En outre, les non-résidents qui ne travaillent pas en Belgique peuvent également ouvrir un compte courant dans ce pays. Cela concerne les particuliers dont le foyer fiscal est en France et qui souhaitent bénéficier de services bancaires belges. Ils doivent alors présenter les documents suivants :

  • Une carte d’identité ou un passeport valide
  • Le justificatif de domicile (par exemple : la facture d’eau ou d’électricité)
  • Le formulaire (fourni par la banque) rempli et signé

En outre, certaines enseignes exigent des bulletins de salaire pour accepter les demandes d’autorisation de découvert. Ainsi, vous pouvez bénéficier de services bancaires semblables à leurs homologues français. La seule différence est que ces avantages sont possibles pour les interdits bancaires en France.

Quels sont les frais d’ouverture ?

Avant de vous lancer dans l’ouverture d’un compte courant belge, vous devez avoir toutes les informations sur les frais. En général, votre banque vous envoie un document qui précise tous les services liés à votre compte. Cela reste vrai pour les frais qu’elle va vous facturer, vous allez donc payer pour :

  • La tenue de compte
  • Les retraits et les versements
  • Les prélèvements automatiques
  • Les paiements par carte bancaire qui s’associe à votre compte
  • Les commissions de la clôture d’un ancien compte courant

Sachez donc que ces dépenses varient selon l’enseigne que vous allez choisir. Pour cela, je vous conseille de comparer avant de vous engager. Par exemple, vous pouvez économiser sur les frais de gestion de compte et sur les autorisations de découvert qui sont parfois gratuites. Profitez aussi des offres promotionnelles pour les jeunes et les clients fidèles.

De quelles cartes bénéficier ?

Après l’ouverture de votre compte courant belge, vous devez souvent attendre 2 semaines au maximum pour recevoir votre carte bancaire. Cela inclut aussi les codes confidentiels et les mots de passe pour gérer votre compte à distance. En général, votre banque vous propose une carte dite de débit (Maestro, Bancontact, Mister Cash, etc.).

Ce type de cartes est à vérification systématique du montant disponible sur le compte. Ainsi, avant la validation de chaque opération de paiement, l’existence d’un solde suffisant est obligatoire. Dans le cas contraire, l’opération de transaction ne peut pas avoir lieu. Cela vous protège en tant que consommateur et préserve les intérêts de votre banque.

Pour les cartes de crédit comme Mastercard, Visa, Gold ou Platinum, elles sont disponibles sous conditions.

Fonctionnement et avantages d’un compte belge

En Belgique, les clients français peuvent avoir accès aux mêmes types de comptes bancaires que dans leurs banques locales. Ils ont le choix entre 3 formules principales, à savoir :

  • Le compte courant classique ou Premium (compte à vue)
  • Compte d’épargne
  • Le compte offshore

Le plus souvent, ils optent pour le compte à vue pour gérer leurs finances au quotidien, virements et retraits d’argent. Ils peuvent aussi domicilier leurs rentrées d’argent ou allocations familiales et effectuer des remboursements. De plus, ils bénéficient d’une carte de paiement pour réaliser leurs achats d’une manière plus rapide.

Comme en France, ce type compte leur permet de retirer l’argent en espèce depuis les distributeurs automatiques de l’enseigne choisie. Souvent, les banques belges proposent une formule de paiement qui fixe un nombre précis de transactions. Elles facturent en contrepartie un forfait annuel auquel elles ajoutent une pénalité en cas de dépassement des transactions autorisées.

Le plus des banques en ligne

Pour l’ouverture de votre compte, vous pouvez choisir la sécurité que pourrait vous assurer une banque traditionnelle. Par conséquent, vous devez obligatoirement vous déplacer en agence pour effectuer toutes les démarches sur place. Autrement, vous pouvez réaliser de vraies économies sur certains frais si vous choisissez une banque en ligne.

Grâce à son système de « home banking », vous remplissez les formulaires d’ouverture du compte sur le site Web. Après, la gestion de votre compte sera gratuite et vous pouvez tout suivre via votre ordinateur, Smartphone ou tablette. Aussi, vous aurez la possibilité d’effectuer vos opérations bancaires aux guichets de votre banque ou via Internet.

L’accessibilité aux interdits bancaires

Le plus grand avantage d’un compte courant belge est son accessibilité aux personnes inscrites sur le FICP. De plus, elles n’ont pas besoin d’avoir la nationalité belge ou de résider sur le territoire national afin d’obtenir cet accès. Ce pays frontalier ouvre ses portes pour les non-résidents à condition de respecter certaines formalités. Nous parlons justement de la déclaration obligatoire du compte à l’administration fiscale française. Mais, si vous vous échappez à cette obligation, vous payerez une amende de 1 500 € par compte non déclaré.

L’option d’autorisation de découvert

Parmi les particularités d’un compte en Belgique est la possibilité d’avoir une autorisation de découvert dès l’ouverture. Une seule condition s’applique : vous devez justifier d’un salaire stable et régulier à travers vos dernières fiches de paie. Aussi, un bon historique bancaire vous permettra d’envisager des facilités de caisse.

Comme en France, la solvabilité du client compte beaucoup pour l’obtention de cette autorisation. Ensuite, les frais que vous pouvez payer pour cette opération sont très proches des commissions bancaires françaises. Ils sont d’un taux moyen de 10 % pour les découverts qui s’étalent sur une durée de 3 mois.

Vous pouvez en parler avec votre conseiller bancaire, notamment que les Belges parlent couramment le français ! Reste à savoir toutefois que la majorité des banques belges ne propose pas de chéquiers.

Quelles sont les meilleures enseignes à choisir ?

Pays frontalier de la France, la Belgique contient plusieurs banques filiales d’enseignes françaises. Sinon, plusieurs institutions bancaires locales proposent des offres intéressantes pour les étrangers en général et les Français en particulier.

Sachons d’abord que près de 40 % de la population sont des francophones. Pour cela, vous pouvez facilement trouver un banquier qui parle votre langue. Ensuite, la plupart des banques proposent des services en ligne. Pour cela, nous vous conseillons vivement de comparer avant de choisir. Les services, les taux, les frais, l’autorisation de découvert et les facilités de paiement sont à prendre en considération.

1.      La Belfius Banque

Anciennement Dixia, Belfius Banque propose plusieurs types de comptes courants aux non-résidents. Elle exige toutefois la présence physique du client en agence et n’accepte pas les demandes en ligne. Pour les documents nécessaires à l’ouverture, vous devez présenter une carte d’identité valide et une preuve d’adresse. Ainsi, vous aurez accès à une vaste gamme de produits qui s’adapte à tous les besoins : compte White, Red, Gold, Confort et Platinum.

2.      ING Belgium

La banque propose des services qui concernent spécialement les particuliers qui ne vivent et/ou ne travaillent pas en Belgique. Toutefois, le client non-résident doit se déplacer en personne au moins une fois pour ouvrir son compte. Ensuite, il peut effectuer toutes les opérations bancaires en ligne via e-banking et les applications mobiles. ING donne alors le choix entre 2 types de comptes à vue classiques avec carte bancaire à gérer en euro. Vous pouvez donc opter pour le Compte Vert ING ou le Lion Account ING selon vos besoins.

3.      La Poste Belge

Une enseigne très concurrentielle en termes de frais, la Poste Belge s’approche beaucoup de son homologue française. C’est une alternative très intéressante et économique, car ses tarifs et ses taux sont bien inférieurs par rapport à d’autres enseignes. Aussi, elle propose plusieurs types de comptes à vue qu’elle adapte selon les situations. Vous devez seulement vous diriger vers l’un des bureaux de postes belges pour ouvrir le compte directement en guichet. Ceci est gratuit dans le cas d’un versement mensuel de 500 € sur le compte. Comme ses concurrents, Bpost Banque offre des applications en ligne et mobiles pour suivre les comptes à distance.

Est-il possible d’obtenir un crédit ?

Emprunter en Belgique est possible, mais sous certaines conditions. Ceci est plus facile pour les travailleurs frontaliers qui peuvent justifier de solvabilité. Autrement, les candidats qui fournissent de solides garanties peuvent aussi booster leurs chances d’acceptation. Bien évidemment, une banque belge peut se réserver le droit de refuser un emprunteur non-résident. Mais en cas d’avis positif, 2 types de crédits sont disponibles :

  • Le prêt à tempérament classique
  • Le prêt hypothécaire

Sachez aussi que vous avez la possibilité de regrouper vos dettes dans un établissement bancaire belge. Demandez-le à votre banquier ou faites appel à un courtier spécialisé pour bénéficier du meilleur taux.

Quelles sont les principales conditions à remplir ?

Pas comme l’ouverture d’un compte courant, l’obtention d’un crédit en Belgique suscite autant la vigilance des prêteurs. Ces derniers refusent souvent les interdits bancaires pour les incidents de paiement qu’ils avaient commis. En effet, avoir une bonne santé financière est l’une des principales conditions d’acceptation de votre dossier. Ensuite, vous devez vous déplacer en personne afin d’ouvrir un compte courant et faire la demande du prêt.

Le justificatif d’un salaire stable et suffisant pour payer la dette à l’échéance est aussi un élément essentiel. Votre banque peut aussi vous demander un apport personnel pour participer au financement de votre projet. Pour les gros montants comme le crédit immobilier, vous devez hypothéquer votre bien pour décrocher l’acceptation de votre prêteur.

Voter pour cette page

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer