Credimania » Obtenir un crédit » Financez la naissance de votre bébé

Financez la naissance de votre bébé

SOMMAIRE :

  • Naissance bébé et souscription de crédit
  • Prime à la naissance de la CAF
  • Le financement des organismes de crédit
    • Le crédit personnel
    • Le microcrédit
    • Le crédit renouvelable
    • Liens utiles

Naissance bébé et souscription de crédit :

L’arrivée d’un nouveau-né dans un couple est un événement heureux, mais c’est également un événement qui suscite un nouveau budget afin de gérer l’avenir de son enfant sans crises financières. En effet, les charges de la grossesse, de l’accouchement, de la naissance du bébé ainsi que d’autres frais inattendus peuvent créer un déséquilibre dans les dépenses quotidiennes des ménages dans le cas où ceux-ci ne maîtrisent pas la gestion de leur rentrée d’argent. Les éventuelles difficultés financières peuvent mener les futurs parents à des risques graves de souscription de plusieurs crédits et par conséquent de surendettement.

Nous savons tous que les dépenses engagées pour l’équipement de la chambre d’un bébé, la nourriture, les soins médicaux, l’hygiène, les accessoires de puériculture ou un éventuel aménagement de la maison occupent inévitablement une part importante des ressources mensuelles des parents, surtout dans le cas d’un jeune couple où les achats sont souvent de manière irréfléchie. Étant confirmé, cela encourage les ménages à avoir recours à un financement extérieur, en particulier la souscription de prêts bancaires pouvant les aider à couvrir tous les frais de naissance de leur futur enfant : crédit personnel, crédit renouvelable, crédit d’épargne, etc. Le choix de l’un de ces prêts se fait en fonction du revenu, des mensualités en cours et de la capacité de remboursement des jeunes parents. En effet, plusieurs organismes sont spécialisés dans l’accompagnement professionnel des ménages afin qu’ils puissent simuler exactement leurs capacités budgétaires et opter par conséquent à l’investissement le plus efficace. Visitez pour cela le site suivant pour avoir davantage d’informations : http://www.banque-accord.fr/bafr/ba/pret-personnel/pret-naissance.html.

Prime à la naissance de la CAF :

Les couples qui attendent l’arrivée d’un nouveau-né et qui souhaitent obéir aux besoins de leur futur bébé, mais ne trouvent pas les moyens financiers nécessaires peuvent avoir recours aux primes à la naissance accordées par la caisse d’allocation familiale (CAF). Celle-ci peut vous accorder un prêt à taux zéro pouvant atteindre les 900 euros avec une majoration de 300 euros par enfant dans le cas de naissances multiples pour l’année 2013. Les primes naissances de la CAF sont versées au septième mois de la grossesse en faveur des familles dont le plafond des ressources est limité à des montants variables selon la situation familiale et le nombre des enfants à charge comme cela est mentionné ci-dessous :

  • Dans le cas de couple à un seul revenu : 34 819 euros si le couple possède un seul enfant, 41 783 euros si le couple possède deux enfants, 50 140 euros si le couple possède trois enfants (avec 8 357 euros par enfant supplémentaire).
  • Dans le cas de couple à deux revenus : 46 014 euros si le couple possède un seul enfant, 52 978 euros si le couple possède deux enfants, 61 335 euros si le couple possède trois enfants (avec 8 357 euros par enfant supplémentaire).

À noter que le quotient familial mensuel des familles susceptibles de bénéficier de ce prêt est de 800 euros. Celles-ci doivent déposer leur demande auprès de la CAF dès le sixième mois de grossesse, fournir les informations nécessaires et remplir avec précision le formulaire de demande (à télécharger gratuitement depuis le site officiel de la caisse d’allocation familiale : www. Caf.fr).

Note : la déclaration de grossesse auprès de la caisse d’allocation familiale doit être accompagnée du premier examen médical prénatal acquis de la part de votre médecin. La prestation de la CAF concernant la naissance d’un bébé est versée une seule fois pour chaque naissance et pour chacun de vos bébés dans le cas de jumeaux.

Le financement des organismes de crédit :

Afin de recevoir un nouveau-né dans les bonnes conditions et parvenir à tous ses besoins sans pour autant déséquilibrer ses capacités budgétaires, un couple qui attend la naissance de son bébé opte souvent pour le crédit bancaire de consommation ou à taux zéro comme solution rapide et efficace dans cette situation. En effet, les établissements bancaires ainsi que les sociétés de financement spécialisées (notamment Cetelem et Cofidis) offrent dans ce cadre de nombreuses offres d’emprunt qui varient selon la situation financière du demandeur de crédit, ses ressources mensuelles, ses charges, ses capacités de remboursement, etc. Or, pour de futurs parents qui veulent souscrire un petit prêt sans nuire à leur budget doivent d’abord simuler le crédit pour lequel ils doivent opter, faire concurrencer les offres y compris les taux d’intérêt, et ne jamais accumuler les mensualités afin qu’elles ne deviennent pas incontrôlables. Parmi les types de crédits mis à la disposition des ménages dans le cadre de naissance de bébé, on trouve :

  • Le crédit personnel : comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt destiné à répondre aux besoins personnels et quotidiens du bénéficiaire et c’est pourquoi sa valeur peut atteindre un montant potentiel, tout dépend de la finalité du prêt et de la solvabilité de l’emprunteur. Ce crédit est devenu très accessible aujourd’hui du moment où les échéances de remboursement sont plus longues et variantes selon la situation financière du débiteur. Les mensualités sont ainsi jugées moins chères, mais le crédit est certainement plus coûteux à long terme. Pour ainsi, il convient aux futurs parents d’examiner minutieusement les fonctionnalités du contrat de crédit et choisir celles qu’ils trouvent les plus adaptées à leurs moyens de payement.
  • Le microcrédit ou le crédit à faible montant qui est souvent envisagé pour un petit investissement précis tel que l’équipement d’une chambre pour bébé, les travaux d’amélioration de la maison pour recevoir un nouveau-né dans un environnement plus sain, les frais de soins et d’examens médicaux du bébé et de sa maman, etc. Ce type de crédit concerne typiquement les ménages à faibles revenus et les allocataires afin de les aider à financer leurs affaires quotidiennes. L’avantage de ce type d’emprunt c’est qu’il est remboursé dans une durée restreinte sur de faibles mensualités fixes et adaptées aux capacités budgétaires du bénéficiaire. Cependant, autant qu’il s’agit d’un crédit facile, autant qu’il s’agit d’un crédit cher, car le taux d’intérêt envisagé par les organismes spécialisés d’octroi de microcrédit est généralement jugé de très élevé, voire abusif (pouvant atteindre les 20 %).
  • Le crédit renouvelable : il s’agit d’une nouvelle forme de crédit permettant au débiteur de souscrire un nouveau petit prêt à chaque fois qu’il parvient à rembourser son prêt courant, et cela dans les limites de ses capacités budgétaires. Cela permet aux ménages de disposer de petits montants d’argent permanents afin qu’ils puissent augmenter leur pouvoir d’achat et obéir à leurs besoins quotidiens, notamment en cas de naissance d’un nouveau-né. La durée de ce crédit est limitée à un an, mais son taux est souvent de 21 % d’où son inconvénient. Or, vu qu’il s’agit d’un crédit simple et accessible, il constitue une cause majeure de surendettement et encourage remarquablement à la consommation irréfléchie. Avant de contracter un crédit renouvelable, il convient aux futurs parents de vérifier leurs capacités budgétaires.

Après une estimation correcte de vos revenus, charges courantes et capacités de remboursement, n’hésitez pas à examiner minutieusement les offres que l’on vous propose en ligne et à faire concurrencer les sociétés de crédit afin de trouver l’offre la plus optimale dans votre situation.

Liens utiles :

D’habitude notre choix pour n’importe quel type de crédit se fait en rapport avec la finalité de l’emprunt et qu’il soit suffisant ou non pour réaliser l’investissement ciblé. Or, le plus important est que l’on ait les moyens de rembourser l’argent dû en toute sécurité et sans risquer d’autres problèmes financiers plus graves que l’endettement en lui-même. Les financements extérieurs qui peuvent couvrir nos dépenses relatives à l’arrivée d’un nouveau-né doivent être gérés selon ce principe afin de jouir de la naissance de nos bébés et de notre équilibre budgétaire à la fois. Alors pour mieux connaître le type de crédit auquel vous avez droit, les méthodes de simulation de prêt en ligne et les procédures de demande d’emprunt, nous vous référons aux liens suivants à travers lesquels vous allez être orientés vers le meilleur choix :

http://www.sofinco.fr/projet-credit/pret-naissance.htm

http://www.caf.fr/ma-caf/caf-de-la-haute-loire/petite-enfance/le-pret-equipement-naissance

 

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !