Credimania » Obtenir un crédit » Le crédit intérim – Les solutions pour obtenir un prêt en intérim

Le crédit intérim – Les solutions pour obtenir un prêt en intérim

Les personnes ayant des fonctions temporaires parviennent quand même à faire face au chômage. Mais, elles restent les moins appréciées auprès des institutions bancaires dès qu’elles veulent demander un prêt. Or, ces personnes rencontrent comme bien d’autres des imprévus financiers. Sinon, elles désirent avoir accès à la propriété ou mener un rythme de vie aisé par la création de leurs petits projets. Heureusement en France, certains organismes agissent à leur faveur à travers des aides qui favorisent leur accès aux crédits bancaires classiques. Alors, le statut intérimaire continue-t-il à présenter un frein financier face à la réalisation des ambitions personnelles et professionnelles ?
prêt intérimaire

Sommaire :

  • Comment emprunter en étant intérimaire ?
  • Les aides du FASTT pour les travailleurs temporaires ?
  • Existe-t-il un prêt immobilier pour intérimaire ?
  • Quel prêt-auto avec un CDD ?
  • Le microcrédit pour les faibles revenus
  • Le rachat de crédit intérim

Comment emprunter en étant intérimaire ?

Travailler en intérim est parfois le choix que fait un travailleur désirant multiplier ses expériences professionnelles et fréquenter plus qu’un seul lieu de travail. Or, cela s’avère parfois une alternative imposée pour une personne qui cherche en vain un travail stable. Un emploi temporaire vaut mieux que le chômage en tous les cas ! Cela reste aussi une solution à double avantage pour un étudiant qui souhaite renforcer ses rentrées d’argent par un travail saisonnier. De même, pour son employeur qui va tirer profit de cette catégorie de main-d’œuvre idéale pour combler des missions temporaires à bon prix.

Le travail provisoire et l’emprunt :

Même si l’intérim est une solution pour s’échapper au chômage, il demeure un mode de travail à risque faute de revenus stables et réguliers. Cela devient plus significatif lorsqu’il s’agit de la souscription de crédit. La majorité des organismes financiers privilégie les emprunteurs qui peuvent avancer des garanties de solvabilité, et par conséquent, rembourser leur prêt à l’échéance. Au défaut, une banque ou une société de financement ne peut pas garantir la récupération de son argent accordé en cas d’un mauvais débiteur. Ce dernier peut rencontrer plusieurs surprises professionnelles pendant le cycle de vie de son crédit. Un changement de salaire diminue la capacité d’endettement et empêche de gérer ses paiements d’une manière optimale.

Peut-on vraiment prêter aux intérimaires ?

Travailler en intérim augmente souvent la possibilité de faire face à des situations financières précaires. Pour en sortir, ces problèmes d’argent doivent être résolus à crédit. Et puisque les chances d’accès au circuit des banques traditionnelles sont minimes, il convient de chercher des solutions moins classiques. En effet, il existe des aides et subventions qui sont mises en place par les associations. En particulier, le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT). L’essentiel est de bien vérifier les conditions d’éligibilité et de connaître les caractéristiques du prêt avant de s’y lancer. Un contrat de crédit engage parfois la personne emprunteuse pour de longues années. Cette formule à long terme est à éviter par ceux qui occupent une fonction sans contrat à durée indéterminée.

Les aides du FASTT pour les travailleurs temporaires ?

N’ayant pas la chance d’obtenir un crédit classique, les intérimaires peuvent trouver des alternatives auprès d’autres organismes financiers. Plusieurs formules d’aides sont actuellement dédiées à cette catégorie de travailleurs par des associations à but non lucratif. Parmi les plus actives dans ce secteur, il y a le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT). Cette association agit en faveur des travailleurs temporaires afin de favoriser leur accès à des produits similaires à ceux proposés par les banques. Cela inclut le crédit personnel, le crédit pour voiture et même le crédit immobilier. Cela leur donne un coup de pouce financier afin de mener une vie comme les autres salariés ou bien créer leur propre emploi.

Qui est le FASTT ?

Le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire est une institution financière gérée par les agences d’intérim. Comme son nom l’indique, elle propose une gamme diversifiée d’aides pour les intérimaires. Des crédits travaux pour amélioration ou rénovation de l’habitat, des aides pour la scolarité et les vacances des enfants, des prêts d’accès à la propriété immobilière et à la location de résidence principale, des mutuelles de santé sont disponibles. L’essentiel est de justifier d’être en mission à la date de la demande d’emprunt. Ensuite, toutes les agences d’intérim sont concernées par ce dispositif, à savoir Manpower, Adecco, Randstad et Adia.

Quelles sont les principales aides ?

Spécialement conçues pour les intérimaires, les prestations du FASTT englobent conseils, accompagnement et solutions de crédit. Les personnes qui travaillent d’une manière temporaire peuvent acheter une voiture ou un équipement, devenir propriétaires ou sortir d’une précarité financière. À chaque situation le produit adapté et les conditions d’obtention spécifiques. Parmi les prêts du FASTT auxquels vous pouvez prétendre en tant que travailleur en CDD, il y a :

  • Le microcrédit
  • Le crédit automobile
  • Le prêt personnel
  • Le crédit immobilier
  • Le regroupement de dettes

Ces dispositifs ouvrent également droit aux services d’assistance proposés comme les solutions de garde d’enfants. Cela permet aux intérimaires d’accomplir leurs missions au travail sans se soucier de cette charge supplémentaire. Et ce, sans condition d’ancienneté.

Quelles sont les conditions d’éligibilité aux aides du FASTT ?

Afin de bénéficier des différentes aides proposées, il faut répondre à certaines conditions d’attribution. Parmi ces critères, on trouve :

  • Disposer d’un contrat de mission en cours au moment de la demande d’emprunt.
  • Avoir effectué au moins 1 600 heures d’ancienneté en intérim.
  • Répondre aux conditions usuelles lors de la demande d’emprunt.

Rendez-vous sur le site officiel du FASTT afin de vous renseigner davantage sur les nombreux services dont vous pouvez bénéficier. De même, vous pouvez y remplir directement les formalités de dépôt de dossier pour chaque prestation proposée.

Existe-t-il un prêt immobilier pour intérimaire ?

Le crédit immobilier est un financement dont le montant est dans la majorité des cas important. C’est pourquoi les banques accordent beaucoup d’importance à la situation professionnelle du demandeur d’emprunt avant d’accepter son dossier. Les personnes qui travaillent en CDI décrochent facilement ce type de prêt grâce à la garantie de solvabilité qu’elles peuvent présenter. Cependant, dans le cas d’un intérimaire, la situation semble être plus complexe.

Le prêt immobilier du FASTT :

Avec le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire, les personnes avec un CDD peuvent bénéficier d’aide pour obtenir un crédit immobilier. Cette opportunité est soumise à des conditions comme la preuve d’une capacité de remboursement et le justificatif d’une situation bancaire non précaire. Sont exclues de ce dispositif, les personnes inscrites sur les Fichiers de la Banque de France. Dans le cas contraire, les projets suivants sont éligibles :

  • Avoir accès à la propriété.
  • Louer un logement.
  • Réaliser des travaux d’amélioration dans une résidence principale.

Les conditions d’attribution :

Avant de faire une demande de prêt, il est convenu de vérifier si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Être en situation de première accession immobilière pour sa résidence principale.
  • Être en mission de travail temporaire au moment de la demande de prêt.
  • Avoir travaillé pendant au moins 1 600 heures en intérim sans interruption.
  • Faire preuve d’un bon apport personnel.

Note : consultez le Petit Guide Pratique proposé par le FASTT et y découvrez plus d’informations et de conseils sur le prêt immobilier. Vous serez qu’idée vers les meilleurs organismes à contacter, les méthodes pour comparer les offres de prêts et les assurances liées à ces offres de crédit.

Les autres solutions de prêt immobilier pour intérimaire :

Travailler sans CDI n’élimine pas votre droit de prétendre pour un prêt immobilier proposé par une banque ou société de crédit. Reste à savoir qu’il faut présenter un solide dossier d’emprunt pour optimiser vos chances d’acceptation. Celles-ci sont évidemment minimes par rapport aux salariés bénéficiant d’un CDI. Vous devez avant tout avoir travaillé en intérim pour une durée minimale de 5 ans. Cette stabilité professionnelle peut rassurer votre prêteur qui juge votre profil à risque. Ensuite, veillez à avoir un reste à vivre satisfaisant par rapport à votre taux d’endettement. Votre apport personnel diminue aussi le montant que vous pouvez solliciter. Votre banque ne sera pas appelée à financer votre projet à hauteur de 100 %. De même, la caution d’un co-emprunteur solvable qui se tient garant en cas d’une défaillance éventuelle.

Note : Il est vivement conseillé de recourir à un professionnel qui saura faire jouer la concurrence entre les établissements de crédit. Votre dossier une fois refusé par votre banquier peut être accepté par une banque concurrente.

Quel prêt-auto avec un CDD ?

Même si vous ne disposez pas de salaire fixe et régulier comme les travailleurs en CDI, vous pouvez obtenir un prêt pour l’achat d’une voiture. Le FASTT est l’un des organismes qui acceptent de vous accorder un prêt-auto afin de vous rendre à votre mission temporaire. L’organisme étudie votre situation financière et vous oriente vers le meilleur établissement financier spécialisé dans l’octroi de crédit pour intérimaire. Pour accéder à cette faveur, il faut répondre à deux critères. Vous devez être en mission et avoir effectué au moins 450 heures de travail temporaire pendant les 2 années précédant votre demande. La somme dont vous pouvez bénéficier dans ce cas peut atteindre les 10 000 euros. Un montant que vous payez sur une durée de 12 à 48 mois en fonction de votre profil financier.

Louer un véhicule avec le FASTT :

Avec l’aide du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire, vous pouvez louer une voiture à 10 euros par jour. Cela vous permet de vous déplacer et vous rendre sans peine sur votre lieu de travail temporaire. Vous devez dans ce cas respecter la condition du kilométrage et ne pas dépasser les 100 kilomètres par jour. La durée de location est d’un mois chaque année, mais qui peut être renouvelable en plusieurs fois. Ensuite, grâce à un réseau de garagistes partenaires, vous pouvez aussi réparer votre voiture avec un prix réduit. Vérifiez alors votre droit à monter un dossier de demande ainsi que votre situation financière directement sur le site dédié du FASTT. Vous pouvez aussi appeler gratuitement le 08 00 28 08 28 à partir d’une poste fixe.

Les aides des associations et collectivités sociales :

Le Mobil’emploi est une association qui aide les personnes ayant de faibles revenus à louer une voiture à tarif préférentiel. Cette alternative économique à l’achat permet aux intérimaires de se rendre au travail à moindre prix. Pour recevoir une voiture, il suffit d’en faire la demande en remplissant les formulaires disponibles sur le site Web de l’association. Il est également possible de contacter directement un conseiller qui apporte son aide pendant toutes les démarches. Les tarifs de location d’une voiture ou d’un deux-roues sont de 4.5 à 6 € par jour avec dépôt de garantie. Les Autos du coeur aident aussi les intérimaires à obtenir un véhicule d’occasion. L’association demande à l’acheteur une contribution de 1500 à 3000 €. S’il ne dispose pas du montant, elle l’aide à obtenir un microcrédit pour l’achat de son automobile.

Le microcrédit pour les faibles revenus :

Afin de répondre à un besoin urgent d’argent ou faire face à une difficulté financière temporaire, un intérimaire n’a pas souvent accès aux crédits bancaires classiques. Faute d’apport personnel et de revenus importants, le microcrédit lui présente une alternative très intéressante. Le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire peut intervenir dans cette situation. Il vous trouve des solutions adaptées à vos capacités budgétaires auprès des organismes de financement afin qu’ils vous accordent un petit prêt.

Qu’est-ce qu’un microprêt ?

Tel est nommé, le microcrédit pour intérimaire est conçu pour vous aider à réaliser vos petits projets d’urgence. En particulier, la réparation de votre voiture en panne, le financement d’un permis de conduire, le déménagement et les études des enfants. Il faut seulement prendre en compte que le remboursement du prêt est un impératif auquel vous devez tenir. Il ne s’agit pas d’un don, quoique vos revenus soient modestes. Vous devez avoir une capacité de paiement, assez minime qu’elle soit pour bien gérer votre financement. Et pour optimiser vos paiements, vous devez obligatoirement passer par une association d’accompagnement. Celle-ci oriente votre dossier vers l’organisme de crédit convenable. En cas d’avis favorable, elle vous apporte un suivi personnalisé jusqu’au paiement intégral des sommes dues.

Le rachat de crédit intérim :

Emprunter sans être convenablement conscient de ses capacités budgétaires finira toujours par un embarras financier qui empêche l’emprunteur de faire face à ses dettes. Il se trouve aussitôt dans une situation de surendettement. Voilà pourquoi le rachat de crédit est dit la solution la plus simple pour éviter cette précarité. Le débiteur peut regrouper toutes ses créances en une seule dette afin d’allonger la durée de remboursement et payer moins cher les mois. Le rachat de crédit intérim est donc soumis à ce même principe.

Or, aux conditions standards de l’opération s’ajoute celle de l’ancienneté pour le travailleur en mission temporaire. C’est en fonction de la durée et de la fréquence des heures du travail intérimaire que l’organisme de rachat de crédit va accepter ou refuser la demande d’emprunt. Une chose reste à savoir dès le début est que l’acceptation d’un dossier de rachat de dettes en intérim n’est pas systématique. En cas de refus, l’organisme de crédit n’est pas tenu à justifier les motifs de sa décision.

Qui peut racheter vos dettes ?

La plupart des banques et organismes de crédit proposent le regroupement de crédits parmi la gamme de leurs produits financiers. Cependant, ils deviennent tous frileux dès que l’emprunteur travaille sans CDI. Le prêteur qui accepte de racheter les dettes est dans ce cas appelé à supporter un double risque. Celui de la précarité professionnelle et celui de la difficulté financière. C’est pour cette raison qu’un petit nombre de banques classiques (pour ne pas dire aucune) accepte ce type de demandes. Autrement, des garanties solides doivent être mises en place, dont notamment l’hypothèque. Mais là aussi, le FASTT peut jouer un rôle important, car l’organisme propose un rachat de dettes pour les intérimaires. Il apporte aussi son aide pour la réalisation d’une étude personnalisée de la situation budgétaire du prétendant par un professionnel spécialisé.

Les réflexions au sujet de " Le crédit intérim – Les solutions pour obtenir un prêt en intérim "

  1. Écrit par sébastien :

    Bonjour, j’ai vu que pour avoir de l’aide pour un crédit immobilier, il faut que ce soit la première acquisition à un prêt immobilier ! Cependant, j’ai déjà eu recours à un prêt immobilier, car j’ai déjà eu 2 maisons ! Est-ce un problème ?
    Cordialement
    S Dugas

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !