Credimania » Rachat de crédit » Le rachat de crédit sans justificatif est-il possible ?

Le rachat de crédit sans justificatif est-il possible ?

Vos dettes s’accumulent et vous n’arrivez pas à les gérer de la manière la plus optimale ? Pensez à les faire racheter par un spécialiste de regroupement de crédits. Avec un bon dossier de demande, vous pouvez décrocher le meilleur taux du marché. Mais, celui qui dit dossier de rachat de crédit, dit de solides justificatifs bancaires qui permettent l’étude de votre situation financière. Autrement, vous ne pouvez pas obtenir le meilleur rachat par rapport à votre état actuel d’endettement. Cette opération est délicate et votre prêteur doit être rassuré de votre solvabilité. Si vous ignorez les justificatifs que vous devez procurer pour l’étude optimale de votre dossier, lisez notre article.
rachat de prêt sans justificatif

Sommaire :

  • Le regroupement de dettes sans justificatifs
  • Quelles pièces justificatives pour demander un rachat de crédit ?
  • Le rachat de prêts sans justificatifs, dans quel cas ?
  • Le regroupement de crédits facile et rapide en ligne

Le regroupement de dettes sans justificatifs :

L’accessibilité des crédits sans justificatif de dépense ou de revenu est au sommet des facteurs qui mènent à courir le risque du surendettement. Certains organismes de crédit ont assoupli leurs formalités quant à la vérification de la solvabilité de l’emprunteur et de son historique bancaire. Mais, cela a permis à certains profils à risque de contracter des prêts d’une manière irréfléchie. Or, cette situation tourne aussitôt en surendettement et en fichage bancaire. Étant confirmé, ceci ne pourrait que fragiliser davantage la situation financière du débiteur voulant reconstituer ses dettes pour une gestion plus optimale. Emprunter sans justificatifs n’est pas alors la meilleure façon pour réaliser cet objectif ! N’oublions pas que le manque de documents requis dans le dossier est l’une des causes majeures du refus d’un rachat de crédit.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédits ?

Le regroupement de prêts est jugé souvent la solution la plus intéressante pour sauver une situation de risque de surendettement. Or, on entend parler de ceux qui veulent se faire racheter leurs créances sans avoir à fournir des pièces justificatives. Ils veulent déposer un dossier de rachat de crédit sans faire preuve de ressources personnelles ou de stabilité professionnelle. Ceci paraît être difficilement applicable sur le plan pratique, du moins, pour pouvoir gérer le nouvel emprunt sans incidents de paiement. Côté prêteur, ceci est aussi inapplicable, car un rachat de crédit ne peut pas passer sans garanties. Si on ne vous demande pas autant de justificatifs, c’est pour vous appliquer des taux gonflés. Attention cependant, certaines offres alléchantes risquent de vous ruiner…

Quelles pièces justificatives pour demander un rachat de crédit ?

Rappelons-nous que l’approbation d’une demande de regroupement de dettes doit passer par l’étude de certaines pièces justificatives. Cela inclut les bulletins de salaire, les relevés bancaires, les justificatifs des capitaux restants dûs, le reste à vivre, etc. Partant de ce principe, aucun banquier ne pourra désormais accepter d’étudier votre demande sans avoir entre les mains tous les documents requis. À condition que vous soyez l’un de ses clients fidèles ayant déjà contracté d’autres prêts dans son établissement. De même, si vous n’avez fait auparavant aucun incident de paiement. Chose pareille pour les sociétés de crédit qui ne peuvent pas vous aider sans se rassurer de votre bonne santé financière.

Les documents justificatifs requis :

Le rachat de crédit est par définition une opération financière qui sert à reconstituer toutes les dettes en cours pour optimiser le paiement. Le débiteur peut choisir de payer moins cher les mensualités ou de réduire le taux d’intérêt. Et ce, pour ne plus rencontrer de mauvaises surprises tout au long du cycle de vie de son nouveau prêt. Accéder à ces procédures en laissant en cachette la réalité de sa situation financière, c’est courir le risque d’éventuels imprévus. Il vaut mieux alors consolider son dossier de demandes par les documents qui accélèrent son étude et favorisent son admission, à savoir :

  • Une copie de la carte d’identité valide, du passeport ou du titre de séjour.
  • Une copie du livret de la famille complet.
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois.
  • Les 3 derniers bulletins de salaire et celui du dernier mois de décembre.
  • Le dernier avis d’imposition.
  • Les 3 derniers relevés bancaires de tous les comptes (s’ils existent).
  • Un RIB sur lequel sera prélevé le nouveau prêt.
  • Les tableaux d’amortissement des crédits en cours.

Le rachat de prêts sans justificatif, dans quel cas ?

Alléger les mois et réduire le taux des prêts en cours, voilà ce que l’on souhaite réaliser en regroupant ses crédits. Mais, il est parfois difficile à une personne surendettée de fournir toutes les pièces justificatives requises à l’étude de sa demande. Dans ce cas, il vaut mieux se rendre auprès de sa banque d’origine qui est déjà consciente de la difficulté financière actuelle. L’emprunteur doit faire preuve de sa bonne volonté de paiement et expliquer à son banquier les causes de la précarité qu’il rencontre. Un arrêt de travail, un accident de la vi ou, un divorce peut être à l’origine de cette mauvaise gestion. La banque ayant déjà octroyé les prêts qui font l’objet du rachat accepte souvent d’aider le débiteur pour récupérer elle aussi son argent.

Le recours à la concurrence :

Se rendre auprès des banques concurrentes ou des sociétés spécialisées dans le rachat de prêt rapide est une alternative intéressante. Le débiteur peut surtout profiter de la concurrence assez acharnée entre ces organismes. En particulier, en ce qui concerne la souplesse des procédures. Le point le plus important auquel il faut être vigilant est le taux proposé afin que l’opération atteigne ses objectifs financiers. Sachez que le risque que pourrait courir votre nouveau prêteur en rachetant vos dettes est compensé par le prix payé au final. Ainsi, une telle décision est assez délicate pour pouvoir juger les avantages et les risques. Et ce, pour les deux parties à parts égales, à savoir l’emprunteur et l’organisme prêteur.

Le regroupement de crédits facile et rapide en ligne :

Si vous avez accumulé plusieurs dettes que vous ne pouvez plus en faire face, simulez un rachat de crédit rapide en ligne. C’est comme pour la demande de crédit rapide et sans justificatif d’utilisation qui ne vous engage en rien. C’est seulement pour obtenir une première estimation sur le nouveau prêt auquel vous devez prétendre. N’attendez pas le fichage bancaire lorsqu’il suffit de visiter le site Web de l’une des sociétés spécialisées dans ce service. Vous pouvez recevoir de nombreuses propositions de principe immédiates parmi lesquelles vous faites votre tri. En quelques minutes, vous pouvez comparer les offres et choisir celle qui s’adapte le plus avec votre situation actuelle. N’oubliez pas de remplir les formulaires disponibles en ligne par les informations requises pour l’étude de votre demande. Et ce, en fonction de vos déclarations sans aucun justificatif.

Quel est le principe de fonctionnement ?

Une fois vous recevez une estimation claire de votre nouveau prêt, les justificatifs vont permettre de monter un dossier complet. Le recours à un courtier spécialisé dans le rachat de prêt rapide en ligne est l’une des solutions les plus intéressantes. Sinon, plusieurs organismes de regroupement de crédit mettent à la disposition de leurs clients des courtiers personnalisés. Ils les accompagnent pendant toutes les démarches depuis la simulation jusqu’au paiement en passant par le regroupement des mensualités. Prenons à titre d’exemple le rachat de crédit en ligne avec la société de financement Cofinoga. Pour racheter un capital restant dû de 20 000 à 400 000 €, le taux annuel effectif global (fixe) est de 9.90 %. La durée de paiement est de 1 à 25 ans avec possibilité d’assurance facultative prenant en charge 100 % le crédit. Et ce, dans la limite d’un montant de 135 000 €.

Conclusion :

Les justificatifs demandés par l’organisme de crédit pour l’étude d’une demande présentent un outil important pour protéger l’emprunteur. Celui-ci étant menacé par l’une des situations financières les plus embarrassantes qu’est le surendettement. Il est ainsi indispensable de fournir toutes les informations nécessaires sur son compte bancaire et son profil professionnel. Cela permettra d’estimer sa capacité d’endettement et de l’orienter vers la solution la plus bénéficiaire dans son cas. La chance d’un nouveau démarrage assurée par le regroupement de dettes doit être faite sur de solides bases. Et ce, grâce aux documents justificatifs requis dans une telle situation.

Les réflexions au sujet de " Le rachat de crédit sans justificatif est-il possible ? "

  1. Écrit par vines :

    Bonjour, j’ai 4 crédits à la consommation renouvelables, que j’ai eus sans me demander de papiers justificatifs : bulletins de salaire, feuilles d’impositions, loyer, charge, etc. Si j’ai déjà fait un crédit, c’est parce que tout cela ne m’avait pas été demandé. Ils m’avaient harcelée pendant plus de 2 ans jusqu’à me retrouver finalement dans le besoin. Ils m’avaient uniquement interrogée sur mon salaire, le lieu de mon travail, ma banque, mes charges et ma situation familiale. J’ai rempli le questionnaire en pensant qu’ils vont refuser ma demande et ne jamais m’accorder mon emprunt. La surprise c’est qu’ils me l’avaient accordé et pendant un an j’ai payé sans problème et je me suis retrouvée du jour au lendemain avec le double du montant que j’avais sollicité. J’ai réussi à payer mes échéances vu que je travaillais, car je n’avais pas dit que je n’étais pas en CDI, mais intérimaire. C’était le seul point sur lequel j’avais menti, car j’étais avec une personne qui avait les revenus demandés sur le formulaire et qui m’avait quittée après trois ans. Cependant, j’ai pu payer même en étant au chômage. Mais depuis novembre 2014, je leur avais signalé que je ne pouvais plus payer mes échéances suite à la perte de mon emploi et que j’étais au chômage. Je leur ai demandé si je pouvais faire appel à l’organisme d’assurance que j’ai payée afin d’intervenir en cas de perte d’emploi, de chômage ou de décès. En effet, j’ai contracté ces crédits en 2008, et comme je suis fichée à la Banque de France pour, je ne peux plus demander un regroupement de crédits, mais le problème est qu’ils me demandent les photocopies de mes demandes de crédits, or je ne les ai pas puisque je ne possède aucun papier justificatif. De plus, mon crédit a été racheté par un autre organisme alors je suis retrouvée dans une situation réellement embarrassante, car je n’avais aucune preuve palpable. Et comme ils m’avaient demandé ces papiers, je voudrais savoir si eux aussi ne sont pas des arnaqueurs et que les taux appliqués sont énormes (à 19 pour cent d’intérêt). Je pense faire un dossier de surendettement, mais je n’ai plus de logement, j’ai une adresse pour les chômeurs et je ne perçois plus qu’entre 450 et 500 euros comme allocation de chômages. J’ai une mutuelle et un portable et une assurance pour mon chat, comment puis-je faire pour m’en sortir ? Je suis restée 8 ans en tant que fichée et je ne peux plus faire de crédit, mais est-il vrai qu’ils ont le droit de me poursuivre ? Je ne peux pas prendre de logement à causse de mes faibles revenus et de mes dettes, je n’en peux plus, car je n’ai pas d’autres ressources, ni voiture, ni rien ! Pouvez-vous me dire ce que je dois faire pour me sortir de là où je me suis mise par désespoir ? Oui, il faut bien le reconnaitre, je vous remercie de votre aide et je vous adresse mes sincères salutations.
    Vines Claudia.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

  • Newsletter credimania

    Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Credimania

    Déjà 530 inscrits !