Credimania » Surendettement » L’association Cyprès, un accompagnement personnalisé en cas de surendettement

L’association Cyprès, un accompagnement personnalisé en cas de surendettement

Il n’est pas rare que certains débiteurs, sous certaines conditions, ne parviennent plus à faire face à leurs dettes ni à payer les échéances de leurs crédits à terme. Cette situation financière embarrassante pourrait facilement devenir précaire, en particulier à l’absence de certaines mesures préventives et d’un accompagnement personnalisé de la part d’une personne experte, le banquier par exemple. Les personnes endettées ayant perdu la pérennité et l’équilibre de leur budget suite à un éventuel accident de la vie, une maladie, un divorce ou un licenciement de travail ont tendance à contacter davantage de crédit dans le but de surmonter leur difficulté financière actuelle, mais finissent souvent par tomber dans le surendettement. C’est pour cette raison qu’elles peuvent en un court lap de temps devoir beaucoup d’argent à des organismes prêteurs différents. C’est alors dans l’urgence qu’il faut réagir afin de ne pas fragiliser la situation par la souscription d’autres prêts dont elles ne peuvent pas rembourser les mensualités.

L’association Cyprès :

Cypres
Afin d’éviter l’exclusion sociale et financière que pourrait rencontrer une personne surendettée, dont notamment l’incapacité désormais d’effectuer d’autres opérations bancaires comme la souscription de nouveaux crédits, l’association Cyprès existe. Initialement connue sous le nom de la Fédération des Familles et de la Somme, elle devient depuis l’année 2005 l’association Cyprès. Il s’agit d’une fondation spécialisée dans le cadre de la prévention contre le surendettement et qui vient au secours des familles qui rencontrent des difficultés financières quant à la gestion de leurs budgets. En effet, ces familles sont prises en charge sans aucun critère particulier, mais seulement de manière à pouvoir dépasser leur surendettement sur le plan financier, juridique et psychologique depuis le montage du dossier jusqu’à la fin des procédures.

Les personnes emprunteuses qui se présentant à l’association peuvent obtenir des conseils pour pouvoir mieux gérer leurs ressources personnelles, se renseigner sur les prêts et les aides sociales auxquels elles peuvent avoir droit, constituer leur dossier de surendettement, savoir les procédures et les critères d’éligibilité au rachat de crédit, etc. Bon à savoir dans ce cas, qu’avant de mettre définitivement à l’esprit que l’on est surendetté, il faut d’abord le vérifier avec un expert financier de l’association qui saura évaluer la valeur de vos charges courantes et de vos dettes par rapport à votre revenu mensuel. Ensuite, à chaque situation financière, plusieurs solutions sont possibles. En outre, l’association Cyprès compte beaucoup sur l’étape préventive avant que le débiteur ne déclare son état de surendettement, cela se manifeste notamment par ses actions d’information et de sensibilisation quant à ce risque qui pourrait, selon elle, menacer salariés comme chômeurs.

Sa lutte contre le spectre du surendettement :

Faire les familles éviter ou sortir de l’endettement est au cœur des actions de l’association Cyprès et de sa directrice Nathalie Nolen. Ces familles rencontrent souvent des difficultés financières temporaires qui les empêchent de régler leurs charges et de payer leurs mensualités selon les délais convenus. Et puisque les conséquences de cette situation financière difficile ne sont jamais négligeables, l’association lance le défi d’aider les personnes emprunteuses à lutter contre le spectre du surendettement. Elle étudie la situation de chaque famille d’une manière personnalisée et l’oriente vers l’organisme ou le professionnel le plus compétent dans ce cadre afin d’entamer les procédures correctives. En effet, l’association Cyprès accompagne ces personnes pendant et après les procédures de surendettement afin de garantir qu’elles ne refassent plus les mêmes erreurs et qu’elles gèrent leurs finances d’une manière plus efficace désormais (surtout ne pas trop s’endetter).

Les solutions possibles :

Dès qu’elle confirme la situation de surendettement de la personne emprunteuse, l’association Cyprès procède à lui trouver la solution la plus avantageuse dans son cas après avoir étudié son dossier d’une manière personnalisée. Ensuite, si cela dépasse ses champs d’intervention, elle n’hésite pas à l’orienter vers l’un de ses partenaires actifs dans le cadre du surendettement. Et dans certains cas, elle pourra aussi favoriser son contact avec des sociétés de financement spécialisées, des associations du même type, des travailleurs sociaux et des banques. Le Conseil Général, principal financeur de l’association, met par exemple en place le dispositif du microcrédit personnel afin d’aider les familles à éviter le risque du surendettement. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit visant à réinsérer ces personnes trop endettées dans le circuit financier et social par un montant pouvant atteindre les 3 000 euros remboursables sur 6 à 36 mois.

L’association peut également mettre en œuvre d’autres solutions comme le rachat de crédit. Alléger le montant des mensualités ou réduire le taux d’intérêt pour avoir affaire avec un seul organisme prêteur parvient toujours à ajouter plus de sérénité quant à la gestion des dettes. Ensuite, il ne faut pas oublier le rôle de certains organismes grâce aux aides financières destinées typiquement aux familles rencontrant des difficultés financières, en particulier la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Et dans les plus graves des situations, ce sont les spécialistes de l’association qui vont aider la personne concernée à établir un dossier de surendettement et à le présenter auprès de la Commission selon les critères requis.

Conclusion :

Le surendettement est une situation financière précaire qui fragilise considérablement les capacités d’endettement de la personne emprunteuse devenue incapable de maintenir l’équilibre de son budget. La recherche immédiate d’une solution efficace pouvant sauver le compte du débiteur d’un fichage bancaire est un pas essentiel avant d’accumuler davantage de mensualités non payées. Trouver un arrangement à l’amiable avec les différents organismes prêteurs, opter pour un rachat de crédit ou laisser saisir un bien immobilier mis en hypothèque présente toujours une solution possible. Or, il convient mieux au débiteur de prendre l’avis de son banquier étant la personne la plus consciente de son historique bancaire ou d’être accompagné par un organisme spécialisé comme l’association Cyprès qui parvient à chaque fois de trouver la solution adaptée à chaque profil financier.

Contact :
Tel : 03.22.91.73.80
Adresse: 45, rue des Jacobins à AMIENS

Laisser un commentaire