Credimania » Obtenir un crédit » 10 astuces pour trouver le meilleur crédit

10 astuces pour trouver le meilleur crédit

Chaque emprunteur veut obtenir un crédit simple et rapide. Et bien sûr bénéficier des formalités d’emprunt et de paiement les plus avantageuses. Mais, un crédit est avant tout un plan solide de financement. Il doit s’adapter exactement avec votre situation budgétaire. Pour ce faire, il faut d’abord préparer un dossier d’endettement capable de convaincre votre banquier. Mais aussi, vous devez opter pour d’autres stratégies gagnantes !

Afin de vous aider à optimiser vos chances d’obtention de crédit auprès de l’organisme prêteur de votre choix, voilà nos 10 astuces à suivre absolument.
prêt conseils

1- Vérifiez vos droits aux aides :

Vérifiez vos droits d’éligibilité aux prêts aidés avant de frapper à la porte de votre banquier. Nous parlons en particulier du prêt à taux zéro, du prêt conventionné, du prêt à l’accession sociale, etc. Ces aides peuvent vous servir d’un apport personnel ou encore de prêts complémentaires pour le crédit bancaire classique auquel vous voulez prétendre.

2- Jugez objectivement votre situation financière :

Si vous avez des dettes en cours, un prêt renouvelable à payer ou un microcrédit, alors n’hésitez pas à les payer à l’échéance. Vous devez commencer par gérer votre budget actuel de la manière la plus optimale. Ainsi, vous faites preuve d’un bon historique bancaire. Mais aussi, vous optez pour un crédit responsable et vous évitez le risque de trop endetter. Il ne faut jamais dépasser sa capacité d’endettement.

Empruntez en fonction de votre situation professionnelle :

Les établissements de crédit préfèrent les emprunteurs qui détiennent de contrats de travail à durée indéterminée (CDD). C’est de cette manière qu’ils peuvent accorder des prêts à long terme avec l’assurance d’être payés. Si vous détenez d’un travail non stable, il vous convient de tout connaître sur les formalités d’emprunt pour un travailleur en mission temporaire. Heureusement, les solutions de crédit pour intérim sont désormais possibles en France.

3- Simulez précisément votre capacité d’endettement :

Quelle que soit la nature du crédit auquel vous prétendez, vous serez tenu à le rembourser dans les délais convenus. Essayez donc d’adapter les mensualités aux limites de votre revenu et n’hésitez pas à utiliser les outils de calcul gratuits en ligne. Ainsi, vous pouvez déterminer le montant que vous pouvez payer chaque mois. Vous pouvez également savoir quel montant vous devez solliciter sans sacrifier l’équilibre de votre budget.

Nous tenons à vous rappeler que la totalité de vos mensualités ne doit pas dépasser le 1/3 (33 %) de vos revenus mensuels après impôt.

4- Calculez le prix final de votre crédit :

En tenant compte de plusieurs facteurs mentionnés dans l’offre précontractuelle, vous pouvez calculer le coût total de votre prêt. Cela concerne en particulier la durée de paiement, du taux effectif global (TEG) et des frais annexes (dossier, notaire et assurance). Comparez le taux d’intérêt proposé par votre prêteur avec les taux actuels appliqués par les autres institutions financières. Ensuite, n’oubliez pas que tant la durée de remboursement est longue, vous payez plus cher votre crédit.

Le taux d’intérêt est insuffisant pour choisir :

Oui, c’est un facteur majeur. Le taux d’intérêt le moins cher est un atout dans votre crédit. Mais il ne s’agit pas du seul élément à prendre en compte pour choisir. Il convient mieux de choisir un taux fixe que d’opter pour un taux variable qui est maintenant moins cher. La stabilité du taux fixe est garantie, alors que vous restez au hasard d’une montée soudaine pour le taux variable. Ensuite, votre prêteur peut vous accorder un taux réduit, mais il vous facture d’autres frais importants. Cela concerne le prix de l’assurance qu’il peut intégrer dans le coût total de votre crédit. De même, pour les indemnités de paiement anticipé, la garantie personnelle et les frais du dossier.

5- Préparez un dossier d’emprunt gagnant :

Si vous préparez un dossier solide, sachez que vous pouvez mieux négocier votre crédit. Un bon dossier de demande signifie un dossier complet et convaincant. C’est-à-dire, vous devez y joindre toutes les pièces justificatives concernant les points suivants :

  • Votre état civil et personnel.
  • Votre stabilité professionnelle.
  • Votre apport, garantie ou caution.
  • Vos dettes en cours (si elles existent).
  • La situation de vos comptes courants.

Ensuite, n’oubliez pas de signaler une amélioration financière ou professionnelle que vous comptez réaliser. Ces détails sont aussi importants, notamment dans le cas d’un crédit à long terme.

6- Solliciter plusieurs organismes de crédit :

L’offre que vous propose votre banquier ou celle que vous rencontrez la première en ligne n’est pas toujours la meilleure. Rendez-vous sur les sites officiels des banques et des sociétés de crédit dont le nombre augmente chaque jour sur le Web. Utilisez les comparateurs en ligne afin de pouvoir choisir l’emprunt le moins cher. Mais aussi le moins risqué par rapport à vos finances. Envoyez votre demande à plusieurs organismes prêteurs afin de recevoir des offres différentes. En effet, vous pouvez toujours profiter de la concurrence entre eux pour obtenir le meilleur crédit.

Demandez l’aide d’un courtier :

Si vous ne pouvez pas tout faire seul, vous pouvez vous référer à un courtier. Étant spécialiste dans la négociation de crédits, il se chargera de choisir à votre place l’offre la plus avantageuse dans votre situation. Ensuite, il peut vous informer davantage sur le type d’engagement que vous faites. Et bien évidemment sur ses conséquences et ses risques. Cela vous aidera à gagner en termes de temps et d’argent. Un courtier a pour principale mission de trouver plus rapidement l’offre convenable et surtout la moins chère.

7- Choisir un prêteur fiable :

Lorsque vous envoyez votre demande à plusieurs organismes de crédit, vous allez recevoir des offres différentes. Il ne suffit pas alors de bien décrypter l’offre précontractuelle. Il faut aussi choisir un prêteur fiable qui vous accorde les meilleures modalités d’emprunt. Il doit d’abord vous communiquer toutes les données nécessaires concernant son offre de crédit.

Cela inclut le taux d’intérêt, le montant à payer chaque mois, le prix de l’assurance et de la garantie. Et en cas de frais annexes, il doit les signaler par écrit. Ensuite, votre prêteur doit répondre clairement à toutes vos questions. Il ne doit pas vous proposer un montant qui dépasse vos besoins. Sachez dans ce cas qu’il utilisera tous les recours possibles en cas de votre défaillance.

8- Lisez bien les modalités de votre contrat de prêt :

Avant de signer un engagement qui peut vous accompagner, vous et votre famille, pour plusieurs années, vous devez bien lire votre contrat. Assurez-vous de la souplesse des modalités de paiement que l’on vous propose. Soyez conscient du type de garantie que l’on vous demande en cas de manquement de paiement. Calculez le coût d’assurance que votre banque vous propose et profitez de vos droits de délégation d’assurance extérieure en cas de besoin. Essayez de négocier ou d’annuler la clause de pénalités de remboursement anticipé. Ces frais alourdissent votre emprunt, alors il vaut mieux les supprimer.

Optez pour la clause de « report des échéances » :

La possibilité de reporter les échéances vous permet de négocier de nouveau vos mensualités dans le cas où votre situation financière change ou évolue. Cela vous assure une souplesse dans la gestion de votre crédit. Le principe est simple. Vous payez les échéances reportées vers la fin du crédit. Certains contrats permettent de réaliser jusqu’à 3 reports sur une période de 12 mois.

De même en ce qui concerne la possibilité de payer par anticipation. Que cela soit un remboursement anticipé total, partiel ou par anticipation, il est aussi avantageux. Il vous permet de choisir l’alternative qui vous convient le mieux dans le cas où vous subissez une évolution dans votre capacité de paiement.

9- Cherchez d’autres offres d’assurance :

La plupart des banques intègrent des contrats d’assurance de groupe dans leurs offres de crédit. Ceci demeure vrai dans le cas d’un prêt immobilier ou d’un crédit à la consommation. Or, outre l’assurance proposée par votre banque prêteuse, vous devez comparer d’autres offres extérieures. Si votre banquier opte pour une formule standard et peu adaptée à votre profil financier, vous pouvez trouver d’autres garanties plus intéressantes. Ensuite, en faisant jouer la concurrence, il est possible d’obtenir les devis les moins chers.

Utilisez les simulateurs d’assurance en ligne :

Il est vivement conseillé d’utiliser les outils de simulation d’assurance en ligne. Cela vous fera gagner en termes de temps et vous permet de réaliser des économies. Il suffit de remplir les champs obligatoires par les informations nécessaires pour obtenir des résultats instantanés. Vous n’avez qu’à comparer les offres qu’on vous propose et choisir la plus adaptée à vos besoins. Toutes les opérations sont faisables gratuitement en ligne sans que vous quittiez votre maison.

10- Laissez l’hypothèque en dernière alternative :

Qui dit emprunt dit garantie personnelle. Alors quelle caution allez-vous choisir ? La plupart des organismes financiers exigent une garantie pour pouvoir récupérer l’argent alloué en cas de sinistre. Alors, si vous disposez d’un apport personnel, tant mieux. Votre participation dans le crédit vous permet de mieux négocier votre contrat. À défaut, vous pouvez utiliser un gage ou un nantissement. Vous pouvez aussi faire appel à un co-emprunteur si vous ne parvenez pas à garantir vous-même votre prêt.

En ce qui concerne l’hypothèque, il s’agit bel et bien de l’alternative la plus fréquente. Les propriétaires ont toujours la chance d’apporter une solide garantie pour mieux emprunter. Mais attention, garantir un crédit par une hypothèque coûte de l’argent. Ensuite, vous pouvez facilement perdre votre bien immobilier en cas de défaillance ou de manquement au paiement. Nous vous conseillons alors de bien faire vos calculs avant d’hypothéquer.

Quelle que soit la raison de votre demande d’emprunt et quelle que soit votre situation professionnelle ou matrimoniale, plusieurs solutions de crédit sont possibles. Même si vous ne disposez pas de ressources importantes. L’essentiel est d’être conscient des conséquences de cet acte financier et de toutes les obligations qui vous engagent.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !