Credimania » Crédit Auto » Aides et crédits automobiles pour chômeur

Aides et crédits automobiles pour chômeur

Crédit et aide auto

Le prêt auto classique est difficile à obtenir par les personnes sans-emploi, sauf à la présence de solides garanties. Pour cela, vous devez chercher d’autres alternatives de financement pour acheter une voiture pendant le chômage. En effet, le microcrédit est une solution très intéressante avec un montant qui peut atteindre les 3 000 €. Ensuite, des organismes comme la CAF, l’ADIE et le Pôle Emploi proposent de véritables aides financières pour résoudre ce problème de mobilité.

Encore mieux, vous pouvez désormais louer un véhicule au prix réduit grâce aux associations caritatives. Faisons le point sur le sujet pour découvrir en détail ces aides et solutions.

Sommaire :

  • Le problème de solvabilité : un vrai frein financier
  • Les secours de la CAF pour l’achat d’une voiture
  • Les aides du Pôle Emploi pour les chômeurs
  • Comment louer une automobile à prix réduit ?

Le problème de solvabilité : un vrai frein financier

Les particuliers financent souvent l’achat d’une voiture personnelle à crédit. Toutefois, le problème s’impose vite lorsque l’emprunteur est en chômage avec une situation professionnelle instable et un taux d’endettement limité. Par conséquent, les banques dites traditionnelles ferment leurs portes aux sans-emploi qui ont uniquement l’indemnité de chômage comme rentrées d’argent. De plus, elles les considèrent comme des profils à risque pour plusieurs raisons.

D’abord, les mensualités du prêt bancaire peuvent dépasser le taux autorisé des revenus qui est de 33 % selon la règle générale. Ensuite, la période de paiement peut parfois excéder la fin de droit à l’allocation de chômage.

La solution est dans les garanties !

Pour résoudre le problème de solvabilité, vous devez fournir à votre banque prêteuse de solides garanties personnelles. C’est uniquement de cette manière que vous parvenez à augmenter vos chances d’être accepté. La mise en hypothèque de votre logement peut par exemple convaincre votre banquier à vous accorder le montant sollicité. En cas d’impayés, il peut vendre le bien immobilier et récupérer son argent dû.

Certes, cette opportunité concerne les propriétaires, mais souvent, les personnes sans emploi sont modestes avec des revenus limités.

De même, si pendant votre travail vous avez pensé à épargner de l’argent, cela vous servira d’un matelas de sécurité. Du coup, vous participez au financement de l’achat automobile avec votre apport personnel. Votre banquier appréciera également votre gestion optimale des revenus et pourra donc accepter votre dossier.

Le coup de pouce du microcrédit

Le microprêt social est une solution très intéressante pour les personnes en chômage. Avec un montant de 3 000 €, vous pouvez réparer votre voiture en panne ou acheter un deux-roues. Aussi, cette somme suffit pour financer l’achat d’un véhicule d’occasion. Cela vous permettra de vous déplacer et chercher un nouveau travail. Mais le plus important est que vous pouvez en servir d’apport personnel pour demander un prêt-auto classique.

Vous devez juste contacter un organisme d’accompagnement pour le montage d’un dossier solide et complet. Nous vous conseillons d’avoir un rendez-vous avec un conseiller de l’ADIE par exemple. Cet organisme est le partenaire d’un réseau important de banques traditionnelles qui peuvent vous octroyer le montant que vous sollicitez. Ensuite, cette petite somme d’argent vous servira de participation dans votre crédit.

Les secours de la CAF pour l’achat d’une voiture

Prestataire incontournable d’allocations sociales, la CAF aide toujours les personnes aux faibles revenus. La Caisse leur propose surtout des prêts en urgence afin de faire face aux précarités financières temporaires. Cela concerne notamment les sans-emploi qui veulent acheter une voiture d’occasion, une moto ou un scooter. Ces derniers peuvent donc se prétendre au prêt préventif de la CAF qu’ils payent sans aucun intérêt (à taux 0 %). Son montant est de 1 250 € pour les ménages dont le quotient familial est inférieur à 720 €.

En outre, cette somme peut sévir pour la réparation d’une auto en panne. L’essentiel est de pouvoir justifier de l’utilité d’avoir une voiture pour se déplacer et chercher un travail. N’oubliez pas toutefois que ceci est un crédit affecté, d’où la nécessité de fournir les devis du garagiste et les factures d’achat. Vous ne pouvez pas donc utiliser l’argent octroyé dans d’autres fins.

Comment obtenir le prêt préventif de la CAF ?

Ceci concerne tous les allocataires de la Caisse qui ont au moins un enfant à charge. Comme susmentionné, cela exige aussi le respect de certaines conditions de revenus. Ensuite, le caractère urgent du besoin de financement est important pour obtenir ce type de soutiens.

Son grand avantage réside dans son mode de paiement qui s’adapte parfaitement au budget limité du bénéficiaire. Celui-ci paye sa dette avec de faibles mensualités (à partir de 25 €) sur une durée maximale de 48 mois. En cas de besoin, il peut payer par anticipation sans aucune pénalité.

Pour en bénéficier, veillez à constituer un dossier solide afin d’obtenir l’avis favorable de votre Caisse. Vous pouvez, soit contacter votre conseiller départemental, soit utiliser le formulaire de demande que vous obtenez directement chez votre CAF.

Le prêt d’honneur pour acheter une voiture

Les personnes en chômage peuvent aussi vérifier leur droit au prêt d’honneur gratuit de la CAF. Idéal pour l’achat d’une automobile, ce crédit peut atteindre les 3 500 € à payer sur 36 mois au maximum. De plus, vous bénéficiez de mensualités réduites, à partir de 30 € par mois. Attention, le véhicule que vous financez à crédit doit être indispensable pour vous rendre à votre lieu de travail. Vous pouvez aussi l’utiliser afin de vous déplacer pour chercher un nouvel emploi.

Pour cela, vous devez convaincre votre conseiller de la nécessité d’avoir un prêt en urgence. Cependant, ce prêt gratuit ne sert pas uniquement à l’achat, mais aussi à la réparation ou même à l’assurance auto. Deux principales conditions sont alors à respecter. Vous devez être allocataire avec au moins un enfant à charge et prouver la précarité passagère de votre situation financière.

N’hésitez pas à contacter un travailleur social qui vous aidera dans le montage de votre dossier.

Les aides du Pôle Emploi pour les chômeurs

L’aide à la réinsertion sociale et professionnelle est l’un des objectifs majeurs du Pôle Emploi. Les solutions financières que propose cet organisme permettent donc de répondre à plusieurs besoins d’argent en urgence. Cela inclut notamment le problème de la mobilité pour les personnes sans travail qui doivent se déplacer pour chercher un emploi et redémarrer leur vie professionnelle.

Voilà pourquoi l’aide exceptionnelle à la mobilité du Pôle Emploi est très intéressante pour la reprise d’un travail. Ceci n’est pas une dette à rembourser, mais c’est un coup de main financier en urgence.

Pour en bénéficier, vous devez respecter des conditions d’éligibilité. En pratique, cette aide concerne les chômeurs qui viennent de retrouver un emploi, même en CDD, ou une promesse d’embauche. Une somme de 800 € est intéressante pour acheter un scooter d’occasion ou payer les petites réparations d’une voiture en panne. Pour l’obtenir, rendez-vous sur le site officiel de l’organisme et créez une demande d’aide en ligne. De même, vous pouvez télécharger la liste des pièces justificatives requises pour votre demande.

Montant et conditions de l’aide à la mobilité

Les demandeurs d’emploi qui suivent une formation loin de leur lieu de résidence peuvent bénéficier de cette prestation. Celle-ci intègre les frais de déplacement, de repas et d’hébergement dans le cadre de la reprise d’une activité professionnelle. Le kilométrage entre la résidence et le lieu de formation ou de travail doit être d’au moins 60 km aller-retour. Cela concerne les personnes inscrites au Pôle Emploi à titre de demandeurs de travail qui viennent de décrocher un CDD. De même, ceux qui viennent de signer un contrat de travail temporaire de 3 mois successifs sont éligibles.

Le plafond de l’aide peut atteindre les 5 000 € par an à compter de la date du premier versement. Vous pouvez donc contacter votre conseiller pour obtenir le type adéquat du formulaire à remplir. Cela varie si vous êtes en période de formation, vous participez à un concours ou à un entretien d’embauche.

Comment louer une automobile à prix réduit ?

Outre le microcrédit social, les aides de la CAF, Pôle emploi et l’ADIE, un chômeur peut faire appel aux associations. Cela lui permet non seulement d’avoir une aide à l’achat d’un deux-roues d’occasion, mais de louer une voiture pas chère.

Plusieurs associations caritatives favorisent la mobilité aux sans-emploi et les encouragent à reprendre leur vie professionnelle. Même le Pôle Emploi a tenté sa première expérience pour la location de voitures aux chômeurs de longue durée. Il leur permet de conduire de nouvelles autos à 4,5 € par jour pour une période maximale de 6 mois. Ceci concerne les allocataires du RSA et les jeunes qui habitent dans des zones mal servies par le transport commun.

Ceci n’est qu’un exemple, car plusieurs autres organismes développent ce système d’aide à la réinsertion des chômeurs.

Une voiture pour 2 € par jour !

Le problème de la mobilité est un véritable frein à l’emploi, notamment dans les zones rurales. Pour cela, des associations comme APREVA décident de mettre à disposition un parc de voitures à louer pour les chômeurs. Ensuite, elle propose des prix raisonnables et s’engage à développer leurs services pour toutes les régions. Dans l’objectif d’« une auto pour un boulot », l’association propose aussi la réparation de voitures personnelles des bénéficiaires. Dans son garage social, la main-d’œuvre est à seulement 30 € par heure pour les petites opérations de réparation.

En effet, 2 €/jour suffisent pour qu’un demandeur d’emploi obtienne une voiture en location dans le parc APREVA. Cette offre concerne les jeunes de moins de 26 ans qui s’engagent dans des parcours de formations.

Sachez aussi qu’après une longue période de location, vous pouvez avoir accès à un véhicule à tarif réduit. L’association offre pour ses bénéficiaires un pack qui inclut la carte grise et l’assurance auto.

L’AMIE, location solidaire de voitures

Cette association propose aux chômeurs la location d’une voiture à un prix réduit pour une durée de 20 semaines au maximum. En effet, l’AMIE cible les personnes qui cherchent un emploi ou qui exercent un travail précaire. Elle les aide à trouver une auto afin de favoriser leur insertion dans la vie sociale et professionnelle.

Du coup, percevoir de faibles revenus est l’une des principales conditions pour voir accès à ces services. Ensuite, le bénéficiaire doit fournir un contrat de travail, même temporaire, ou une attestation de formation. L’association propose aussi des microcrédits pour les chômeurs de 300 à 3 000 €, sans frais de dossier. Contacter un conseiller pour le montage d’un dossier qui s’adapte au projet de mobilité ciblé suffit pour en faire la demande.

Voter pour cette page

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer